Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #511

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de six albums édités par Panini Comics :

  • The Banks
  • Venom
  • Immortal Hulk tome 8
  • Fantastic Four tome 7
  • Les Eternels tome 1
  • Strange Academy tome 2

 

Toutes les semaines, nous vous proposons la chronique de titres parus en librairie. Il peut tout aussi bien y avoir des titres très récents ou des avant-premières que des albums sortis moins récemment.

 


The Banks
Le lundi c'est librairie ! The Banks (août 2021, Panini Comics)

Panini Comics - Collection TKO
EAN : 9791039101318

152 pages - 19.95€
25/08/2021 - Couverture cartonnée

Roxane Gay
Ming Doyle

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Les femmes de la famille Banks sont les braqueuses les plus talentueuses de Chicago. Pour se venger de ceux qui ont fait du tort à leur famille et sous l’impulsion de la plus jeune du clan, elles vont tout risquer dans un casse gigantesque.

Contenu : The Banks 1-6, inédit


 

Le lundi c'est librairie ! The BanksNouvel album de TKO, The Banks met en scène une famille dont les femmes sont des cambrioleuses de mère en fille.

Explorant différentes époques – on finit par comprendre qui est qui dans ces différentes périodes narratives – Roxane Gay raconte donc l’histoire d’une jeune femme dont la mère et la grand-mère sont des cambrioleuses de très haut niveau. Obligée de s’immerger dans un univers qu’elle a toujours renié, Celia Banks renoue par la même occasion avec une famille dont elle s’est éloignée et qu’elle apprend à comprendre au-delà de ses propres réticences sur ce qu’elle représente.

La thématique de la famille est en effet au coeur de The Banks, avec une mise en avant de la nécessité de rester soudés au sein d’une même famille malgré les inévitables divergences qui peuvent la diviser. Certes, on pourrait se dire que les préoccupations de la famille Banks ne sont pas forcément celles de toutes les familles, mais cela se transpose très bien dans un cadre plus « classique ». Outre l’aspect « histoire de casse » de The Banks, Roxanne Gay a également concocté une histoire de vengeance particulièrement bien ficelée dans un récit implacable.

L’autrice a aussi pris soin de nous offrir une caractérisation très réussie d’un groupe de femmes fortes et touchantes, à la personnalité bien trempée. L’histoire qui les met en scène est passionnante, et une fois qu’on a commencé la lecture de l’album le lecteur est véritablement captivé par le récit et la suite de rebondissements qui le composent.

Le rythme de cette histoire, qui utilise abondamment les flashback, fonctionne très bien et permet de bien doser les révélations. En outre, l’autrice a soigné les différentes époques évoquées dans les flashbacks, en restituant parfaitement le cadre des années où le récit se déroule.

Véritable réussite, The Banks est une histoire  qui vaut le détour et offre un moment de lecture agréable à ses lecteurs en suivant les aventures de cette famille indomptable.

Du côté du dessin, nous sommes vraiment gâtés ! Ming Doyle signe en effet de magnifiques planches, dont les dessins sont sublimés par la superbe colorisation de Jordie Bellaire. Les personnages sont soignés, et la mise en page l’est également.

 

Un excellent album, avec une histoire passionnante au service d’une galerie de personnages forts.

 



Venom
Le lundi c'est librairie ! Venom (octobre 2021, Panini Comics)

Panini Comics - Collection Marvel-Verse
EAN : 9782809491135

120 pages - 6.95€
20/10/2021 - Couverture souple

Collectif
Collectif

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Après une longue attente, Venom est enfin de retour au cinéma ! L’occasion idéale de vous faire découvrir ou redécouvrir des moments importants de la carrière de l’anti-héros, dans un album au prix on ne peut plus accessible !

Contenu : Spider-Man Adventures (1994) 8-10, Amazing Spider-Man (1963) 317 et Marvel Adventures Spider-Man (2005) 35, précédemment publiés dans SPIDER-MAN : LES INCONTOURNABLES 1 et inédits


 

Le lundi c'est librairie ! VenomC’est maintenant une tradition aussi établie que les anthologies : un album Marvel-verse est associé à une sortie au cinéma ou à la télévision, et c’est au tour de Venom d’avoir droit à son album petit format.

Le début de l’album consiste en trois épisodes de Spider-Man Adventures, racontant donc les origines de Venom mais dans un contexte hors univers Marvel « classique » étant donné qu’il s’agit d’une adaptation en comics d’épisodes de la série animée des années 1990. On se retrouve donc face à l’adaptation de l’adaptation des aventures de Spider-Man découvrant son costume extra-terrestre – d’ailleurs cela a visiblement servi de base à Spider-Man 3 de Sam Raimi – puis le voyant devenir un nouvel ennemi, le tout avec un graphisme correct mais sans plus. Bref, ça se lit mais vraiment sans plus et il est dommage de ne pas avoir eu droit aux véritables origines de Venom.

Retour ensuite à l’univers classique avec un face à face entre Spider-Man et Venom, ce dernier voulant une nouvelle fois se débarrasser du Tisseur. L’épisode est classique mais fonctionne plutôt bien, en étant très bien rythmé et se concluant sur une idée originale. Côté graphisme par contre ça n’a pas hyper bien vieilli, et certaines cases sont assez datées même si globalement c’est tout de même satisfaisant.

Pour terminer, nous avons droit à un team-up entre Spider-Man et Venom issu de Marvel Adventures Spider-Man. Ca se lit, mais ce n’est guère passionnant. Par contre le graphisme est plutôt réussi, ce qui relève le niveau.

 

Un album moyen, la sélection d’épisodes étant assez décevante. 

 



Immortal Hulk tome 8
Le lundi c'est librairie ! Immortal Hulk tome 8 (novembre 2021, Panini Comics)

Panini Comics - Collection 100% Marvel
EAN : 9791039100908

120 pages - 17.00€
10/11/2021 - Couverture cartonnée

Al Ewing
Joe Bennett

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Samuel Sterns, alias le Leader, profite d'un instant d'inattention pour passer à l'attaque. Hulk, responsable d'une explosion radioactive, est maîtrisé par l'équipe Gamma Flight et est retenu prisonnier. Le Leader réussit à s'introduire dans l'En-dessous-de-Tout, et toutes les personnalités de Hulk vont devoir faire face à ce terrible adversaire. Un combat mené en interne qui va avoir des répercussions dramatiques sur l'extérieur.

Contenu : Immortal Hulk 36-40, inédits


 

Le lundi c'est librairie ! Immortal Hulk 8A chaque album de Immortal Hulk, on se demande jusqu’où l’auteur va aller, et une fois encore la réponse est « encore plus loin ».

Al Ewing va en effet beaucoup plus loin dans le registre horrifique qui caractérise Immortal Hulk, avec un album véritablement terrifiant. Hulk bien sûr reste effrayant par bien des aspects, mais il est loin d’être tout seul dans le registre des personnages flippants, et le contexte ne donne vraiment pas envie de lire l’album seul le soir !

L’auteur abat ses cartes dans cet album, dévoilant une partie des secrets des intrigues de la série. On apprend donc les raisons de certains mystères qui constituent la base de Immortal Hulk, et ces révélations s’accompagnent de poussées encore plus marquées vers l’horreur la plus totale. On l’a déjà dit, et on le répète : Immortal Hulk est véritablement destinée à un public averti !

Ce nouveau tome est passionnant, avec des rebondissements à la pelle dont certains sont vraiment très surprenants. Certes, Al Ewing semble s’amuser à faire sursauter le lecteur en multipliant les événements horribles, mais il y a aussi d’autres choses très surprenantes et qui ne passent pas forcément par un truc crado.

Avec Immortal Hulk, Al Ewing nous offre tome après tome une vision ambitieuse de Hulk et de son univers, qu’il modèle pour rendre hommage à ses racines horrifiques qu’on avait tendance à avoir oublié au fil des ans. Il y a de l’action – et de l’action particulièrement musclée d’ailleurs – mais surtout une vision pertinente de ce que représente Hulk et de la psyché torturée de son alter-ego. Ce nouveau tome, encore plus effrayant que le précédent, est très intéressant et fait se poser une question au lecteur : qu’est ce que l’auteur va bien pouvoir trouver pour la suite, vu qu’il semble aller crescendo de tome en tome ?

Côté graphisme, c’est Joe Benett qui tient une nouvelle fois les crayons et livre des planches très réussies. Tout comme son compère scénariste, l’artiste va très très loin dans l’horreur et le gore, avec des dessins qui mettent à mal l’estomac du lecteur s’il est un peu délicat. Public sensible s’abstenir !

 

Un excellent album, passionnant du début à la fin et qui va encore plus loin que les précédents dans l’horreur.

 



Fantastic Four tome 7 : Le portail omniversel
Le lundi c'est librairie ! Fantastic Four tome 7 : Le portail omniversel (novembre 2021, Panini Comics)

Panini Comics - Collection 100% Marvel
EAN : 9791039100670

160 pages - 20.00€
17/11/2021 - Couverture cartonnée

Dan Slott
R.B. Silva / Will Robson / Paco Medina / Ze Carlos / Juanan Ramirez

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Qui est l'être mystérieux nommé Helmsman ? Est-il venu sauver notre réalité ou bien la détruire ? Est-ce lié au retour du Docteur Fatalis qui prépare une nouvelle attaque ? En plus, un portail capable de conduire n'importe où, n'importe quand apparaît au milieu de New York !

Contenu : Fantastic Four (2018) 25-30, inédits


 

Le lundi c'est librairie ! Fantastic Four 7Voici venu le temps d’une nouvelle aventure des Quatre Fantastiques, avec au passage une touche de King in black !

La fameuse famille de super-héros se retrouve en effet confrontée à une situation pour le moins compliquée : la mise en route d’un super portail reliant tous les points de l’espace et du temps, qui suscite la convoitise de pas mal de gens et pas forcément les plus recommandables.

On l’a vu dans les tomes précédents, mais celui-ci le confirme : Dan Slott maîtrise parfaitement l’univers et les codes des aventures des Quatre Fantastiques. Une fois encore, il montre qu’il est tout à fait à l’aise pour gérer ce qui fait toute la différence entre le célèbre quatuor et la plupart des autres super-héros : ce sont avant tout des aventuriers explorateurs de l’inconnu – ce qui leur joue pas mal de tours d’ailleurs – et surtout c’est une famille soudée dont les membres agissent en véritable symbiose pour accomplir l’impossible.

Les dialogues sont en outre toujours aussi efficaces, avec des interactions très réussies entre les personnages. Qu’il s’agisse des super-héros ou des personnes plus « normales », chaque bulle de dialogue fait mouche et la partition se déroule sans la moindre fausse note.

Ce nouveau tome est passionnant, avec l’introduction de nouveaux personnages pour servir l’intrigue générale. L’auteur joue aussi pas mal avec des petites choses comme les secrets des Richards, mais aussi la vie sentimentale agitée de Johnny Storm. La nature altruiste des Fantastiques est mise en avant, et la psychologie des personnages est toujours soignée avec notamment un soin tout particulier apporté à l’évolution de Franklin. Ce dernier est au coeur de développements intéressants, avec une bonne utilisation de ses particularités par rapport au reste de la famille.

Côté King in black, la partie tie-in de l’album fonctionne bien et approfondit l’event. Certes, on pouvait le suivre sans ce complément, mais ça aurait été dommage car c’est vraiment réussi.

Du côté du dessin, là aussi nous avons droit à de la qualité ! Les artiste à l’œuvre sur les différents épisodes signent avec talent des planches très joliment dessinées, qui restituent à merveille l’univers particulier des Quatre Fantastiques.

 

Un excellent album, qui confirme le très bon niveau de la série.

 



Les Eternels tome 1 : Seule la mort est éternelle Edition prestige
Le lundi c'est librairie ! Les Eternels tome 1 : Seule la mort est éternelle Edition prestige (novembre 2021, Panini Comics)

Panini Comics - Collection Marvel Hors Collection
EAN : 9791039103282

208 pages - 26.00€
17/11/2021 - Couverture cartonnée

Kieron Gillen
Esad Ribic

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Édition spéciale pour l’album événement du mois, dans un gros format qui sublime les dessins d'Esad Ribic et le scénario de Kieron Gillen. Avec à la clé un terrible secret concernant les Éternels.

Thanos tue les Éternels, et ils ne peuvent plus ressusciter ! Qui a lâché le Titan Fou sur Ikaris, Circé, Sprite et les autres ? Et quel terrible secret se cache derrière l'immortalité des Éternels ? Une saga qui va tout changer pour les nouvelles stars ciné de l'univers Marvel.

Contenu : Eternals (2021) 1-6, inédits


 

Le lundi c'est librairie ! Les Eternels 1Avec un film qui leur est consacré, les Eternels retrouvent également le devant de la scène du côté des comics qui leur ont donné naissance.

C’est cette fois Kieron Gillen qui raconte l’histoire, et on ne peut que penser que le choix est particulièrement pertinent : qui mieux que celui qui a décrit les divinités hors nomes de The Wicked + The Divine aurait pu officier sur les personnages issus de l’imagination sans limite de Jack Kirby ?

Tout comme l’avait fait Neil Gaiman il y a plusieurs années, l’auteur se penche sur le concept même des Eternels en enrichissant leur mythologie. Car nous avions pu déjà constater qu’il serait très réducteur de les considérer simplement comme des immortels surpuissants en costumes flashy ! On se penche donc pas mal sur la fonction des Eternels comme faisant partie d’une machine globale mais pas seulement, car Kieron Gillen dévoile un troublant secret sur la société des Eternels. On retrouve aussi quelques petites choses qui font penser à Battlestar Galactica, ce qui est plutôt futé.

Il y a tout un travail de caractérisation autour des personnages, permettant de comprendre au mieux comment ils fonctionnent et donc comment ils réagissent, mais aussi comment ils sont perçus par les populations ne faisant pas partie des Eternels. La société de ces derniers au sens large – y compris des membres plus éloignés – est passée au crible, et des iconographies et des textes permettent de saisir parfaitement ce qu’il en est.

Le lundi c'est librairie ! Les Eternels 1Ce premier tome, qui contient le premier arc de la série, est captivant. Il y a une intrigue particulièrement bien fichue autour de laquelle s’articulent un renouveau et un approfondissement de cet univers, et le tout est rythmé par des rebondissements très bien trouvés.

Du côté du dessin, on retrouve Esad Ribic qui signe des planches superbement réalisées. L’artiste est en grande forme, et son trait est tout simplement idéal pour resituer l’atmosphère toute en démesure qui caractérise les Eternels.

Les personnages sont parfaitement représentés (avec un léger redesign qui leur va très bien), les paysages sont très joliment mis en images et les combats sont parfaitement chorégraphiés. En outre, les couleurs de Matthew Wilson sont superbes avec des choix judicieux suivant les ambiances de l’histoire. Le format de cette édition prestige, tant au niveau du format qu’à celui du papier, permet de profiter pleinement du graphisme de cette histoire et d’en prendre plein les yeux.

Côté bonus, cette édition prestige mérite son nom ! En effet, nous avons droit à un entretien avec Kieron Gillen, une présentation des personnages, les planches du premier épisode et une grande quantité de couvertures « varinates » 😉  . Le grand format permet de profiter au mieux des bonus, tout comme il met en valeur les planches.

 

Un excellent album, qui traite de façon très pertinente l’univers des Eternels. Mention spéciale à cette édition prestige qui mérite bien son nom.

 



Strange Academy tome 2
Le lundi c'est librairie ! Strange Academy tome 2 (novembre 2021, Panini Comics)

Panini Comics - Collection 100% Marvel
EAN : 9791039100915

144 pages - 18.00€
17/11/2021 - Couverture cartonnée

Skottie Young
Humberto Ramos

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



L'école des sorciers du Docteur Strange a connu sa première victime : Quelles conséquences pour les autres élèves ? En tous les cas, les étudiants en magie vont partir en excursion dans l'espace, chapeautés par Rocket et Groot !

Contenu : Strange Academy (2020) 7-12, inédits


 

Le lundi c'est librairie ! Strange Academy 2Après un premier tome qui avait été une bonne surprise, nous retrouvons la suite des aventures de la Strange Academy, le Poudlard de Marvel ! 😉

Toujours sous la houlette de Skottie Young, nous retrouvons donc les élèves de cette insolite école qui apprend aux jeunes utilisateurs de magie à utiliser leurs capacités et à faire face aux difficultés qui viennent avec.

L’album est divisé en trois partie : la résolution des événements de l’album précédent, un épisode de transition où nous apprenons des choses surprenantes puis une enquête en mode « Agatha Christie » avec un enquêteur à la fois surprenant et totalement à sa place dans l’ambiance étrange de la série. A noter que cette dernière partie fait penser à une enquête très similaire dans le run de Grant Morrison sur X-Men.

Comme le premier album, ce tome est une grande réussite grâce à des histoires qui tiennent très bien la route et une ambiance de magie très bien employée. A travers les yeux de ces jeunes étudiants, le lecteur ressent une bouffée de fraîcheur particulièrement agréable et les pitreries permettent de contrebalancer les événements plus sombres. La dernière partie de l’album s’avère par ailleurs poignante lorsqu’est révélé le fin mot de l’enquête qui y est menée.

Une ambiance de magie un peu décalée, des personnages attachants, une histoire qui tient la route : la recette de Strange Academy fonctionne à merveille en mêlant avec bonheur ses ingrédients pour un résultat particulièrement agréable à lire. De quoi passer des moments de lectures particulièrement agréables en suivant ce qui se passe dans cette école pas comme les autres.

Du côté du dessin, on retrouve un Humberto Ramos en grande forme pour signer des planches très joliment réalisées. Son style contribue au côté léger des récits, tout en étant particulièrement efficaces quand il le faut pour des moments plus sérieux. L’artiste livre une prestation impeccable, donnant à la série une identité graphique aussi séduisante que son scénario.

 

Un excellent album, avec des personnages attachants mis en scène dans des histoires très intéressantes.

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique sera consacré à plusieurs albums, rendez-vous lundi prochain !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x