Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Black Panther Wakanda Forever
Thor love and thunder
Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels

Catégories

X-Men : Retour sur le numéro 39 de la collection Hachette

X-Men : La collection mutante

 

X-Men : La collection mutante, est une collection éditée par Hachette. Retour sur son numéro 39, disponible en kiosque : Foudre cosmique.

 

Il y a deux semaines, nous retrouvions en kiosque le trentième huitième numéro de la collection Hachette intitulée X-Men la collection mutante : L’ère d’Apocalypse 5ème partie, par Scott Lobdell, Fabian Nicieza, Larry Hama, John Francis Moore, Mark Waid, Terry Kavanagh, Adam & Andy Kubert, Roger Cruz, Steve Epting, Terry Dodson, Salvador Larroca et Carlos Pacheco

Cette semaine, c’est au tour du numéro 39 de la collection d’être disponible, mettant en scène les X-Men : Foudre Cosmique, par Chris Claremont, John Byrne et George Perez. Il est vendu au prix de 12.99€.

 

Nous vous recommandons une fois de plus de discuter avec votre libraire qui pourra vous mettre votre exemplaire de côté tous les quinze jours, ce qui assure également que la collection sera suivie dans son point de vente.

 

X-Men : La collection mutante : Foudre cosmique

X-Men : La collection mutante : Foudre cosmique

 

 

Uncanny X-Men #122Chris Claremont, John Byrne / John Byrne / Terry Austin06/1979
Uncanny X-Men #123Chris Claremont, John Byrne / John Byrne / Terry Austin07/1979
Uncanny X-Men #124Chris Claremont, John Byrne / John Byrne / Terry Austin08/1979
Uncanny X-Men #125Chris Claremont, John Byrne / John Byrne / Terry Austin09/1979
Uncanny X-Men #126Chris Claremont, John Byrne / John Byrne / Terry Austin10/1979
Uncanny X-Men #127Chris Claremont, John Byrne / John Byrne / Terry Austin11/1979
Uncanny X-Men #128Chris Claremont, John Byrne / John Byrne / Terry Austin12/1979
Uncanny X-Men Annual #3Chris Claremont / George Perez / Terry Austin1979

 

Du côté de l’édition, c’est toujours le même type d’album depuis le début de la collection en ce qui concerne le format et le papier. Côté impression, c’est globalement très réussi même si sur de rares cases on a une impression de détails manquants, ce qui arrive sur du matériel un peu ancien.

 

X-Men : La collection mutante : Foudre cosmique

 

Concernant le numéro sur le dos de l’album, comme on pouvait s’y attendre après le 56 vient le 57…. heu non pardon, c’est fini pour L’Ere d’Apocalypse donc le numéro de cet album dans la collection est bien le 4 ! 😉

 

X-Men : La collection mutante : Foudre cosmique



Comme pour tous les tomes précédents, nous commençons la lecture de l’album par une introduction signée par le community manager de Panini Comics. Pour ce numéro, il souligne notamment les spécificités de l’écriture de Chris Claremont dans ces épisodes.

Après six tomes de suite sur le même sujet – un prologue et cinq parties – cela fait du bien de changer un peu d’air même si ces tomes étaient de grande qualité ! Nous retournons à l’âge d’or des X-Men avec une salve d’épisodes signés du duo magique Chris Claremont / John Byrne, avec même le légendaire George Perez pour dessiner un annual !

Sur une note personnelle, cela va m’être un peu compliqué de rester totalement impartial sur ces épisodes, car j’ai commencé à m’intéresser sérieusement aux comics avec Spécial Strange 28 – contenant la dernière partie de la saga de Proteus – qui fêtera ses 40 ans l’été prochain. Mais on va tâcher de rester objectif ! 🙂

Nous voici donc en plein run de Chris Claremont et John Byrne, avec des épisodes où le fameux duo a continué de construire la légende des X-Men. Les enfants de l’atome se retrouvent donc face au sadique Arcade, ainsi qu’au redoutable Proteus dont les pouvoirs sont particulièrement redoutables. Concernant Arcade, c’est amusant de constater que le personnage sépare ses victimes pour les soumettre à des pièges individualisées tout comme le fait le Dr Fatalis lorsqu’il capture les 4 Fantastiques… autant dire que la rencontre ultérieure des deux vilains était une évidence !

Ces épisodes sont intéressants à plus d’un titre, et reflètent toute la richesse de l’écriture de Chris Claremont. Il est déjà intéressant que la psychologie des personnages soit fouillée, avec un traitement de leur vie privée qui a une importance certaine. Mais il est aussi pertinent de montrer que cette équipe de super-héros est encore en train de se construire : Cyclope doit apprendre à travailler avec des équipiers très différents des anciens X-Men, et les équipiers en question apprennent à la fois à travailler ensemble et à accepter l’autorité naturelle de leur chef. Cette évolution est très travaillée, et s’avère particulièrement réaliste par rapport à des équipes qui ont fonctionné dès le premier instant de leur formation.

Enfin il faut voir en fil rouge les petits détails de la construction de la Saga du Phénix noir. Les éléments du puzzle sont disséminés ici et là sous le regard du lecteur, et forcément on les remarque plus facilement lorsqu’on a déjà lu la saga et que l’on sait quoi chercher mais en tout cas la construction de cette intrigue au long cours est brillante.

Si la partie consacrée à Arcade est sommes toutes assez classique, celle sur Proteus l’est moins car non seulement il les touche de près finalement mais il s’agit d’un adversaire dont on ne sait pas trop quoi penser : maléfique, il l’est de façon indiscutable vu ses actions mais d’un autre côté au fur et à mesure on apprend des choses sur lui et son passé qui laissent entendre que dans un autre contexte il aurait pu être très différent de cet être diabolique forgé dans le feu de la colère et de la haine. On reconnait bien là un trait assez caractéristique de l’écriture de Chris Claremont qui peut ainsi montrer qu’on ne nait pas forcément « vilain », qu’il peut y avoir des explications à l’évolution d’une nature corrompue jusqu’à devenir maléfique.

Ces épisodes sont véritablement passionnants, avec un côté feuilletonnant toujours très soigné et un bon équilibre entre action et scènes plus calmes. Certes, ça reste très bavard mais c’est là aussi un trait caractéristique de l’auteur !

Au sommaire de cet album figure donc aussi un annual, toujours écrit par Chris Claremont. On y croise le personnage d’Arkon, qui après les Avengers change de partenaires de jeu pour une aventure captivante. On se retrouve dans une ambiance qui change du cadre habituel des X-Men, ce qui offre une parenthèse bienvenue et particulièrement plaisante à lire. On sent vraiment que l’auteur s’amuse beaucoup avec cette histoire, qui ne détonne absolument pas face aux autres épisodes de l’album.

 

X-Men : La collection mutante : Foudre cosmique

 

Côté graphisme, à l’instar de Chris Claremont pour le scénario nous ne pouvons que chanter les louanges de John Byrne pour le dessin. L’artiste est très inspiré et signe des planches superbes, montrant là toute l’étendue de son talent pour mettre en image les histoires (même si par contre la tenue de Colossus à un moment donné fait un peu sourire).

John Byrne prend un soin tout particulier à dessiner des visages vraiment individualisés pour ses personnages, bien avant cette tendance plus tardive à toujours répéter certains traits d’un personnage à l’autre. Les scènes d’action sont très réussies, et les paysages sont soignés. Bref, du grand art une fois de plus !

Mais un autre artiste partage l’affiche de cet album, et non des moindres : le légendaire George Perez en personne, qui officie sur l’annual. Dans un style différent de son collègue, l’artiste signe lui aussi des planches de toute beauté. On reconnait bien son style caractéristique et son talent pour livrer des planches détaillées et dynamiques à la fois. La présence de l’annual au coeur d’épisodes dessinés par John Byrne permet de comparer les deux styles et de constater que le travail est excellent de part et d’autre !

 

X-Men : La collection mutante : Foudre cosmique

X-Men : La collection mutante : Foudre cosmique

 

Côté bonus, nous avons droit à une étude préliminaire du personnage de Kitty Pryde, des planches et couvertures non colorisées et un texte de Chris Claremont où il parle de son travail sur les X-Men et de sa collaboration avec George Perez. Concernant l’annual, il est amusant de lire que l’auteur a choisi Arkon pour rameuter les lecteurs de la série Avengers !

 

On change radicalement de sujet avec le prochain numéro, où nous retrouverons une saga qui a eu de très lourdes conséquences sur l’univers Marvel en général et l’univers mutant en particulier. Rendez-vous dans quinze jours !

 

X-Men : La collection mutante : House of M

 

 

Retrouvez nos chroniques sur les tomes précédents de X-Men : La collection mutante :

 

 

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
01 : Genèse mutante02 : Le Phénix noir03 : Les Guerres d’Asgard04 : Le massacre mutant [1/2]

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
05 : Le massacre mutant [2/2]06 : E comme extinction07 : Seconde genèse08 : Le don

X-Men la collection mutanteX-Men la collection mutanteX-Men la collection mutanteX-Men la collection mutante
09 : Mort apparente10 : Inferno 1ère partie11 : Inferno 2ème partie12 : Inferno 3ème partie

Hachette X-Men la collection mutante 13 : Ennemi publicX-Men la collection mutante Hachette 14 ImpérialX-Men la collection mutante Hachette 15 Le mariage de Cyclope et PhénixX-Men la collection mutante Hachette 16 Surdoués
13 : Ennemi public14 : Impérial15 : Le mariage de Cyclope
et Phénix
16 : Surdoués

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
17 : Les revenants18 : Opération Tolérance
Zéro 1ère partie
19 : Opération Tolérance
Zéro 2ème partie
20 : Magnéto triomphant !

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
21 : Les quatre cavaliers22 : Dangereux23 : Les douze24 : Les ères d’Apocalypse

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
25 : Magie26 : Arme XII27 : Sur la piste de Xavier28 : On recherche Wolverine

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
29 : Renouveau30 : Déchirée31 : Bienvenue à Genosha32 : Un vent de révolte

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
33 : La quête de Légion34 : L’ère d’Apocalypse
1ère partie
35 : L’ère d’Apocalypse
2ème partie
36 : L’ère d’Apocalypse
3ème partie

Hachette : X-Men la collection mutanteHachette : X-Men la collection mutante
37 : L’ère d’Apocalypse
4ème partie
38 : L’ère d’Apocalypse
5ème partie



uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

4 pensées sur “X-Men : Retour sur le numéro 39 de la collection Hachette

  1. Merci pour ce nouvel article sur la Collection X-Men, passionnant comme toujours.
    Je suis d’accord avec vous.
    Nous sommes là dans le véritable ÂGE D’OR des X-Men.
    Par contre, il faut rendre à César ce qui appartient à Terry…
    Si les dessins de John Byrne sont aussi beaux, et que ceux de George Perez (qui va malheureusement bientôt nous quitter) semblent assez proches de ceux de Byrne, c’est qu’ils partagent le talent d’encreur de Terry Austin.
    Il faut avouer que Byrne est un encreur assez médiocre et que, à mon avis, c’est Austin qui a régulièrement sublimé ses planches sur X-Men (ainsi que sur les autres collaborations Claremont/Byrne/Austin tel Iron Fist ou certains Spider-Man Two In One).

  2. Article super pertinent et bien réfléchi. Au passage avez vous des nouvelles en ce qui concerne les prochains numeros. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x