Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow

Catégories

Flashback #86

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : La Veuve et le Samouraï  (janvier 1984, Editions Lug)

 

Après avoir conclu les dernières intrigues en cours dans le numéro de Strange chroniqué la semaine dernière, nous allons un peu nous éloigner de la revue porte-étendard de Lug/Semic pour nous pencher sur un album de Spider-Man où nous retrouvons justement un personnage dont nous vous parlions hier.

 

Flashback : Strange 238

La Veuve et le Samouraï
Janvier 1984 – Editions Lug

 

 

La Veuve et le Samouraï (Claremont / Buscema)

Episodes VO : Marvel Team-Up #82-85 (1979)

 

Cette histoire en quatre partie commence de façon assez surprenante : Spider-Man croise le chemin de la redoutable Veuve noire… sauf qu’elle est persuadée d’être en fait un simple professeur de collègue du nom de Nancy Rushman. Après tout, pourquoi pas, les sosies ça existe : sauf qu’en se baladant avec le costume de la Veuve noire dans son sac et en ayant aux trousses un nombre certain de personnes décidées à lui faire la peau, il est devient vite clair qu’il se passe quelque chose de bizarre.

Signée Chris Claremont, l’histoire est dans le plus pur style de Marvel Team-Up : Spider-Man croise le chemin d’un(e) collègue en difficulté et lui prête main forte. Ici on se trouve dans un contexte qui n’est pas vraiment la zone de confort du Tisseur, vu que l’on flirte allègrement avec l’espionnage et même le terrorisme et surtout la Veuve noire n’est pas vraiment en état de combattre. Mais les méthodes de Spider-Man ont du bon et lui permettent de démêler efficacement ce qui semble de prime abord une pelote particulièrement emmêlée.

L’histoire est en effet au départ un peu nébuleuse car on se demande vraiment où l’auteur veut en venir tandis qu’il garde le lecteur dans le même registre de mystère que Spider-Man. Mais elle est surtout redoutablement efficace grâce à une ambiance particulièrement tendue de véritable thriller d’espionnage paranoïaque façon La mémoire dans la peau (d’ailleurs le roman de Robert Ludlum est paru en 1980, donc on ne pourra pas soupçonner une influence pour Chris Claremont).

Outre Spider-Man et la Veuve noire, les autres personnages ne se contentent pas de faire de la figuration et chacun a un rôle déterminant à jouer (on notera d’ailleurs de façon amusante que Shang-Chi est rebaptisé Tchang-Shi par la traduction de Lug). La caractérisation de Vipère est bonne, ce qui est une bonne chose de la part de Chris Claremont qui avait pas mal changé ce personnage dans d’autres travaux.

Côté dessin, on retrouve Sal Buscema dont on ne reconnait pas immédiatement le trait sous l’encrage de Steve Leiahola. Les deux compères signent en tout cas des planches très réussies, avec des scènes d’action soignées et un travail de bonne qualité sur les visages des personnages. L’ambiance de thriller de cette histoire doit beaucoup à son graphisme, qui la restitue parfaitement.

La Veuve et le Samouraï figure dans la fourchette haute de Marvel-Team Up en terme de qualité, et constituait à l’époque une parenthèse surprenante dans une collection qui rééditait les épisodes de Spider-Man des années 1960 (et qui étaient très bien, mais l’ambiance était tout de même très différente). A noter qu’il semble que la première partie de cette histoire ne soit plus disponible, donc toute réédition moderne se retrouve pour le moment amputée de son début comme dans l’album Je suis Black Widow. Donc si vous voulez profiter de cette aventure dans son intégralité, il ne vous reste qu’à scruter le marché de l’occasion pour trouver cet album…

 

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec un autre livre extrait des profondeurs des bibliothèques de la Watchtower ! 😉

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x