Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Thor love and thunder
Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux

Catégories

X-Men : Retour sur le numéro 48 de la collection Hachette

X-Men : La collection mutante

 

X-Men : La collection mutante, est une collection éditée par Hachette. Retour sur son numéro 48, disponible en kiosque : Planète X.

 

Il y a deux semaines, nous retrouvions en kiosque le quarante sixième numéro de la collection Hachette intitulée X-Men la collection mutante : La fin d’un rêve, par Chris Claremont, Robert Weinberg, Scott Lobdell, Salvador Larroca, Michael Ryan, Tom Derenick, Brett Booth et Leinil Francis Yu.

Cette semaine, c’est au tour du numéro 48 de la collection d’être disponible, mettant en scène les X-Men : Planète X, par Grant Morrison, Phil Jimenez et Chris Bachalo. Il est vendu au prix de 12.99€.

 

Nous vous recommandons une fois de plus de discuter avec votre libraire qui pourra vous mettre votre exemplaire de côté tous les quinze jours, ce qui assure également que la collection sera suivie dans son point de vente.

 

X-Men : La collection mutante : Planète X

X-Men : La collection mutante : Planète X

 

New X-Men #142Grant Morrison / Chris Bachalo / Tim Townsend08/2003
New X-Men #143Grant Morrison / Chris Bachalo / Tim Townsend08/2003
New X-Men #144Grant Morrison / Chris Bachalo / Tim Townsend, Al Vey, Aaron Sowd09/2003
New X-Men #145Grant Morrison / Chris Bachalo / Tim Townsend, Al Vey, Aaron Sowd10/2003
New X-Men #146Grant Morrison / Phil Jimenez / Andy Lanning11/2003
New X-Men #147Grant Morrison / Phil Jimenez / Andy Lanning11/2003
New X-Men #148Grant Morrison / Phil Jimenez / Andy Lanning12/2003
New X-Men #149Grant Morrison / Phil Jimenez / Andy Lanning01/2004
New X-Men #150Grant Morrison / Phil Jimenez / Andy Lanning, Simon Coleby02/2004

 

Du côté de l’édition, c’est toujours le même type d’album depuis le début de la collection en ce qui concerne le format et le papier. Il n’y a aucun souci d’impression dans ce tome, ni de rendu des planches.

 

X-Men : La collection mutante : Planète X

 

Concernant le numéro sur le dos de l’album, il s’agit du 73.

 

X-Men : La collection mutante : Planète X



Comme pour tous les tomes précédents, nous commençons la lecture de l’album par une introduction signée par le community manager de Panini Comics. Dans ce numéro, il nous résume ce qui nous attend dans ce tome et évoque l’influence de ce run sur les futures aventures des X-Men.

 

Nous voici donc à nouveau dans le run de Grant Morrison, où il s’est passé pas mal de choses dernièrement : le couple idéal Jean /  Scott a volé en éclats lorsque ce dernier s’est encanaillé avec Emma Frost, et elle aussi a justement volé en éclats suite à une tentative d’assassinat. Le tout accompagné d’une montée en puissance du mystérieux Xorn, de la découverte d’une nouvelle drogue et du retour du Phénix, rien que ça !

Ce tome est constitué de deux arcs complémentaires : A l’assaut de l’Arme Plus et Planète X. Ces deux arcs concluent la plupart des intrigues du run, mais la véritable conclusion de cette prestation spectaculaire de Grant Morrison a lieu dans un ultime arc illustré par Marc Silvestri qui est absent de l’album. Ce n’est pas une surprise car les noms de l’équipe créative sur la couverture l’indiquaient déjà, ainsi que la pagination qui n’aurait pas permis l’ajout de quatre épisodes supplémentaires. Pour le moment nous ne savons pas si ces épisodes seront proposés dans cette collection car les titres à venir déjà connus ne semblent pas l’indiquer.

 

X-Men : La collection mutante : Planète X

 

Mais revenons à nos moutons et à ces épisodes pour le moins mémorables. Tout commence par une mission menée par Fantomex, Wolverine et Cyclope pour mener un assaut sur le mystérieux projet Arme Plus. Grant Morrison va très loin dans son run, en imaginant un concept ambitieux qui englobe plusieurs « armes » (Wolverine bien sûr mais aussi Captain America, Nuke et bien sûr Fantomex) dans une ambiance résolument portée vers la science-fiction. C’est aussi l’occasion pour l’auteur de jouer avec le lecteur en lui agitant sous le nez les vilains petits secrets de Wolverine qui était encore très mystérieux à l’époque.

Cependant Grant Morrison va plus loin, beaucoup plus loin même, en faisant converger les différentes intrigues vers un arc époustouflant : Planète X. C’est l’occasion pour les X-Men de se voir confrontés au redoutable Magneto, dont le retour est particulièrement bien pensé. Le maître du magnétisme est dans ces pages bien loin de sa version « adoucie » qui l’avait amené à travailler avec les X-Men, on retrouve ici l’ennemi mortel et terrifiant des protégés de Charles Xavier prêt à tout pour mener à bien sa croisade anti-humains… au point que cela sera soumis très rapidement à un retcon pour annuler ce que Grant Morrison avait mis en place, mais c’est une autre histoire.

Que ce soit dans A l’assaut de l’Arme Plus ou dans Planète X, il y a une véritable montée en puissance dans ces épisodes, avec une tension de plus en plus perceptible. L’auteur pousse l’univers mutant dans ses derniers retranchements, en dévoilant ainsi toute la mécanique impeccable de son run dont tous les éléments ont une importance dévoilée ici. On est certes dans un registre moins classiquement super-héroïque que les épisodes à venir de Joss Whedon, mais cette approche est très pertinente et d’une grande efficacité. La caractérisation des personnages est quant à elle très soignée, et même si on peut ne pas y adhérer – cette version de Cyclope est loin de faire l’unanimité par exemple – il y a une grande cohérence dans la vision de Grant Morrison sur l’univers mutant en général et les X-Men en particulier.

 

X-Men : La collection mutante : Planète X

 

Ce « presque dénouement » est passionnant, pièce maîtresse d’un run ambitieux qui a eu le mérite de bousculer un univers mutant léthargique qui se réveillait par à-coups avec les électrochocs de quelques événements. Comme dans les autres oeuvres de Grant Morrison, cela fourmille de très bonnes idées qui ont le bon goût de très bien fonctionner en bousculant les certitudes du lecteur qui va de surprise en surprise tout au long de ces épisodes.

Côté graphisme, le premier arc est signé Chris Bachalo et personnellement je ne raffole pas trop de son travail sur ces épisodes. Certes, c’est dynamique à souhaits et l’ambiance de science-fiction accompagnant la découverte du Monde très bien rendue, mais sa façon de dépeindre les personnages d’une façon sommes toutes assez caricaturale ne me semble pas forcément bien aller avec l’atmosphère sérieuse du récit (où surnagent quelques toutes petites piques de l’humour très caractéristique de l’auteur ceci dit).

 

X-Men : La collection mutante : Planète X

 

Par contre, rien à redire sur la prestation de Phil Jimenez qui signe des planches fabuleuses pour le second arc. Les visages sont très joliment dessinés, les passages spectaculaires ne le sont pas à moitié et là aussi il y a un excellent travail sur l’ambiance.

 

 

Côté bonus, nous avons droit au manifeste de Grant Morrison.

 

On retourne dans les années 1990 avec le prochain numéro : Le chant du bourreau 1ère partie. Rendez-vous dans quinze jours !

 

X-Men : La collection mutante : Le chant du bourreau

 

Retrouvez nos chroniques sur les tomes précédents de X-Men : La collection mutante :

 

 

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
01 : Genèse mutante02 : Le Phénix noir03 : Les Guerres d’Asgard04 : Le massacre mutant [1/2]

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
05 : Le massacre mutant [2/2]06 : E comme extinction07 : Seconde genèse08 : Le don

X-Men la collection mutanteX-Men la collection mutanteX-Men la collection mutanteX-Men la collection mutante
09 : Mort apparente10 : Inferno 1ère partie11 : Inferno 2ème partie12 : Inferno 3ème partie

Hachette X-Men la collection mutante 13 : Ennemi publicX-Men la collection mutante Hachette 14 ImpérialX-Men la collection mutante Hachette 15 Le mariage de Cyclope et PhénixX-Men la collection mutante Hachette 16 Surdoués
13 : Ennemi public14 : Impérial15 : Le mariage de Cyclope
et Phénix
16 : Surdoués

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
17 : Les revenants18 : Opération Tolérance
Zéro 1ère partie
19 : Opération Tolérance
Zéro 2ème partie
20 : Magnéto triomphant !

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
21 : Les quatre cavaliers22 : Dangereux23 : Les douze24 : Les ères d’Apocalypse

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
25 : Magie26 : Arme XII27 : Sur la piste de Xavier28 : On recherche Wolverine

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
29 : Renouveau30 : Déchirée31 : Bienvenue à Genosha32 : Un vent de révolte

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
33 : La quête de Légion34 : L’ère d’Apocalypse
1ère partie
35 : L’ère d’Apocalypse
2ème partie
36 : L’ère d’Apocalypse
3ème partie

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
37 : L’ère d’Apocalypse
4ème partie
38 : L’ère d’Apocalypse
5ème partie
39 : Foudre cosmique40 : House of M

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
41 : La saga de l’Ile de Muir42 : Actes de vengeance43 : Days of future past44 : Attractions fatales

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
45 : Honneur46 : Invincible47 : La fin d’un rêve



uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

2 pensées sur “X-Men : Retour sur le numéro 48 de la collection Hachette

  1. Merci pour cette chronique estivale. Le run de Morrison est très bien même s’il est malsain dans l’ambiance (les dessins y sont pour beaucoup): Xorn, Emma Frost, Cassandra Nova, Omega Kid… par contre, c’est clair que ça aura fait avancer les personnages! Pour ce qui est de Magnéto, c’est vrai que la collection permet de voir une vraie oscillation selon les scénaristes qui oublie un peu le passé. ça gâche un peu mais on se rend bien compte que les années 90, ça a été un sacré problème hélas (chose que je ne voyais pas à l’époque).

    1. Je pense que le côté malsain vient du fait que Morrison a fait autant que possible du Vertigo déguisé en comics « standard ». On retrouve bien des choses qu’on voit dans ses autres oeuvres où il pouvait davantage se lâcher. Fun fact : quand j’ai lu son run à l’époque j’ai détesté, c’est plus tard en élargissant mes horizons que la lecture de ses autres travaux (notamment Doom Patrol) m’ont permis de redécouvrir son run sous un oeil neuf et de l’apprécier.
      Concernant Magneto, c’est surtout qu’il est allé trop loin pour Marvel qui s’est senti obligée de rétropédaler (il me semble, sans certitude, avoir lu quelque part que Chris Claremont avait râlé vu qu’il y avait son Excalibur en approche). Pourtant je ne trouve pas ça déconnant comme approche, je trouve même pertinent de montrer à quel point l’ancienne victime finit par basculer en reproduisant les atrocités de ses bourreaux (sans oublier la petite subtilité qui lui faisait perdre la boule).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x