Supergirl Saison 5 (sans spoilers)

Supergirl

 

Critique de la saison 5 de Supergirl, diffusée en 2019 – 2020, garantie sans spoilers.

Avec Melissa Benoist, Mehcad Brooks, Chyler Leigh, David Harewood, Katie McGrath, Jesse Rath, Nicole Maine, Azie Tesfai , Andrea Brooks  et Julie Gonzalo.

 

Maintenant qu’elle connait l’identité secrète de Supergirl, Lena Luthor veut se venger de celle qui l’a trahie. Kara Danvers de son côté voit sa vie professionnelle changer tandis qu’elle devra affronter de nouveaux dangers et l’organisation Leviathan sous l’identité de Supergirl.

 

Supergirl"

 

Les nouveaux défis de Supergirl

C’est une nouvelle saison qui est synonyme de changement pour Kara / Supergirl (Melissa Benoist) : sur le plan professionnel sa zone de confort est une nouvelle fois bousculée, et sur le plan de ses super-activités elle a fort à faire avec plusieurs nouvelles menaces. La saison 5 renouvelle une nouvelle fois les intrigues par rapport à la saison précédente, tout en étant sa suite directe.

 

Supergirl

 

Cette nouvelle saison est aussi l’occasion pour la super-héroïne de changer de look : outre sa nouvelle coiffure, elle arbore un nouveau costume où la jupette fait place à un pantalon. Le design est plutôt réussi, mais il est juste dommage que ce costume apparaisse d’une façon assez similaire à celui de ses collègues (Black Lightning par exemple) et fasse disparaitre ainsi un geste traditionnel autour du changement de costume des super-héros.

 

Supergirl et la Crise

Comme les autres séries de l’Arrowverse, Supergirl est très impactée par le crossover Crisis on Infinite Earths : Kara est en effet un des personnages principaux de l’histoire, au cours de laquelle elle forme un duo très efficace avec Batwoman. Une fois encore, c’est une belle revanche sur ses premières interventions auprès des autres héros où elle faisait un peu figurante.

 

Supergirl

 

Mais c’est surtout au niveau des conséquences du crossover que la série est très touchée : c’est l’occasion pour les scénaristes de gommer des choses mises en place auparavant et d’offrir des développements vraiment intéressants autour d’un personnage dans un rôle très surprenant.

 

Luthor & Luthor

Les « Super » et les Luthor, c’est une longue histoire. Certes on pense à Superman et Lex Luthor, mais Supergirl et Lena Luthor voient leurs destins se croiser depuis pas mal d’épisodes ! Lena Luthor (Katie McGrath) n’est pas forcément à son avantage dans cette saison, mais il est intéressant de la voir passer du « côté obscur » et embrasser ainsi sa destinée de « méchante » à laquelle son nom de famille la destinait.

 

Supergirl

 

Mais par contre s’il est un Luthor qui remporte la timbale une fois de plus, c’est bien Lex qui est incarné par un Jon Cryer magistral. On ne va pas en dire de trop vu qu’il est question de ne pas faire de spoilers dans cette critique, mais vu que la campagne promotionnelle le met bien en avant il est clair que Lex n’est pas resté aussi mort qu’il le devrait ! Toujours est-il que nous avons droit à une interprétation impeccable de l’ennemi récurrent des Kryptoniens, tour à tour charmeur et diabolique, énigmatique et effrayant. C’est clairement un des meilleurs Lex Luthor toutes adaptations confondues !

 

Du bon…

Ca fait un moment que Supergirl s’est orientée vers un ode à la tolérance et une charge contre toutes les formes de discrimination. Cela implique de traiter des thématiques sociétales fortes, certes avec le prisme des séries CW mais ce sont tout de même des choses qui sont trop rares dans les séries télévisées. Cette saison ne fait pas exception à la règle et certains épisodes sont même très touchants en ce sens.

 

Supergirl

 

Parmi les intrigues de cette saison 5, on trouve des choses très intéressantes comme la réalité virtuelle qui finit par occuper une grande place. On pourra observer, à raison, que les scénaristes ont été piquer des choses un peu partout pour traiter le sujet (d’Inception à Ready Player One) et qu’ils n’ont aucune idée de la vraie manière d’enfiler des lentilles de contact, mais cela donne lieu à des histoires intéressantes et permet de faire des choses inédites avec les personnages.

 

Supergirl

 

Enfin parmi les bonnes choses on pourra citer le centième épisode de la série, qui rend un bel hommage à Supergirl avec une histoire très bien trouvée. Au final, malgré ses défauts – on en parle juste après – cette saison se regarde plutôt bien même si certaines choses sont assez crispantes.

 

… et du moins bon

Alors que la saison 4 était globalement réussie ainsi que la première partie de cette saison 5, le bilan est moins bon pour cette dernière en dépit des points positifs évoqués plus haut. Le gros problème vient d’une partie des personnages : Lena Luthor est tout simplement insupportable et sa vendetta contre Supergirl tellement infantile qu’on se croirait en pleine cour de récréation tandis qu’Alex Danvers (Chyler Leigh) peine à trouver sa place au point qu’elle devient vraiment pénible. Brainiac (Jesse Rath) est également assez insupportable en début de saison, et globalement les personnages ont un côté girouette qui peut presque devenir comique.

 

Supergirl

 

En dehors de ça, la saison semble assez dispersée et part dans tous les sens au point qu’on a parfois du mal à comprendre la logique de l’ensemble. On n’est pas franchement dans des sous-intrigues pour découper la saison comme dans Flash, mais davantage dans une absence de direction claire qui fait penser que les scénaristes ne savent pas vraiment où ils vont et sautent du coq à l’âne. Et comme d’autres séries de l’Arrowverse, les scènes coûteuses en effets spéciaux sont contrebalancées par des passages où le manque de budget est criant, ainsi que les économies de bouts de chandelle qui vont avec.

 

Double rétrécissement pour la saison 5

La saison 5 de Supergirl a connu plusieurs péripéties qui ont entraîné non pas une mais deux diminutions d’épisodes. Tout d’abord suite à la grossesse de Melissa Benoist la saison a été raccourcie de deux épisodes (22 -> 20), puis à cause d’une sombre histoire de pangolin le dix-neuvième épisode est devenu le dernier de la saison mais en intégrant les éléments déjà tournés du vingtième.

 

Supergirl

 

En conséquence, même s’il y a des efforts pour que cela ne se voit pas trop la fin de saison 5 est quand même bien bricolée et bancale. On sent vraiment que ce n’était pas ce qui était prévu à l’origine, et qu’il devait se passer des choses derrière pendant cette saison. Du coup, ça sera pour la saison 6, prévue pour 2021 mais sans date précise dans le calendrier de reprise de l’Arrowverse vu qu’en plus des suites de l’épidémie il y a aussi l’accouchement de Melissa Benoist à gérer. Espérons que la reprise fera un peu moins bancale !

 

En conclusion

Malgré un bon début, la saison 5 de Supergirl est très inégale, avec des très bons moments qui cohabitent avec des choses plus discutables et souffre d’une écriture très caricaturale de certains personnages. Espérons que la saison 6 corrigera le tir !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.