Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Black Panther Wakanda Forever
Thor love and thunder
Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #565

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de trois albums édités par Urban Comics.

Au programme :

  • The Department of the Truth tome 2
  • Animal Man tome 2
  • Dark crisis on infinite earths tome 1 (en avant-première)

 

Chaque lundi, nous vous proposons dans notre rubrique Le lundi c’est librairie ! la chronique de titres parus en librairie. Il peut tout aussi bien y avoir des titres très récents ou des avant-premières que des albums sortis moins récemment.

 

×

The Department of the Truth tome 2

Le lundi c'est librairie ! The Department of the Truth tome 2 (septembre 2022, Urban Comics)
Cole Turner a cru bien faire en rejoignant l'équipe de Lee Harvey Oswald. Mais à présent qu'il en apprend davantage sur les fonctions de son supérieur au sein du Département de la Vérité, le doute l'assaille... De plus en plus de tulpas – les formes tangibles créées par les sphères complotistes – s'incarnent dans le monde réel, et il est plus que temps de réagir et de choisir un camp.
Une plongée au coeur des plus grands complots de l'Histoire moderne et d'aujourd'hui !

Contenu : Department of Truth #8-13
  • Éditeur : Urban Comics
  • Collection : Urban Indies
  • Prix : 18.00€
  • Date de sortie : 02/09/2022
  • Format : Couverture cartonnée, 176 pages
  • Auteur(s) : James Tynion IV / Martin Simmonds
  • EAN : 9791026823926
Acheter sur Excalibur Comics   Acheter sur Place des libraires  


 

Le lundi c'est librairie ! The Department of Truth tome 2Vous avez été surpris par l’exploration du thème de la vérité dans le premier tome de The Department of Truth ? Et bien, allons encore plus loin dans ce second tome !

James Tynion IV ne fait décidément pas les choses à moitié et continue à exploiter son concept dans un second tome tout aussi exigeant que le premier. S’il y a nettement plus d’explications dans ce second volet assez bavard, cela constitue surtout une grande somme d’informations que le lecteur doit assimiler pour saisir toutes les nuances de l’histoire qu’il est en train de lire.

Comme dans le premier tome, l’auteur utilise habilement des éléments issus des thèses complotistes pour construire son récit et joue avec la notion même de réalité en montrant comment certaines légendes peuvent ainsi façonner le réel. Pour ce faire, il n’hésite pas à donner des exemples très concrets et s’attarder sur certains d’entre eux pour faire saisir au lecteur toute la complexité du concept qui est mis en application sous ses yeux.

Mais ce n’est pas tout, car il y a depuis le tome 1 une intrigue en fil rouge qui n’est pas oubliée dans cet album et on peut même dire qu’elle prend de l’ampleur avec des révélations très surprenantes et qui donnent envie d’en lire davantage (ça tombe bien, le tome 3 est annoncé en fin de mois).

The department of truth reste une série complexe et fascinante, où James Tynion IV est en permanence au bord du gouffre pour maitriser son concept sans glisser dans le n’importe quoi qui aurait pu se manifester sous une plume moins exigeante et rigoureuse. Ce second tome est passionnant, et satisfera sans aucun doute les lecteurs conquis par le précédent.

Côté graphisme, c’est toujours Martin Simmonds qui tient les crayons et une fois encore son travail est remarquable. Le talent immense qu’il déploie pour mettre cette histoire en images, avec une mise en page d’une efficacité redoutable, joue pour beaucoup dans l’appréciation de ce récit. L’ambiance totalement étrange de The department of truth, entrainant le lecteur dans un cauchemar éveillé, est parfaitement rendue grâce à son graphisme tout aussi réussi que déstabilisant.

 

Un excellent album, où le lecteur est captivé par un concept d’une efficacité redoutable merveilleusement servi par son graphisme hors norme.

 


 

×

Animal Man tome 2

Le lundi c'est librairie ! Animal Man tome 2 (novembre 2022, Urban Comics)
Buddy Baker, alias Animal Man, est parvenu tant bien que mal à lier sa carrière de super-héros à sa vie de famille, mais il n'arrive pas à s'enlever de l'esprit que des forces plus puissantes sont à l'oeuvre dans l'univers. Lorsqu'une tragédie le frappe de plein fouet et le sépare de tout ce qu'il a jamais aimé, Buddy est forcé de s'engager dans une quête existentielle et tenter de comprendre s'il est bien le maître de son propre destin, ou juste un pantin à la merci des desseins tordus d'un autre.

Contenu : Animal Man #14-26
  • Éditeur : Urban Comics
  • Collection : Urban Cult
  • Prix : 35.00€
  • Date de sortie : 18/11/2022
  • Format : Couverture cartonnée, 360 pages
  • Auteur(s) : Grant Morrison / Chas Truog, Tom Grummett, Paris Cullins
  • EAN : 9791026824503
Acheter sur Excalibur Comics   Acheter sur Place des libraires  


 

Le lundi c'est librairie ! Animal Man tome 2Après un premier tome passionnant, voici la suite et fin du run de Grant Morrison sur Animal Man.

Nous retrouvons donc le super-héros aux pouvoirs animaliers dans de nouvelles aventures pour le moins surprenantes, où Grant Morrison continue son travail de déconstruction et reconstruction du personnage d’Animal Man. Le concept lui-même est revisité en profondeur, notamment au cours d’un épisode à l’atmosphère étrange où sont posées les règles qui régissent les pouvoirs de Buddy Baker.

La défense de la cause animale est également très présente dans ce second tome, avec en particulier un épisode particulièrement poignant dont le final laisse sans voix. Sa construction est brillante, permettant de constater à quel point la mentalité humaine n’est guère recommandable face au monde animal.

Mais ce second tome est également l’occasion pour Grant Morrison de se livrer à un exercice méta de haut vol, jouant une fois encore avec la nature fictive de ses personnages. Non seulement il met en place toute une longue intrigue à partir d’un événement dramatique (sur lequel on a eu des indices avant qu’il ne survienne), mais il manipule habilement la réalité de ses personnage dans un épisode qui va vraiment très loin pour conclure son run.

Si le premier album du run de Grant Morrison sur Animal Man était déjà une merveille, ce second et dernier opus est véritablement prodigieux. Si certaines œuvres de l’auteur sont parfois un peu compliquées à saisir, il est beaucoup plus didactique dans cette série et entraine le lecteur dans un tourbillon narratif sans jamais oublier de l’aider pour appréhender la complexité de sa pensée. C’est tout simplement brillant, et assurément un classique à (re)découvrir !

Côté dessin, les artistes à l’oeuvre signent des planches très joliment réalisées qui sont certes un peu datées sur certaines cases mais sans que cela ne soit un problème. L’ambiance très particulière d’Animal Man est parfaitement mise en images grâce à l’excellent travail des artistes qui ont contribué à ce second album.

Côté bonus, le sommaire de l’album est complété par une galerie de couvertures commentées et un carnet de croquis.

 

Un excellent album, à la fois ambitieux et abordable grâce à une narration maîtrisée.

 


 

×

Dark crisis on infinite earths tome 1

Le lundi c'est librairie ! Dark crisis on infinite earths tome 1 (janvier 2023, Urban Comics)
Partie à la recherche de Barry Allen à travers les mondes infinis, la Ligue de Justice Incarnée découvre que les Grandes Ténèbres, menées par le redoutable Pariah, s'apprêtent à envahir et à annihiler le Multivers. Cherchant à l'arrêter par tous les moyens, la Justice Incarnée fait appel à la Ligue de Justice, mais cette terrible menace, plus colossale que jamais, pourrait bien leur coûter la vie, à tous. Privé de ses plus grands héros, le Multivers serait-il néanmoins en mesure de se défendre ?

Contenu : Justice League #75 (Death of the Justice League) + Dark Crisis #0 FCBD Special Edition + Justice League: Road to Dark Crisis #1 + Dark Crisis #1-3 + Dark Crisis: Worlds Without a Justice League – Superman #1 + Dark Crisis: Worlds Without a Justice League – Green Lantern #1 + Flash #783-785
  • Éditeur : Urban Comics
  • Collection : DC Infinite
  • Prix : 30.00€
  • Date de sortie : 06/01/2023
  • Format : Couverture cartonnée, 328 pages
  • Auteur(s) : Joshua Williamson / Daniel Sampere, Collectif
  • EAN : 9791026820765
Acheter sur Excalibur Comics   Acheter sur Place des libraires  


 

Le lundi c'est librairie ! Dark Crisis on Infinite Earths tome 1Les crises sont un élément fondamental de l’univers DC depuis les lointaines années 1980, et voici donc le début de la dernière en date.

Prenant ses racines dans le vénérable Crisis on Infinite Earths tout en poursuivant d’autres oeuvres de Joshua Williamson (on en reparle plus bas), ce premier album pose les bases d’une nouvelle crise de grande ampleur : Paria est de retour, et a des plans pour le moins sombres… et surtout son affrontement avec les plus grands héros de la Terre a des conséquences pour le moins tragiques.

Nous avons donc droit à du bon gros cosmique à la sauce DC, où les héros d’ici et d’ailleurs se retrouvent confrontés à une menace de très grande ampleur qui ferait passer la moindre menace « habituelle » des vilains DC pour une simple dispute pendant un tournoi de bingo en EHPAD. Ca bastonne sec, avec des grands moyens et des démonstrations de pouvoirs particulièrement spectaculaires… et surtout on se demande jusqu’où tout ceci peut aller vu que l’adversaire des défenseurs des différentes Terres dispose d’un pouvoir énorme et a des motivations particulièrement sinistres.

Mais ce n’est pas tout, car différentes thématiques sont abordées. Il y a en effet la recherche de Barry Allen alias Flash, qui comme dans Crisis on Infinite Earths a un rôle important à jouer, mais aussi tout ce qui a trait à l’héritage des héros tombés au combat. Cette notion d’héritage a toujours été fermement ancrée au coeur de l’ADN de l’univers DC, et est ici particulièrement importante tandis que la jeune garde des héroïnes et héros prend la relève des ainés.

Comme nous l’évoquions plus haut, Dark crisis on Infinite Earths prend la suite des albums Infinite Frontier signés aussi Joshua Williamson. Nous ne les avions pas lus (notre budget nous contraint à faire des choix), mais nous avons tout de même tenté l’aventure avec cet album… après tout, qui pourrait résister à une crise DC ? 😉

Il s’avère que même si on loupe forcément quelques petites choses sans avoir suivi de près la continuité DC récente et les albums mentionnés ci-dessus, Dark Crisis on Infinite Earths s’avère suffisamment abordable pour être lu sans difficulté, avec en outre l’aide d’une introduction qui aide à raccrocher les wagons. Il est évident que la lecture des autres albums qui ont provoqué cette crise apporte un plus non négligeable, et d’ailleurs ce tome a donné envie de les lire, mais ne pas les avoir lu n’est pas un frein majeur pour profiter de cette lecture. On pourrait dire que finalement le seul vrai pré-requis indispensable serait le classique Crisis on Infinite Earths !

Ce premier tome est une lecture particulièrement agréable, avec une nouvelle crise qui ne se contente pas de repomper les précédentes mais dispose de ses propres enjeux toutefois hérités de ce qui est arrivé auparavant. Il y a une tonne de personnages, et des intrigues diverses qui se télescopent à plusieurs reprises, et on passe vraiment un très bon moment en suivant cette crise tout aussi sombre que le titre de l’album le laissait supposer.

A noter que deux interludes, centrés sur des personnages en particulier, sont proposés en fin d’album. Ces interludes, qui sont signés d’autres équipes créatives, sont très intéressants et apportent des briques pertinentes à l’édifice en approfondissant son contexte. En plus niveau graphisme c’est très soigné, donc on a de bonnes raisons de se réjouir ! 🙂

Côté dessin, c’est essentiellement Daniel Sempere qui officie dans ces pages et l’artiste nous gâte avec des planches de toute beauté. Mais l’artiste n’est pas le seul à tenir les crayons, et ses petits camarades de jeu ne déméritent pas le moins du monde ! En effet, l’album est globalement très joliment illustré avec plusieurs styles différents, ce qui amène une variété agréable à l’œil !

 

Un excellent album, où nous découvrons une nouvelle crise de grande ampleur. Vivement la suite !

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique sera consacré à un ou plusieurs albums, rendez-vous lundi prochain !

 

Consulter nos autres chroniques de la rubrique Le lundi c’est librairie !




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x