Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey

Catégories

X-Men : Retour sur le numéro 7 de la collection Hachette

X-Men la collection mutante (Hachette)

 

X-Men : La collection mutante, est une collection éditée par Hachette. Retour sur son numéro 7, disponible en kiosque.

 

Il y a deux semaines, nous retrouvions en kiosque le sixième numéro de la collection Hachette intitulée X-Men : La collection mutante : E comme Extinction, par Grant Morrison, Frank Quitely, Leinil Francis Yu et Ethan Van Sciver.

Cette semaine, c’est au tour du numéro 7 de la collection d’être disponible, mettant en scène les X-Men : Seconde genèse, par Len Wein, Chris Claremont et Dave Cockrum. Il est vendu au prix de 12.99€.

 

X-Men Hachette 7 : Seconde genèse

X-Men Hachette 7 : Seconde genèse

 

Pour ce septième numéro, on retrouve le packaging habituel de la collection depuis le second numéro.

 

X-Men Hachette 7 : Seconde genèse

X-Men Hachette 7 : Seconde genèse

 

Du côté de l’édition, c’est toujours le même type d’album depuis le début de la collection en ce qui concerne le format et le papier. L’impression est de bonne qualité, les contenus un peu anciens (les années 1970 tout de même) ressortent très bien malgré le papier glacé. En pinaillant un peu, il y a peut être une case ou deux avec un tout petit peu de détails en moins mais globalement on est dans une qualité d’édition certaine pour ce tome.

 

X-Men Hachette 7 : Seconde genèse

 

Concernant le numéro sur le dos de l’album, il s’agit du 1 donc cela pose un point de départ pour la collection. Il ne sera en effet pas question de retrouver des épisodes des X-Men des sixties, la renaissance de l’univers mutant dans les années 1970 est bel et bien le point initial de cette collection.

X-Men Hachette 7 : Seconde genèse




Une nouvelle fois nous avons droit à une intéressante introduction rédigée par le community manager de Panini Comics. Il nous parle des coulisses de cette renaissance des X-Men, soulignant au passage qu’à cette époque les X-Men constituaient un pion tout à fait modeste de l’échiquier des super-héros Marvel.

C’est donc une véritable renaissance qui nous est proposée dans ce septième tome, où les Nouveaux X-Men font leur apparition : Colossus, Diablo, Epervier, le Hurleur, Tornade et Wolverine en complément de Cyclope qui était initialement le seul rescapé de l’équipe originale. Len Wein introduit une équipe résolument cosmopolite qui fait honneur à la métaphore mutante sur la différence, et Dave Cockrum leur donne vie avec cette un côté assez kitsch pour nos yeux contemporains mais qui fonctionne toujours à merveille. L’histoire est intéressante, même si elle a été soumise à un retcon bien plus tard.

Le recueil ne contient cependant pas que Giant-Size X-Men 1 car cela ferait un peu court. Nous avons droit aux épisodes suivants, à savoir Uncanny X-Men 94 à 103, qui sont signés par un scénariste qui ne savait pas encore à ce moment là qu’il entrerait dans la légende : Chris Claremont. Sous sa plume nous assistons à la mort d’un X-Man, à l’arrivée de Moira McTaggert, au retour des Sentinelles et à la naissance du Phénix, rien que ça ! Des épisodes qui sont entrés dans la légende et ont constitué le socle de la rampe de lancement des X-Men vers le firmament des séries de Marvel atteint avec la saga du Phénix noir.

Côté dessin, c’est toujours Dave Cockrum qui officie et l’artiste se fait plaisir sur le plan visuel mais aussi en faisant passer ses idées sur les personnages. Contrairement à ce qui est arrivé par la suite, la mascotte de Dave Cockrum était Diablo à qui il donnait quasiment un nouveau pouvoir par épisode ! Le graphisme reste encore très efficace, avec une identité visuelle reconnaissable au premier coup d’oeil. Certes cela n’a pas le même cachet que lors de l’arrivée de John Byrne – l’autre moitié du duo magique des X-Men – mais le graphisme de Dave Cockrum a un panache certain.

Et puisqu’on parle de Dave Cockrum, il se trouve que l’artiste est à l’honneur dans les bonus. Nous avons en effet droit à ses recherches sur le design et les pouvoirs des personnage qui devaient intégrer cette nouvelle équipe. C’est très intéressant et surtout très surprenant vu que certaines idées se sont mélangées pour former des personnages fort différents à l’arrivée. Au moins maintenant nous savons pourquoi Ororo/Tornade avait des yeux de chat !

 

Le huitième tome contiendra quant à lui Le don, qui est une rencontre entre les X-Men et la Division Alpha orchestrée par Chris Claremont et Paul Smith. Rendez-vous dans quinze jours !

 

X-Men Collection Hachette : aperçu du numéro 8

 

Retrouvez nos chroniques sur les tomes précédents de X-Men : La collection mutante :




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

4 pensées sur “X-Men : Retour sur le numéro 7 de la collection Hachette

  1. Un grand merci pour tes retours détaillés à chaque nouvelle sortie… un petit ajout qui serait top pour moi, ce serait d’avoir le visuel de la couverture du prochain numéro en fin de volume…. mais je ne voudrais pas abuser 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x