Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #505

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique d’un album édité par Urban Comics : Batman – Trois Jokers.

 

Toutes les semaines, nous vous proposons la chronique de titres parus en librairie. Il peut tout aussi bien y avoir des titres très récents ou des avant-premières que des albums sortis moins récemment.

 

 


Batman - Trois Jokers
Le lundi c'est librairie ! Batman - Trois Jokers (octobre 2021, Urban Comics)

Urban Comics - Collection DC Black Label
EAN : 9791026818359

176 pages - 18.00€
01/10/2021 - Couverture cartonnée

Geoff Jones
Jason Fabok

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Le secret du pire ennemi de Batman est enfin révélé : il n'existe pas un mais trois Jokers. Le Clown, le Comique, le Criminel : chacun à sa manière, ces malfaiteurs au sourire carnassier ont infligé à Batman et à ses alliés des blessures tant physiques que psychologiques. Au moment où l'on retrouve des cadavres rappelant la première affaire du Chevalier Noir contre sa nemesis, Batman, Batgirl et Red Hood mènent l'enquête pour découvrir lequel des Trois Jokers est l'original... ou s'il existe vraiment. Mais le temps est loin d'avoir guéri toutes les blessures et la confiance entre les trois justiciers est, elle, passablement entamée...

Contenu : Batman: The Three Jokers #1-3


 

Le lundi c'est librairie ! Batman - Trois JokersCela fait quelques années qu’une terrible vérité avait été révélée à Batman : Il n’y a pas un seul Joker… mais trois ! Ils sont identifiés ici comme étant le criminel, le comique et le clown. Bien entendu, il avait été très vite supposé qu’il s’agissait de versions alternatives d’univers parallèles, mais Geoff Johns avait démenti cette théorie.

Geoff Johns prend donc la plume dans les trois chapitres qui constituent cet album afin de nous expliquer ce qu’il en est. Il est vrai que cette idée de trois Jokers, en plus d’alimenter des théories plus ou moins fumeuses, soulevait un point dérangeant : diviser le Joker en trois individus distincts, c’était potentiellement ouvrir la porte à une absolution d’un (ou même de deux) des trois en mode « les trucs atroces c’est ce Joker-là ».

Parce que justement, si on parle de trucs atroces commis par le Joker, il se trouve que les personnages au coeur de l’intrigue aux côtés de Batman ont justement été victimes d’actes particulièrement odieux perpétrés par ce dangereux individu : Barbara Gordon alias Batgirl – rendue infirme par le Joker dans The killing Joke – et Jason Todd alias Red Hood – battu à mort par le Joker dans A death in the family – portent tous les deux les stigmates de l’enfer qu’ils ont subi, tant physiquement que psychologiquement.

Dans Batman – Trois Jokers, Geoff Johns ne se contente pas d’orchestrer une chasse aux Jokers en expliquant de quoi il retourne, même si cette partie de l’intrigue est très intéressante et pleine de bonnes idées. L’auteur traite également les conséquences des agissements du Joker non seulement à travers les yeux de son pire ennemi mais aussi des personnages de Batgirl et Red Hood. Les vieilles blessures se rouvrent et des lignes sont franchies tandis que les personnages qui ont vécu l’enfer des mains du Joker se dressent contrent lui, avec une approche bien ficelée de leur psychologie. Batman peut surprendre en se positionnant un peu en retrait de ses deux alliés, mais en l’espèce tout en étant lui même marqué par ses combats contre le Joker il ne peut que se positionner au second plan face au vécu de Batgirl et Red Hood (mais c’est tout de même lui qui a le dernier mot de l’histoire).

Menée avec un rythme parfaitement dosé, l’histoire est très intéressante et les questions qu’elle soulève sont intéressantes. L’historique du Bat-universe est respecté, avec des références à des passages marquants de la carrière de Batman. Il est par contre dommage que le concept des trois Jokers soit finalement assez peu exploité en tant que tel, donnant l’impression que l’idée initiale a fait long feu du côté de l’éditorial. Parmi les regrets, il y a aussi le fait qu’une partie du mystère du personnage du Joker (au sens large) soit levé de façon assez marquée. A l’image de Wolverine chez Marvel, le Joker est un personnage bien plus intéressant quand il est mystérieux et la levée des zones de flou lui fait perdre une partie de son attrait.

Mais malgré ces réserves, il en ressort que Batman – Trois Jokers est une lecture passionnante. Geoff Johns fait preuve d’une redoutable efficacité narrative, avec un très bon sens du rythme et une histoire qui tient très bien la route. Même si le concept n’est pas exploité autant qu’on pouvait le souhaiter, l’auteur se débrouille très bien avec pour l’intégrer à un récit implacable rempli de bonnes idées.

Côté dessin, c’est Jason Fabok qui tient les crayons et force est de constater qu’il accomplit sa tâche avec beaucoup de talent ! Les planches sont superbes, et sont très joliment mises en valeur par la colorisation de Brad Anderson. Les personnages sont dessinés avec beaucoup de soin, notamment les Jokers représentés avec le graphisme d’incarnations bien connues du personnage au fil des ans.

Un excellent album, passionnant et superbement dessiné

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique sera articulé autour de la chronique de plusieurs albums (normalement cette fois ça sera vraiment le cas 😉 ). Rendez-vous lundi prochain !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x