Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #538

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de trois albums édités par Urban Comics :

  • Strange adventures
  • The Scumbag tome 1
  • Animal Man tome 1

 

Toutes les semaines, nous vous proposons la chronique de titres parus en librairie. Il peut tout aussi bien y avoir des titres très récents ou des avant-premières que des albums sortis moins récemment.

 


Strange Adventures
Le lundi c'est librairie ! Strange Adventures (avril 2022, Urban Comics)

Urban Comics - Collection DC Black Label
EAN : 9791026820178

432 pages - 35.00€
29/04/2022 - Couverture cartonnée

Tom King
Mitch Gerads / Evan Doc Shaner

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Adam Strange, héros victorieux des guerres de Rann–Thanagar, savoure une retraite bien méritée sur Terre en compagnie de sa femme Alanna. En pleine tournée pour la promotion de son autobiographie, il est violemment pris à partie par un lecteur qui lui reproche le massacre d'innocents durant le conflit galactique. Quelques heures plus tard, ce même lecteur est retrouvé assassiné, à coup de blaster. Il reviendra à Mr Terrific de faire toute la lumière sur cette affaire.

Contenu : Strange Adventures #1-12 + Director's cut #1


 

Le lundi c'est librairie ! Strange AdventuresAprès Vision et Mr Miracle, c’est au tour d’Adam Strange de se voir malmené par Tom King.

L’album débute d’une façon assez classique : Adam Strange, super-héros et vétéran de terribles guerres sur des mondes lointains, fait une tournée de promotion de son livre. Mais très vite, la situation dérape et tandis qu’il est accusé de meurtre une enquête est menée pour comprendre ce qui s’est passé et cela ira vraiment très loin.

Comme dans les deux oeuvres citées plus haut, Tom King ne se contente pas de raconter une aventure classique d’Adam Strange : ce dernier est étudié, disséqué avec un soin tout particulier pour déconstruire la légende et découvrir l’homme qui se cache derrière le mythe. La progression de l’intrigue est implacable, l’auteur accentuant la pression sur le personnage au fil des épisodes comme en témoignent les couvertures originales qui sont judicieusement placées dans cet album.

Tom King ne s’intéresse pas qu’à Adam Strange dans ces pages : Alanna, épouse d’Adam Strange, est au coeur de l’intrigue ainsi que Mr Terrific qui mêne une enquête aux résultats très surprenants. Concernant la première, nous pouvons voir à quel point son intégration sur Terre est compliqué tandis que les failles du second sont également présentes dans l’intrigue générale de cette histoire.

Tom King a opté pour une narration avec deux époques en parallèle : le présent et la période dont il est question dans la fameuse guerre racontée par Adam Strange dans son livre. Plutôt que de faire des flashbacks traditionnels, l’auteur a choisi de nous faire vivre les deux périodes en même temps, ce qui permet de mieux cerner le personnage en comparant ce qu’il a vécu et ce qu’il en raconte.

Outre la désacralisation du personnage érigé en héros, l’auteur nous brosse un portrait d’Adam Strange qui tranche avec sa mythologie classique. Comme à son habitude, il passe le personnage à la moulinette pour en extraire sa quintessence qui est alors mise en face de sa mythologie. Le procédé n’est pas nouveau sous la plume de l’auteur mais il fonctionne toujours aussi bien.

Captivant d’un bout à l’autre, Strange adventures est une lecture qui malmène le lecteur autant que les personnages avec une succession de rebondissements dont certains sont très surprenants et un ton particulièrement dur. C’est passionnant, on sort des sentiers battus du monde super-héroïque dans une analyse profonde d’un personnage et de ses forces et faiblesses.

Le graphisme est assuré par deux artistes, et propose deux ambiances aux styles différents : la période contemporaine et les flashbacks sont en effet dépeints de façon différente, ce qui permet de les distinguer au premier coup d’oeil. Quelle que soit la partie de l’album, le graphisme est très soigné avec une représentation très efficace des mondes étranges où ont lieu les aventures d’Adam Strange et de notre bonne vieille Terre.

Côté bonus, le sommaire de l’album est complété par un « Director’s cut » : nous avons en effet droit à une juxtaposition du script et de planches qui en résultent, sous forme de crayonnés ou de dessins plus proches du résultat final. C’est particulièrement intéressant de pouvoir voir comment le scénario a été interprété de façon graphique pour donner l’album que nous venons de lire.

 

Un excellent album, riche en faux-semblants et malmenant tout autant le lecteur que le personnage d’Adam Strange.

 


 


The Scumbag tome 1
Le lundi c'est librairie ! The Scumbag tome 1 (mai 2022, Urban Comics)

Urban Comics - Collection Urban Indies
EAN : 9791026828501

160 pages - 10.00€
13/05/2022 - Couverture cartonnée

Rick Remender
Lewis Larosa / Eric Powell / Wes Craig / Andrew Robinson / Roland Boschi

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Être un motard analphabète, toxicomane, et possédant un QI équivalent à celui d'un enfant de primaire ne semble pas être les prérequis attendus pour sauver le monde. Et pourtant, malgré un CV peu reluisant, Ernie Ray Clementine est la seule chose qui nous sépare de l'Apocalypse. En ayant reçu accidentellement un sérum de surhomme, il est devenu l'espion le plus puissant du monde, et il semble impossible de s'en sortir sans son aide...

Contenu : The scumbag #1-5


 

Le lundi c'est librairie ! The Scumbag tome 1Quelque fois il arrive que ce ne soit pas de nobles héros qui reçoivent des super-pouvoirs !

Rick Remender nous raconte en effet l’histoire d’Ernie Ray Clementine qui ne correspond pas vraiment aux héros dont nous avons l’habitude : c’est un motard analphabète et même complètement idiot doublé d’un toxicomane… mais c’est aussi celui qui doit sauver le monde après avoir reçu des super-pouvoirs.

Le concept de l’abruti peu recommandable recevant des pouvoirs par erreur n’est pas spécialement nouveau, on pense notamment à Captain ***** (appelé aussi le Captain) dans la délirante série Nexwave. De même un espion par accident ça s’est déjà vu (coucou Chuck), la limitation de ses pouvoirs est directement pompée chez Marvel et même le nom du personnage évoque celui d’Eddie Murphy dans Un fauteuil pour deux. Mais Rick Remender, qui s’y connait en anti-héros, se base sur ces éléments pas forcément nouveaux pour construire une intrigue qui tient la route.

Nous suivons donc les aventures improbables de ce super espion qui doit lutter contre un ennemi particulièrement retors qui veut dominer le monde d’une façon assez curieuse. Ernie Ray Clementine apprend donc sur le tas à se servir de ses pouvoirs qui contrebalancent à peine sa bêtise crasse source de bien des désagréments. Tout ceci provoque une succession de gags plus ou moins fins où le personnage est très régulièrement tourné en ridicule.

C’est assez surprenant, mais ce premier album de The Scumbag est très drôle. L’auteur fait en effet preuve d’un humour noir et particulièrement acide, la progression de l’histoire étant avant-tout au service de la succession de situation toutes plus outrancières les unes que les autres. En compagnie de notre super-espion il y a une organisation qui tente désespérément de le faire agir correctement, ce qui est loin d’être simple.

Ce premier album est plaisant à lire, on se prend au jeu en suivant les aventures d’Ernie Ray Valentine dont la dignité est très régulièrement mise à mal. Il y a pas mal de bonnes idées, y compris des idées originales en plus de ce qui a été vu ailleurs et donc nous parlons plus haut.

Le graphisme de l’album est confié à plusieurs artistes, qui mettent leur talent au service de ce récit particulièrement décalé. C’est très réussi, avec un rendu global qui restitue parfaitement l’ambiance complètement déchainée de l’histoire.

 

Un très bon album, riche en situations improbables et à l’humour particulièrement acide.

 


 


Animal Man tome 1
Le lundi c'est librairie ! Animal Man tome 1 (mai 2022, Urban Comics)

Urban Comics - Collection Urban Cult
EAN : 9791026826392

376 pages - 35.00€
20/05/2022 - Couverture cartonnée

Grant Morrison
Chas Truog / Tom Grummett

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Buddy Baker est un père aimant, un bon époux et un activiste pour la défense des animaux. Accessoirement, c'est un aussi un surhomme, ayant le pouvoir d'acquérir les capacités des animaux qu'il approche. Pourtant, coincé dans une vie banale, sans emploi et sans charisme, il est bien difficile de l'imaginer sauver qui que ce soit. Jusqu'au jour où Buddy enfile bottes et collants et reprend l'entraînement, bien décidé à aller au bout de son potentiel...

Contenu : Animal Man by Grant Morrison Book 01 (#1-13 + Secret Origins #39)


 

Le lundi c'est librairie ! Animal Man tome 1Après une longue attente, voici enfin le premier tome des aventures d’Animal Man remis au goût du jour dans les années 1980.

C’est à Grant Morrison qu’est confiée la délicate mission de reprendre en mains la destinée d’un super-héros de seconde zone pour le remettre à plat. Comme à son habitude, le scénariste écossais ne va pas faire les choses à moitié et va totalement redéfinir le personnage tout en explorant des thématiques qui lui sont associées.

Il est en effet fortement question d’écologie dans ce premier tome, bien avant que la réalité des catastrophes environnementales ne soit montrée à un large public, ainsi que de défense des animaux. Ça peut sembler couler de source de nos jours, mais à l’époque c’était encore assez rare dans des comics de super-héros.

Grant Morrison s’empare du personnage de Buddy Baker, et va totalement le redéfinir pour le rendre plus intéressant. De ses origines à ses pouvoirs, tout est passé au crible tandis que Animal Man passe du statut de super-héros de seconde zone quelque peu aigri par son absence popularité à celui de véritable défenseur de la biosphère. Certes, il n’acquiert pas le prestige d’un Superman mais il prend de l’importance tout au long de son évolution.

Outre les thématiques liées de près ou de loin à Animal Man, Grant Morrison s’intéresse également à la notion de réalité ainsi qu’au caractère fictif des personnages. Son récit L’évangile du Coyote est en ce sens particulièrement étrange, et rappellera des choses aux lecteurs de Doom Patrol où le scénariste avait également pas mal joué avec des notions similaires. Il y a également des passages assez durs qui ne sont pas directement liés à une atmosphère super-héroïque, de quoi déstabiliser le lecteur au fil de sa lecture.

A noter que ce premier tome est impliqué dans des récits de plus grande ampleur, dont le crossover Invasion. C’est assez frustrant de ne pas avoir les récits en question, particulièrement le premier impliquant Hawkman, car nous n’avons qu’un bout de l’histoire et même si par la suite on peut raccrocher les wagons on a tout de même le sentiment de passer à côté de quelque chose.

Ce premier tome est captivant dès sa première page, on suit avec beaucoup d’intérêt les aventures de Buddy Baker qui fait face non seulement à des adversaires tour à tour insolites et redoutables mais aussi à des décisions parfois difficiles quand il reste fidèle à sa propre moralité. On se prend également de sympathie pour ce super-héros qui ne vit pas super bien d’être considéré comme un personnage de seconde zone alors que d’autres ont droit à plus de considération sans être forcément plus méritants.

Côté dessin, les styles de Chas Truog (qui signe l’essentiel de cet album) et Tom Grummett sont tout à fait adaptés à l’ambiance de l’histoire. On n’est pas non plus dans un véritable délire graphique façon Doom Patrol mais la pensée complexe de Grant Morrison nécessite une mise en images réfléchie et c’est le cas ici. A noter que ces récits datant des années 1980 les amateurs de coupes mulet vont être ravis ! 😉

Côté bonus, outre une préface de Grant Morrison et une postface de Robert Greenberger nous avons droit à un commentaire de Brian Bolland sur les couvertures d’Animal Man.

 

Un excellent album, où on retrouve un super-héros réinventé avec beaucoup de pertinence et d’efficacité ainsi que des thématiques très intéressantes

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique sera consacré à un ou plusieurs albums, rendez-vous lundi prochain !




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x