Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #532

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de trois albums édités par Urban Comics :

  • Batman : Imposter
  • The Paybacks
  • Crossover tome 1

 

Toutes les semaines, nous vous proposons la chronique de titres parus en librairie. Il peut tout aussi bien y avoir des titres très récents ou des avant-premières que des albums sortis moins récemment.

 


Batman : Imposter
Le lundi c'est librairie ! Batman  : Imposter (février 2022, Urban Comics)

Urban Comics - Collection DC Black Label
EAN : 9791026820673

176 pages - 18.00€
25/02/2022 - Couverture cartonnée

Mattson Tomlin
Andrea Sorrentino

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Cela fait trois ans que Bruce Wayne a endossé le costume de Batman afin de faire de Gotham une ville plus sûre et moins corrompue. À force de sacrifices et de persévérance, il a presque atteint son but. Mais quand un imposteur adopte son déguisement afin d'assassiner d'anciens criminels, c'est toute la police de Gotham qui se met à ses trousses, notamment l'inspectrice Blair Wong, déterminée à découvrir la véritable identité du justicier !

Contenu : Batman: The Imposter #1-3


 

Le lundi c'est librairie ! Batman ImposterBatman : Imposter raconte une histoire se passant alors que Batman est encore dans les premières années de sa mission.

Sous la plume de Mattson Tomlin, nous retrouvons donc Bruce Wayne qui a oeuvré pendant trois ans sous l’identité de Batman avec des résultats tangibles… mais un imposteur vient tout remettre en question avec une vague de crimes qui sont alors attribués au vrai Batman.

Quand on pense aux premières années de Batman, on se dit qu’il est compliqué de passer derrière Year one qui est la référence en la matière et pourtant Imposter arrive très bien à tenir sa place en ayant adopté une approche différente. Mattson Tomlin étant le co-scénariste de The Batman, on retrouve forcément des ressemblances dans le traitement du personnage et l’ambiance entre cet album et le film, avec une approche plus réaliste du personnage que dans ses aventures habituelles.

Menée à travers plusieurs regards, avec plusieurs fois la même scène vécue simultanément par plusieurs personnages qui nous livrent des pensées forcément différentes, l’histoire est très intéressante et s’intéresse à ce qui se passe dans la tête de Bruce Wayne. L’importance de sa mission est mise en concurrence avec d’autres aspects de sa vie, accentuant le côté tragique du personnage.

Batman Imposter est un album passionnant, à la fois pour son étude du personnage de Bruce Wayne que par l’enquête de détective sur ce mystérieux imposteur. Chaque personnage a son importance dans une intrigue globalement bien pensée amenant par moments un côté poignant à l’histoire. De quoi convaincre le lecteur qu’être Batman c’est loin d’être quelque chose de sympa ! Concernant les personnages, on retrouve ses marques en connaissant les bases de Batman mais la caractérisation d’Alfred est un peu surprenante.

La partie graphique est confiée à Andrea Sorrentino, qui livre une prestation tout simplement bluffante. Habituellement je ne raffole pas forcément de son style, mais force est de constater qu’ici cela fait des merveilles ! Non seulement l’ambiance sombre de l’histoire est parfaitement mise en images mais en plus nous avons droit à des mises en page très créatives qui permettent de profiter d’une narration graphique très aboutie.

 

Un excellent album, avec une très bonne utilisation de Batman dans ses premières années

 


 


The Paybacks
Le lundi c'est librairie ! The Paybacks (avril 2022, Urban Comics)

Urban Comics - Collection Urban Indies
EAN : 9791026817437

216 pages - 20.00€
15/04/2022 - Couverture cartonnée

Donny Cates / Eliot Rahal
Geoff Shaw

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Dans un monde capitaliste, tout a un prix, même combattre le crime ! Il est donc naturel que les super-héros empruntent de l'argent pour financer leurs améliorations génétiques, leur matériel de haute technologie et autres ordinateurs pour traquer les vilains. Mais leurs dettes explosent et les frais de gestion super-héroïque impayés s'accumulent. Pour y remédier, une seule solution, faites appel aux Impayés ! Cette équipe de recouvrement composée d'anciens héros en faillite se chargera de saisir le matériel et les bases secrètes de tous les mauvais payeurs !

Contenu : The Paybacks vol.1 + 2


 

Le lundi c'est librairie ! The PaybacksEt si les super-héros devaient emprunter de l’argent pour leurs activités… et ne pouvaient pas payer leurs dettes ?

C’est le point de départ de cette histoire un rien barrée signée Donny Cates et Eliot Rahal, dont le concept est particulièrement original. En effet nous avons tous au moins une fois pu lire/voire une histoire de créancier envoyant une brute baraquée récolter une dette chez un emprunteur qui n’as pas payé sa dette, mais c’est tout à fait original de placer ça dans un cadre super-héroïque avec des personnes à pouvoirs qui viennent relever les compteurs.

L’atmosphère de l’histoire est particulièrement décalée, avec des personnages insolites dans des situations qui ne le sont pas moins. Ce n’est pas pour autant que l’histoire soit du grand n’importe quoi : on a dit décalé, pas débile ! Il y a une vraie histoire, avec de vrais enjeux au-delà de la simple exploitation du concept de base et les auteurs ont soigné leur récit avec des rebondissements prompts à faire sursauter le lecteur même s’il y a un côté sale gosse tout à fait assumé dans cet album.

The Paybacks utilise également pas mal de références à des personnages bien connus des lecteurs de comics, plus ou moins évidentes à déceler. On pourrait dire que cela se rapproche un peu de The Boys dans ce registre – des bastons énergiques avec des relectures de personnages d’autres univers – mais l’histoire étant tout à fait différente la ressemblance reste toutefois très vague. En tout cas il est amusant de chercher les références qui se cachent un peu partout, jusqu’à l’ultime référence qu’on ne voit pas arriver tout de suite et qui est très bien trouvée !

Cet album est une lecture très distrayante, avec une histoire qui a le bon goût d’être très bien ficelée et des running gags amusants comme la présentation des personnages à chaque épisode. Ces derniers ont d’ailleurs été tout aussi bien pensés, avec là aussi des surprises qui vont faire sursauter le lecteur !

En guise de bonus, un petit épisode racontant l’arrivée d’un personnage au sein de l’équipe est proposé en fin d’album et c’est un petit supplément très sympa pour terminer la lecture de The Paybacks.

Côté graphisme, nous retrouvons Geoff Shaw dont le style énergique colle parfaitement à l’ambiance de l’histoire. Sur le plan visuel aussi nous trouvons des références plus ou moins subtiles, et le design de Bloodpoutch – qui est à lui tout seul une énorme pique aux personnages des années 90 amateurs de costumes à poches – est très soigné.

 

Un excellent album, avec une histoire très bien pensée dans une ambiance décalée où l’on retrouve de nombreuses références

 


 


Crossover tome 1 : Kids love chains
Le lundi c'est librairie ! Crossover tome 1 : Kids love chains (avril 2022, Urban Comics)

Urban Comics - Collection Urban Indies
EAN : 9791026823070

184 pages - 10.00€
15/04/2022 - Couverture cartonnée

Donny Cates
Geoff shaw

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Que se passe-t-il lorsqu'un mega crossover, mêlant l'ensemble des héros de toutes les séries comics, fait irruption dans notre réalité et ravage la ville de Denver et sa population ?
Plusieurs années après le désastre, la bataille fait toujours rage mais elle a heureusement été circonscrite derrière un champ de force. Ellie, une survivante de ce crossover, tient depuis la dernière boutique de comics dans un monde qui a appris à détester ces héros de papier. On brûle à nouveau des comics dans la rue, Marvel et DC ont mis la clé sous la porte et sa librairie fait office de musée pour cette culture en voie de disparition. Lorsque l'une de ces créatures de papier pénètre dans la boutique pour chercher de l'aide, Ellie s'engage dans une odyssée en quadrichromie...

Contenu : #1-6


 

Le lundi c'est librairie ! Crossover tome 1Et si la barrière séparant la fiction de la réalité venait à se rompre ? C’est précisément le sujet de ce premier album de Crossover !

Donny Cates nous raconte donc comment les personnages de comics – avec forcément pas mal de références – se retrouvent dans le monde réel en ayant traversé un passage… et forcément cela ne se passe pas bien car ce n’est pas en changeant d’univers qu’ils se sont calmés ! Ils sont parqués sous un champ de force érigé par l’un d’entre eux, et à l’extérieur il règne un climat de suspicion, voire même de haine, envers tout ce qui évoque les comics.

Si on parle de références et de Donny Cates, on pense à The Paybacks dont justement nous parlions plus haut… et il se trouve que justement cet autre travail de l’auteur n’est pas bien loin dans Crossover… Cependant il ne faut pas vraiment chercher plus loin des ressemblances entre les deux histoires dont l’atmosphère est très différente. Crossover est beaucoup plus sérieux, avec une thématique propre. A noter que cela peut faire penser à 1985 par certains aspects, mais la ressemblance très vague s’arrête au concept.

Cette thématique tourne autour des comics en général et traduit un véritable amour du médium. On notera d’ailleurs une petite pique bien sentie envers les détracteurs historiques des comics, qui est amenée d’une façon bien amusante. Il est aussi question en sous-texte de la gestion de la différence, l’arrivée des personnages fictionnels dans le monde réel étant tout à fait analogue à l’arrivée de migrants bien réels et rappelant des épisodes peu glorieux de l’histoire des Etats Unis à propos de leur traitement. Sans oublier une bonne charge contre les extrémistes religieux !

Passionnant d’un bout à l’autre, ce premier album est une excellente entrée en matière et pose de manière très efficace les bases de cet univers. Même si une grosse révélation se devine très en amont – ce qui est surprenant d’ailleurs – l’histoire est palpitante et rythmée par une succession de rebondissements bien trouvés. Comme indiqué plus haut, on peut se livrer au petit jeu de la chasse aux références dans cet album !

A noter que la lecture de The Paybacks n’est pas indispensable pour lire Crossover, mais les lecteurs du premier seront récompensés dans le second ! De même il y a des références à d’autres travaux de Donny Cates comme Buzzkill – déjà référencé dans The Paybacks – mais là encore rien d’insurmontable si vous n’avez pas tout lu !

Côté dessin, Geoff Shaw est de retour et signe une nouvelle fois des planches dont le dynamisme donne pas mal d’énergie à cette histoire ! Le style est cependant moins décalé que dans The Paybacks, et le design des personnages de comics par rapport aux personnages réels est très soigné.

 

Un excellent album, passionnant d’un bout à l’autre en exploitant parfaitement son concept. Vivement la suite !

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique sera consacré à un ou plusieurs albums, rendez-vous lundi prochain !




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x