Le lundi c’est librairie ! #428

Le lundi c'est librairie !

 

Le lundi c’est librairie ! Au programme aujourd’hui : Mr Miracle, édité par Urban Comics.

 

Mr Miracle
Mr Miracle - Mai 2019

Urban Comics
Collection DC Deluxe

328 pages – 28€
Mai 2019 – Cartonné

Tom King
Mitch Gerads

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Élevé sur Apokolyps, planète-usine sous le règne de l’implacable Darkseid, Scott Free réussit l’impensable : échapper à ses geôliers pour rejoindre la Terre où il rencontra son mentor, un artiste de l’évasion officiant sous l’alias de Mr Miracle dont il reprendra l’identité. Depuis, aucun barreau, aucune entrave, aucune prison, ne put retenir prisonnier Mr Miracle, symbole d’une liberté retrouvée. Mais que se passe-t-il lorsque l’artiste de l’évasion ultime se trouve aux prises avec une nouvelle forme de captivité : la dépression ? Passé le traumatisme d’une tentative de suicide ratée, Scott va chercher à se redéfinir à travers ses rapports et son historique de super-héros au statut divin. Une seule certitude balisera sa quête d’identité, comme le rappel d’une liberté finalement toute relative : Darkseid est.
Contenu VO : Contenu : Mister Miracle Deluxe Edition (#1-12)

Dans cet album nous pouvons retrouver une histoire complète consacrée au maître de l’évasion en personne, à savoir Mister Miracle.

Mais sous la plume de Tom King, le personnage n’a de miraculeux que son nom vu qu’après une courte introduction de présentation l’histoire commence alors qu’il est en pleine dépression. Un sujet difficile, traité avec pudeur et sans voyeurisme, ce qui est particulièrement appréciable car ce n’est pas quelque chose qu’il faut traiter avec légèreté ou au contraire avec une grosse dose de pathos.

Tom King entraîne donc le lecteur à la suite de Mister Miracle tandis que ce dernier est comme happé par un quotidien en mouvement constant. Qu’il s’agisse de ses activités de maître de l’évasion, de son implication dans l’éternel conflit entre les Neo-Dieux et Darkseid ou encore de sa vie privée qui se voit bouleversée, la vie de tous les jours de Scott Free n’est pas franchement reposante. D’autant que la réalité de ce qui s’y passe peut être sujette à caution !

Avec Vision, l’auteur nous avait déjà entraîné dans le quotidien de personnages inhabituels même s’il s’agissait également d’offrir un miroir reflétant le mode de vie américain. Dans Mister Miracle, Tom King nous emmène une fois encore dans la tête d’un personnage qui encaisse des chocs psychologiques à longueur de temps, et montre une nouvelle fois les conséquences de cette pression de chaque instant. C’est une fois encore l’occasion de mettre en opposition le quotidien « normal » des personnages et leurs activités hors-norme, tout en les faisant entrer en collision.

Cet album est également un très bel hommage au Quatrième monde de Jack Kirby, d’où sont issus les personnages qui interviennent dans ce récit. On retrouve en effet les personnages et les thématiques qui proviennent de l’oeuvre du King, utilisés de façon très respectueuse dans le cadre de cette histoire. L’auteur a bien fait ses devoirs et montre une bonne connaissance de tout le folklore associé aux Néo-Dieux et à leurs adversaires.

Le rythme de l’album est particulièrement bien dosé, en alternant les différentes « vies » de Mister Miracle et Big Barda à une cadence de plus en plus soutenue. A un moment, l’alternance entre leurs différentes activités est tellement rapide qu’il s’agit quasiment d’un stroboscope narratif et le lecteur se sent tout aussi entraîné dans cette succession rapide que le personnage principal.

Quant au ton de l’album, il est lui aussi tout à fait particulier. Nous sommes en effet dans une ambiance qui n’est pas totalement sombre – ce que le début pouvait laisser redouter – mais ce n’est pas non plus trop joyeux. Il y a en effet quelques touches d’humour subtilement glissées ici et là, avec même une partie très drôle vers la fin du récit, mais cela permet juste d’alléger un peu la tension ambiante. Ou de s’en évader, justement !

Mister Miracle est un album passionnant, happant le lecteur du début à la fin de son histoire. Tandis que le personnage principal a pour nature même de s’évader en permanence – allant même jusqu’à l’évasion suprême – le lecteur lui ne pourra pas échapper à la narration implacable de Tom King qui  le gardera captif de l’histoire jusqu’à sa toute dernière page.

Côté graphisme, nous avons d’abord droit à une courte introduction dessinée par Mike Norton. Le graphisme de cette partie est très réussi, donnant une tonalité assez cartoony aux origines de Mister Miracle qui donne l’impression de suivre un dessin animé racontant sa vie (ce qui est précisément l’effet recherché).

Puis pour la suite, c’est Mitch Gerads qui tient les crayons et là l’ambiance change radicalement. Le trait de l’artiste, ainsi que quelques artifices bien pensés, contribuent à malmener le lecteur qui se pose des questions sur la réalité de ce qu’il lit. Le graphisme est efficace, et très respectueux de l’héritage du Quatrième monde de Jack Kirby.

On remarquera par ailleurs une mise en page qui est loin d’être innocente : le fameux « gaufrier » de neuf cases par page permet à la fois de structurer le contenu dans un cadre rigide qui souligne le caractère répétitif du quotidien de Mister Miracle, mais aussi de faire des effets comme des découpages de mots par le cadre qui en changent le sens. Alors qu’on pouvait penser de prime abord que ce découpage était très sagement académique, il permet en fait de mettre en images la psyché du personnage principal d’une façons particulièrement astucieuse.

Côté bonus, nous avons droit à une abondante galerie de couvertures ainsi qu’à des recherches sur ces dernières.

Un excellent album, passionnant et émouvant.


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique. Comme la semaine dernière, le sommaire n’est pas encore fixé, donc vous aurez la surprise lundi prochain ! 😉




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.