Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Thor love and thunder
Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux

Catégories

Black Panther Wakanda Forever : La critique sans spoilers

Black Panther Wakanda Forever

 

Critique sans spoilers du film Black Panther Wakanda Forever, réalisé par Ryan Coogler et sorti en 2022 au cinéma.

Avec Letitia Wright, Lupita Nyong’o, Tenoch Huerta, Angela Bassett, Danai Gurira, Dominique Thorne, Winston Duke, Martin Freeman…

 

Après la mort du roi T’Challa alias Black Panther, la reine Ramonda et la princesse Shuri luttent pour protéger le Wakanda des envahisseurs voulant voler le précieux métal vibranium. Qui protègera le royaume tandis qu’une nouvelle menace se profile à l’horizon ?

 

Black Panther Wakanda forever

 



Black Panther Wakanda Forever rend un superbe hommage à Chadwick Boseman

Cela fait un peu plus de deux ans que Chadwick Boseman, interprète de T’Challa alias Black Panther, est décédé des suites d’un cancer. Sa mort tragique a bien évidemment bouleversé les plans du Marvel Cinematic Universe (MCU), remettant en cause ce qui était prévu pour son personnage. On pouvait donc se demander comment sa mort serait traitée dans le film, les bandes annonces étant restées très évasives sur le sujet. On pouvait aussi craindre que Marvel Studios ne cède à la facilité de quelques artifices pour faire le lien même si le comédien n’était plus de ce monde.

 

Black Panther Wakanda forever

 

Il s’avère en fin de compte que Marvel Studios a opté pour une approche extrêmement respectueuse, balayant ainsi nos craintes. Nous ne donnerons pas de détails (pas de spoilers !), mais la mort du comédien a été intégrée au film avec beaucoup de justesse tandis que ses conséquences forment la colonne vertébrale de l’histoire. A travers des petits détails comme des choses plus visibles, Black Panther Wakanda forever est un superbe hommage qui est tout à fait à la hauteur du courage et de la dignité dont Chadwick Boseman a fait preuve face à sa terrible maladie.

 

Black Panther Wakanda forever

 

L’arrivée de Namor et des « Atlantes » dans le MCU

Black Panther Wakanda Forever marque l’arrivée de Namor le Prince des mers au sein du MCU (ainsi que d’un mot en « M »), ce qui est à la fois attendu depuis pas mal de temps mais en même temps un peu surprenant car ce n’est pas associé aux Quatre Fantastiques qui pour le moment ne sont pas encore là. C’est Tenoch Huerta qui tient le rôle de Namor dans une version qui surprend par rapport aux comics (on en parle plus bas), mais le comédien campe à merveille le souverain sous-marin de ceux qui ne sont pas des Atlantes en fin de compte.

 

Black Panther Wakanda forever

 

En effet, vu que Marvel Studios a opté pour une relecture basée sur le folklore aztèque pour Namor et son royaume il n’est nul question d’Atlantis mais du royaume de Talocan. On reste tout de même avec une population sous-marine et bleue (quoique pas tout le temps, la peau des habitants de Talocan redevient rose sous l’eau), on retrouve des noms bien connus des lecteurs de comics et on retrouve un certain antagonisme vis-à-vis de la surface. En ce qui concerne le rendu, cela donne un peu l’impression de lorgner du côté de l’univers d’Avatar par moments.

 

Black Panther Wakanda forever

 

Des personnages connus et une petite nouvelle

Dans ce nouveau film Black Panther, on retrouve fort logiquement Shuri incarnée par Letitia Wright et la reine Ramonda toujours jouée par Angela Bassett. Si la première est impeccable dans son rôle, la seconde donne par moments l’impression de surjouer.

 

Black Panther Wakanda forever

 

A leurs côtés on retrouve Danai Gurira dans le rôle d’Okoke, Lupita Nyong’o dans celui de Nakia et Winston Duke dans celui de M’Baku. Ils sont toujours aussi efficaces dans leurs rôles respectifs, le personnage de Nakia apportant au passage une touche supplémentaire d’émotion.

 

Black Panther Wakanda forever

 

Le film est aussi l’occasion de faire connaissance avec Riri Williams, qui est incarnée par Dominique Thorne. La jeune comédienne est parfaitement à l’aise pour camper la surdouée qui a construit une armure de combat, et son personnage a du potentiel pour la suite de ses aventures.

 

Black Panther Wakanda forever

 

Géopolitique, deuil et héritage

Le premier film Black Panther avait intégré la géopolitique à son intrigue, ce qui allait de pair avec le statut de souverain de T’Challa qui le différencie totalement du tout venant des super-héros. Black Panther Wakanda forever ne renie pas son prédécesseur sur ce point, conservant les enjeux politiques dans son histoire en montrant que le Wakanda est une source de convoitise ainsi que le précieux métal qu’est le vibranium. L’introduction du royaume sous-marin et autarcique de Talocan approfondit cette thématique, remettant parfois en question la décision du Wakanda de se révéler au monde.

 

Black Panther Wakanda forever

 

Le film est également articulé autour des thématiques de deuil et d’héritage : le deuil d’une nation envers son roi et protecteur mais aussi celui d’une mère et d’une sœur qui pleurent celui qui n’est plus. Il est logiquement question d’héritage, à plusieurs niveaux, et comme le deuil cette thématique est traitée avec justesse. Malheureusement, notre volonté d’éviter les spoilers nous interdit d’en dire plus sur ce sujet, mais sachez juste une chose : c’est logique et très bien traité.

 

Black Panther Wakanda forever

 

Un voyage réussi au royaume du Wakanda et sous les mers

Comme dans son prédécesseur, Black Panther Wakanda forever exploite à merveille le concept d’un royaume très porté sur ses traditions ancestrales, ses combattants hors pair et sa technologie de pointe qui en font une nation de premier plan. Le royaume de Talocan, qui en est proche par plusieurs aspects, est également bien dépeint. L’histoire est bien ficelée, et en dépit d’un petit ventre creux en milieu de film ce dernier est bien mené du début à la fin. Les scènes d’action sont contrebalancées par des moments d’émotion qui font mouche, le tout mêlé à la touche géopolitique dont nous parlions plus haut. A noter que côté humour, le sujet qui fâche souvent avec les films Marvel Studios, le dosage est très bien fait et il n’y a que quelques blagues qui collent très bien aux scènes où elles surviennent.

 

Black Panther Wakanda forever

 

Sur le plan visuel, nous avons droit à de jolis paysages et de jolis plans sous les mers. Les passages de combats sont spectaculaires, avec toutefois un peu trop de recours aux ralentis en mode « tu as vu mon mouvement trop stylé ? » et à force ça peut être un peu pénible mais ce n’est pas non plus pénalisant.

 

Black Panther Wakanda forever

 

Côté comics

En ce qui concerne le personnage de Namor, les puristes des adaptations dont le sang se coagule quand on en change une virgule vont sûrement faire un AVC avec la vision MCU du personnage ! Il est en effet à la fois très différent par bien des points (dont ses origines) tout en conservant une certaine cohérence avec son modèle de papier y compris pour le conflit avec le Wakanda. L’idée de se baser sur le folklore aztèque a du sens, et si Namor est plus suave à l’écran que le grandiloquent et méprisant personnage des comics il reste en tout cas très puissant et même terrifiant quand il se déchaine. A noter que si un petit détail attendu des fans sera bel et bien de la partie, il y a tout de même quelque chose à la fin du film qui sépare radicalement la version MCU de Namor de sa contrepartie comics.

 

Namor le Prince des mers

 

En ce qui concerne Riri Williams alias Ironheart, nous avons droit à une adaptation sommes toutes assez fidèle même si l’héritage de Tony Stark se réduit ici à une simple phrase et une allusion. Il y a tout de même plusieurs clins d’œil plus subtils en ce qui concerne le parallèle avec son prédécesseur en armure.

 

Riri Williams alias Ironheart

 

En conclusion

Black Panther Wakanda Forever est une réussite, construisant une intrigue intéressante autour des thématiques du deuil et de l’héritage en introduisant de nouveaux personnages qui ont du potentiel. C’est également un superbe hommage au regretté Chadwick Boseman, dont l’ombre plane sur le film.

 

Il y a bel et bien une scène post-générique, qui survient assez vite. Nous vous recommandons de ne pas la rater !




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x