Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #539

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de trois albums édités par Delcourt Comics :

  • Spawn Edition spéciale 30e anniversaire
  • Radiant Black tome 1
  • Safrane Chu tome 2

 

Toutes les semaines, nous vous proposons la chronique de titres parus en librairie. Il peut tout aussi bien y avoir des titres très récents ou des avant-premières que des albums sortis moins récemment.

 


Spawn Edition spéciale 30e anniversaire
Le lundi c'est librairie ! Spawn  Edition spéciale 30e anniversaire (mai 2022, Delcourt Comics)

Delcourt Comics - Collection Contrebande
EAN : 9782413046707

416 pages - 39.95€
11/05/2022 - Couverture cartonnée

Dave Sim / Todd Mcfarlane / Neil Gaiman / Alan Moore
Todd Mcfarlane

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



2022 : 30e Anniversaire de l'éditeur Image Comics, et de l'un de ses personnages emblématiques créé par Todd McFarlane : SPAWN. Cette édition exclusivement en VF est l'occasion de célébrer dignement cet anti-super-héros.
Al Simmons est un militaire, tué par ses supérieurs et revenu sur Terre après avoir passé un marché avec un démon, mais il a été transformé en suppôt des Enfers ! Cet ouvrage édité uniquement en VF comprend les 15 premiers épisodes de la série, et de nombreux inédits en VF !


 

Le lundi c'est librairie ! Spawn edition 30e anniversaireTrente ans ça se fête ! Voici que l’anti-héros par excellente souffle ses trente bougies dans un imposant album.

Nous retrouvons donc Spawn dans ses toutes premières aventures, sous la plume de son créateur Todd McFarlane mais aussi dans des épisodes écrits par des invités prestigieux. On part donc du premier épisodes de la série retraçant les débuts d’Al Simmons dans le costume de Spawn et découvrons des personnages qui sont bien connus également, comme les policiers Sam et Twitch ou encore le peu recommandable Violator.

Dès la première page de l’histoire, on se rappelle qu’il s’agit des années 1990 avec un climat de violence assez présent dans les comics. En outre, il règne dans ces pages une atmosphère qui flirte allègrement avec l’horreur dans un contexte particulièrement marqué par une thématique diabolique.

Il est clair qu’un personnage comme Spawn est radicalement différent de personnages plus sages que l’on retrouve chez la concurrence : non seulement ses origines sont pour le moins sinistres, mais son quotidien n’est guère reluisant non plus : d’abord amnésique puis confronté à la réalité des conséquences de sa mort, il est en outre sans abri et une partie de ses pouvoirs échappe à son contrôle… on a vu plus joyeux ! Ses méthodes sont pour le moins radicales, faisant passer les anti-héros de la concurrence pour des rigolos à l’époque.

L’ambiance particulièrement sombre des aventures de Spawn était également assez différente des autres super-héros et anti-héros de l’époque, quoique Ghost rider ait déjà ouvert la voie en tant qu’anti-héros vomi par l’enfer. On est dans un contexte particulièrement sombre, non seulement de par les personnages diaboliques qui circulent dans ces pages (notamment Violator) mais aussi par des thématiques abordées comme le tueur d’enfants qui est au coeur d’une partie qui a tout pour secouer le lecteur.

Cette série d’épisodes est intéressante, qu’il s’agisse de ceux écrits par Todd McFarlane ou par ses collègues. Certes, le contexte est assez daté mais on est en face d’une page d’histoire des comics via un représentant emblématique du ton des années 1990. La violence est marquée sans être gratuite, et le contexte de la série fonctionne encore bien même si on retrouve les outrances d’une décennie marquée par une surenchère entre auteurs et éditeurs. Spawn accuse son âge avec panache, et cette édition anniversaire est à la fois un joli cadeau pour ses fans et un point d’entrée bien fichu pour une nouvelle génération de lecteurs désirant faire sa connaissance.

La partie graphique, assurée par Todd McFarlane, est d’un très bon niveau. L’artiste alterne des planches à la présentation très simple et d’autres avec des mises en page très recherchées, et on retrouve son style très dynamique qui avait fait des merveilles lorsqu’il illustrait les aventures de Spider-Man. A l’image du scénario, cela reste assez daté, mais on ne peut pas contester une grande efficacité dans la représentation des combats et de la puissance des personnages.

Côté bonus, nous avons droit à une version director cut du premier épisode de Spawn commentée par Todd McFarlane en personne, ainsi qu’à une galerie de couvertures et des illustrations du jeune Todd McFarlane montrant ainsi les étapes préliminaires du concept qu’il avait imaginé.

 

Un très bon album, un peu daté mais véritable passage obligé pour les fans de Spawn et bon point d’entrée pour de nouveaux lecteurs.

 


 


Radiant Black tome 1
Le lundi c'est librairie ! Radiant Black tome 1 (mai 2022, Delcourt Comics)

Delcourt Comics - Collection Contrebande
EAN : 9782413045823

192 pages - 15.95€
18/05/2022 - Couverture cartonnée

Kyle Higgins
Marcelo Costa / Eduardo Ferrigato / David Lafuente

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Nathan Burnett vient d'avoir trente ans. Sa vie est moche. Il cumule deux emplois, s'endette trop et est obligé de retourner vivre chez ses parents. En revanche, quand il découvre et active le Radiant , un colossal pouvoir cosmique, son existence change du jour au lendemain ! Seul petit problème : les êtres cosmiques qui ont créé le Radiant veulent le récupérer... à tout prix

 

Le lundi c'est librairie ! Radiant Black tome 1Un nouveau super-héros est proposé aux lecteurs dans cet album. Son nom : Radiant Black !

Kyle Higgins, qui a notamment travaillé sur les Power Rangers et Nightwing, nous raconte l’histoire de Nathan Burnett dont la vie n’est guère réjouissante. Un jour, il acquiert tout à fait par hasard des pouvoirs étonnants et finira par se faire appeler Radiant Black.

Vu comme ça, cela a l’air tout à fait classique : le héros un peu (beaucoup) loser qui devient un super-héros par hasard, c’est loin d’être une nouveauté. Mais il y a plusieurs éléments qui indiquent dès le départ que l’auteur a des surprises en réserve dans sa musette, puis cela devient de plus en plus flagrant jusqu’à un retournement de situation totalement inattendu.

En outre, si effectivement la première partie est assez classique par la suite Kyle Higgins par dans une autre direction qui par ailleurs fait penser à son passé en tant que scénariste. On s’éloigne radicalement d’une « simple » histoire de super-héros pour partir vers quelque chose qui semble parti pour être plus complexe. En fait, c’est même assez frustrant de rester vague pour ne pas griller les surprises de l’histoire, car cela serait vraiment dommage de ne pas vous laisser le plaisir de la découverte.

Qu’il s’agisse de la partie « classique » ou de sa suite, Radiant Black est une histoire passionnante au rythme bien dosé entre action et moments plus calmes. Les aventures de ce nouveau héros, dont l’apprentissage n’est pas un long fleuve tranquille, sont agréables à suivre et les surprises sont suffisamment bien pensées pour casser très vite toute sensation de routine qui aurait pu s’installer dans l’esprit du lecteur.

A noter que si les cinq premiers épisodes se suivent le sixième est par contre un flashback qui permet de mieux comprendre un personnage de l’histoire. Là aussi on suit le récit avec beaucoup d’intérêt, le ton étant plus poignant que dans les autres épisodes de l’album.

En ce qui concerne le graphisme de l’album, là aussi c’est une réussite avec des planches très soignées. Le design du costume est à la fois simple et efficace, et quelques variations qui surviennent par la suite sont à la fois logiques et surprenantes.

Côté bonus, une abondante galerie d’illustrations et un lexique du langage qui est employé dans ces pages complètent le sommaire de l’album.

 

Un excellent album, qui s’affranchit très vite d’un certain classicisme super-héroïque pour trouver sa propre identité.

 


 


Safrane Chu tome 2
Le lundi c'est librairie ! Safrane Chu tome 2 (mai 2022, Delcourt Comics)

Delcourt Comics - Collection Contrebande
EAN : 9782413046608

128 pages - 15.50€
18/05/2022 - Couverture cartonnée

John Layman
Dan Boultwood

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Après le succès de TONY CHU - DÉTECTIVE CANNIBALE (série en 12 tomes créée par John Layman & Rob Guillory), les aventures de sa soeur SAFRANE se poursuivent en France !
Safrane Chu est Cibopare : elle est capable de deviner les secrets les plus intimes de ceux avec qui elle déjeune. La soeur de Tony Chu est de retour, pour la plus déjantée et la plus étrange aventure de sa carrière : un braquage insensé au sein du monde vinicole et qui s'étend sur des siècles...


 

Le lundi c'est librairie ! Safrane Chu tome 2Après un premier album réussi mais perfectible, voici la suite des aventures de la soeur de Tony Chu.

Pour ce second album, John Layman ne s’est pas calmé et propulse au contraire Safrane Chu et ses acolytes encore plus loin. En effet, au lieu de se cantonner à des aventures plutôt classiques dans un environnement familier, voilà que l’on joue cette fois-ci avec des concepts encore plus ambitieux comme le voyage dans le temps.

Comme à son habitude, l’auteur s’amuse avec des pouvoirs dérivés de la nourriture… mais à force le concept commence à montrer ses limites et il est peut être tout seul à s’amuser. Certes, cela fonctionne encore plutôt bien, mais même si on va très loin avec une nouvelle capacité qui rebat complètement les cartes dans ce second opus ça commence à sentir le réchauffé… un comble pour une série basée sur des pouvoirs alimentaires !

De même, si l’ambiance reste résolument déjantée on est tout de même un bon cran en-dessous de la véritable folie furieuse des aventures de Tony Chu (et ça manque de Poyo). Après il ne faut pas non plus tout jeter, car l’album est tout de même plaisant à lire avec une héroïne dont on aime suivre les aventures teintées de vacheries en tous genres et il y a de très bonnes idées ainsi qu’une impayable galerie d’affreux jojos.

On appréciera également de voir Safrane Chu en compagnie d’une impayable bande de bras cassés qu’elle mêne à la baguette, et si l’album n’est pas l’histoire de l’année ses rebondissements ont de quoi offrir des moments sympathiques au lecteur. Si le premier volume laissait déjà voir que la qualité était inférieure à celle de la série originale, cette différence est encore plus marquée dans ce second tome.

Côté graphisme, on retrouve Dan Boultwood qui poursuit son travail avec un style cartoony qui colle très bien à l’ambiance décalée de l’histoire. Mais là aussi, n’est pas Rob Guillory qui veut et le dessin est un bon cran en-dessous de ce qu’on pouvait voir dans la série originale. Ca reste tout de même très sympa… mais c’est moins bon et il manque là aussi une petite touche de folie sur le plan graphique.

Côté bonus, nous avons droit à des crayonnés et des illustrations.

 

Un bon album avec des bonnes idées mais le concept commence à s’essouffler et on reste un bon cran en dessous des aventures de Tony Chu.

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique sera consacré à un ou plusieurs albums, rendez-vous lundi prochain !




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x