Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Black Panther Wakanda Forever
Thor love and thunder
Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels

Catégories

Le mardi on lit aussi ! #106

Le mardi on lit aussi !


Le mardi on lit aussi ! Au programme de notre rubrique cette semaine : Les trésors de Marvel 7 – 1981 (Panini Comics).

 

Tous les mardi, Le mardi on lit aussi ! est votre rendez-vous hebdomadaire qui vous propose la chronique de revues et softcovers. Nous tâchons de vous les présenter assez rapidement (tout en étant soumis aux décalages de sorties), en évitant au maximum les spoilers.

Après avoir fait un tour du côté de l’univers Star Wars la semaine dernière, nous faisons un petit crochet du côté des titres d’août avec un titre délicieusement vintage : Les trésors de Marvel 7 – 1981.

 

×

Les trésors de Marvel 7

Le mardi on lit aussi ! Les trésors de Marvel 7 (août 2022, Panini Comics)
Nous fêtons l’année 1981 dans ce nouveau numéro des TRÉSORS DE MARVEL, qui vous propose la célèbre saga Days of Future Past des X-Men, un numéro anniversaire des Quatre Fantastiques signé John Byrne, le premier numéro de la série Dazzler et bien d’autres surprises !

Contenu : Daredevil (1964) 168, Dazzler (1981) 1, Uncanny X-Men (1963) 141-142, Avengers (1963) 213, Fantastic Four (1961) 236 et Mighty Thor (1966) 303 (II), précédemment publiés dans JE SUIS DAREDEVIL, Titans 35, NOUS SOMMES LES X-MEN, JE SUIS ANT-MAN, MARVEL OMNIBUS : FANTASTIC FOUR T01 et inédit
  • Éditeur : Panini Comics
  • Périodicité : Trimestriel
  • Prix : 8.99€
  • Date de sortie : 10/08/2022
  • Format : Revue 160 pages
  • EAN : 9791039110204
Acheter sur Excalibur Comics Acheter sur Place des libraires 


 

Daredevil (Miller)

Le mardi on lit aussi ! Les trésors de Marvel 7 (1981)Avec cet épisode, c’est non seulement un personnage qui fait son apparition mais également tout un folkore qui commence à apparaitre dans la mythologie de Daredevil.

En effet, Frank Miller ne se contente pas de créer le personnage d’Elektra mais il pose également les premières briques de l’ajout de l’univers des ninja dans celui de Daredevil à travers ce personnage. Ce n’est pas hyper évident, cela le sera même beaucoup plus dans les épisodes suivants, mais il y a déjà quelques petits indices.

Revenant sur une période du passé de Matt Murdock, l’épisode est passionnant et touchant. C’est probablement un des épisodes les plus connus de l’ère Miller, mais on ne s’en lasse pas grâce à son écriture impeccable. A noter que la traduction conserve son terme « Huile d’olive » pour le surnom d’Elektra, qui est correct au sens littéral mais tout de même assez pauvre.

Côté dessin, Frank Miller est toujours en grande forme et signe des planches superbement réalisées. Les scènes d’action sont d’un dynamisme dingue, notamment grâce à des mouvements décomposés et des poses très bien étudiées.







Dazzler (DeFalco / Romita Jr)

Le mardi on lit aussi ! Les trésors de Marvel 7 (1981)Ce n’est pas forcément quelque chose qu’on s’attendait à retrouver dans ces pages, mais voici les débuts de Dazzler !

A l’origine projet transmédia (nous vous recommandons l’excellent dossier de nos amis de Comics Oddities sur ce sujet), les aventures de Dazzler sortent un peu de l’ordinaire tant au niveau des pouvoirs du personnage (qui sont tout de même très cool) que du concept : Allison Blaire est à la fois une mutante et une chanteuse qui essaye de percer dans le showbiz, donc deux bonnes raisons de galérer !

Donc, dans cet épisode Tom DeFalco raconte l’histoire d’Allison alias Dazzler qui avait déjà fait son apparition en temps que guest star auparavant. Ce premier épisode est sympa, ce n’est pas forcément ce que Marvel a fait de mieux mais ce n’est pas non plus ce que Marvel a fait de pire y compris en ce qui concerne Dazzler ! A noter que l’intérêt des débuts de Dazzler était de montrer ses interactions fortes avec les autres super-héros, mais malheureusement c’est dans l’épisode suivant que cela sera plus marqué.

Du côté de la planche à dessin, John Romita Jr ne signe pas son meilleur travail mais livre une prestation tout aussi sympathique que le scénario… et puis de toutes façons ce sera tellement pire quand il ne s’occupera plus des aventures de Dazzler alors savourons sa présence !







X-Men – 2 épisodes (Claremont / Byrne)

Le mardi on lit aussi ! Les trésors de Marvel 7 (1981)On continue ce numéro avec une saga mythique des X-Men : Days of future past, dont nous vous avions parlé dans un article sur X-Men – La collection mutante.

Chris Claremont nous brosse le portrait peu réjouissant d’un avenir possible, où les mutants – et même les surhumains – ont été massacrés par les impitoyables Sentinelles lancées à leurs trousses par les humains. C’est aussi l’histoire d’un voyage temporel, afin de réparer ce qui peut l’être.

Days of future past, à l’image de Dieu crée l’homme détruit, c’est un véritable pamphlet de Chris Claremont contre la xénophobie et la haine de la différence même si dans ce registre le graphic novel va encore plus loin.

Lecture après lecture, cette histoire qui expose les conséquences des pires penchants de l’âme humaine ne perd rien de sa force et elle demeure un des récits les plus emblématiques du run du duo Claremont / Byrne. C’est sombre, malin, pertinent, émouvant… en un mot : brillant !

Côté graphisme, John Byrne ne démérite pas et livre des planches superbement réalisées qui restituent à merveille le contexte des époques. Le duo de choc est dans une véritable osmose créative, livrant une fois de plus un récit mythique dont le scénario et le dessin sont dans une parfaite harmonie.







Avengers (Shooter / Hall)

Le mardi on lit aussi ! Les trésors de Marvel 7 (1981)On passe maintenant à un épisode qui a fait date : le procès d’un Avenger par ses pairs.

C’est Hank Pym, actuellement connu sous le nom du Frelon (Pourpoint jaune si vous êtes un vieux lecteur), qui se retrouve dans une position délicate après avoir attaqué une ennemie dans le dos (ce qui d’ailleurs est le point de départ d’un épisode de What if… ? mais c’est une autre histoire). Les Vengeurs veulent donc le faire répondre de ses actes, ce que le bon docteur Pym n’apprécie guère.

Jim Shooter nous dépeint en effet le portrait peu flatteur d’un personnage aigri par ses échecs – voire même un rien déséquilibré – et prêt à tout pour montrer sa valeur… et encore ce n’est pas le pire car sa relation avec son épouse Janet (la Guêpe) est montrée sous un jour choquant, ce que malheureusement Mark Millar n’oubliera pas pour la version Ultimate des personnages (mais là aussi, autre histoire).

C’est un épisode particulièrement dur qui nous est proposé là, non seulement en montrant la déchéance d’un héros mais aussi en montrant la réalité d’un couple où règnent à la fois une violence physique et psychologique (la caractérisation de Janet, malheureusement terriblement réaliste, glace le sang).

La composante super-héroïque n’est pas oubliée, même si elle s’efface derrière la réalité des violences conjugales. En effet, Jim Shooter a été très loin et ça surprend de voir ce genre de choses – tristement réelles – dans une série mainstream…

Bob Hall signe de son côté le dessin, avec un classicisme efficace qui sied très bien à l’ambiance du récit.







Les Quatre Fantastiques (Byrne)

Le mardi on lit aussi ! Les trésors de Marvel 7 (1981)Vingt ans, ça se fête et en 1981 les Quatre Fantastiques ont justement vingt ans célébrés dans un épisode spécial.

John Byrne nous montre de prime abord une réalité un peu étrange, où les Fantastiques… ne sont pas fantastiques. Par contre leurs rêves évoquent de façon plus ou moins fidèle leurs aventures bien connues. Alors, qu’en est-il ? Les lecteurs ont-ils halluciné pendant vingt ans, John Byrne aurait-il un pet au casque, le multivers est-il de la partie… ? En fait rien de tout ça (encore que pour le pet au casque, on peut se poser la question avec la série Miss Hulk).

A travers cette aventure surprenante et pleine de rebondissements, John Byrne célèbre l’anniversaire des Quatre Fantastiques d’une bien belle façon en rendant un vibrant hommage à cette équipe d’aventuriers de l’impossible. Il s’agit d’une excellente histoire, avec des moments touchants et une utilisation particulièrement intelligente du concept même des Quatre Fantastiques qui se retrouve ici au service d’un récit très bien pensé.

Cet épisode figure parmi les meilleurs du run de John Byrne, et mériterait sans aucun doute de figurer au panthéon des aventures de la Première famille tous auteurs confondus.  Pourtant il n’y a nulle flamboyance, nul effet tape à l’œil juste une démonstration de la parfaite maîtrise par John Byrne de ce que représentent les Quatre Fantastiques dans une histoire finalement très sobre mais diablement bien exécutée.

Côté dessin, s’il est vrai que le début du run de John Byrne était tout de même très daté ce n’est pas le cas ici. L’épisode a une patine intemporelle particulièrement agréable, et son ambiance est parfaitement mise en images par un John Byrne particulièrement inspiré.





Thor (Gruenwald/ Pollard)

Le mardi on lit aussi ! Les trésors de Marvel 7 (1981)Pour terminer, voici une petite collection d’images permettant de faire la connaissance de Thor et de son univers.

C’est sous la houlette de Mark Gruenwald et Keith Pollard que nous avons droit à de jolis dessins de Thor, de sa famille, de ses amis et de ses ennemis… assortis de textes qui permettent de mieux les connaître.

Ce genre d’explications illustrées a fait les beaux jours des parutions Lug sous forme de suppléments bonus, elle a donc une valeur toute nostalgique en tant que conclusion de ce numéro de la revue.

Les textes sont intéressants, les dessins sont soignés… comme le dirait un célèbre amateur de café : What else ? 😉









Bilan : Un numéro passionnant avec des récits mythiques, de quoi passer un excellent moment de lecture !


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le mardi on lit aussi ! vous donne rendez-vous la semaine prochaine, où nous retournerons vers les titres de juillet… A mardi prochain !




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x