Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

MODOK : Critique du premier épisode de la série déjantée de Marvel

MODOK

 

Critique sans spoiler du premier épisode de la saison 1 de la série MODOK diffusée sur Disney+ en 2021.

Avec Patton Oswalt, Aimee Garcia, Ben Schwartz, Melissa Fumero, Wendi McLendon-Covey, Beck Bennett, Jon Daly, Sam Richardson

 

Aussi méchant que mégalomane, M.O.D.O.K. poursuit depuis longtemps le rêve de conquérir le monde. Mais après des années de revers et d’échecs contre les héros les plus puissants de la Terre, il a mené son organisation (A.I.M) droit dans le mur. Désormais évincé de celle-ci et confronté à un mariage et à une vie de famille qui prennent l’eau eux aussi, M.O.D.O.K. – l’organisme mental conçu uniquement pour tuer (Mental Organism Designed Only for Killing) – est sur le point de relever son plus grand défi : la crise de la quarantaine.

 

MODOK

 

MODOK est dans la place !

Après une campagne promotionnelle qui donnait fortement envie de voir ce la série allait donner, la série MODOK est enfin disponible, à raison d’un épisode par semaine sur Disney+ via Star vu que Hulu n’est pas légalement disponible en France. Si le reste de la saison est à l’image du premier épisode, on peut se dire qu’il s’agira d’un moment de détente hebdomadaire pour les semaines à venir !

 

MODOK

 

Pour ce premier épisode, nous avons en effet droit à une histoire particulièrement loufoque tournant autour de la personnalité de MODOK montré ici comme un fou furieux constamment tourné en dérision. L‘ambiance déjantée fait penser à Nextwave, le comic book délirant de Warren Ellis et Stuart Immonen et on s’amuse beaucoup dans ce premier épisode où on est baladé entre personnages improbables et situations absurdes avec au passages quelques références plus ou moins subtiles pour les téléspectateurs les plus attentifs.

 

MODOK : The Patton Oswalt Show en bonne compagnie

N’ayons pas peur des mots : MODOK est un festival de Patton Oswalt : co-créateur et showrunner de la série, le comédien est aussi la voix de MODOK en personne et il ne fait pas les choses à moitié ! Dans ce premier épisode, Patton Oswalt est complètement déchainé et nous interprète un personnage totalement cinglé au service d’une histoire complètement barrée.

 

MODOK

 

Le reste du casting est également très à l’aise lors de ce premier épisode, avec des comédiens qui sont certes parfois un peu éclipsés par la folie furieuse de leur collègue mais qui livrent toutefois de très bonnes prestations et tiennent eux aussi leur place dans le bazar ambiant. Tout ce petit monde livre globalement un très bon divertissement et sans fausse note.

 

Le stop-motion de tous les excès

La particularité de MODOK est d’être réalisée en stop-motion, ce qui contraste avec des séries animées qui utilisent des techniques plus classiques. Au début, ça fait un peu bizarre mais on s’y habitue très vite. En plus cette technique a l’avantage de faire passer assez facilement des choses qui pourraient être plus difficiles à digérer sans le côté un peu décalé de la représentation en stop-motion.

 

MODOK

 

Car il ne faut pas se voiler la face, tout en étant une série animée MODOK est bel et bien un divertissement orienté vers un public adulte à l’image de Harley Quinn ou même Archer. Humour noir et passages sanguinolents sont au programme de ce premier épisode, même si de façon assez amusante un détail est flouté dans une scène improbable de l’épisode (mais d’un autre côté, qui avait envie de voir ce qui était sous la zone floutée ?).

 

En conclusion

Le premier épisode MODOK est très drôle et laisse présager une saison délirante avec Patton Oswalt en roue libre. Espérons que le soufflé ne retombera pas pour les neuf épisodes restants !

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x