Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #503

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de deux albums édités par Panini Comics :

  • Doctor Strange tome 1
  • Daredevil tome 4

 

Toutes les semaines, nous vous proposons la chronique de titres parus en librairie. Il peut tout aussi bien y avoir des titres très récents ou des avant-premières que des albums sortis moins récemment.

 

 


Doctor Strange tome 1 : Sorcier suprême de la galaxie
Le lundi c'est librairie ! Doctor Strange tome 1 : Sorcier suprême de la galaxie (juillet 2019, Panini Comics)

Panini Comics - Collection 100% Marvel
EAN : 9782809477900

136 pages - 17.00€
10/07/2019 - Couverture cartonnée

Mark Waid
Jesus Saiz

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Le Docteur Strange ne contrôle plus la magie. Le Sorcier Suprême emprunte alors un vaisseau à Tony Stark, et décide de parcourir le cosmos afin de rencontrer d’autres sorciers, de comprendre et de s’inspirer de leurs pratiques. Dans sa quête, il va découvrir une Pierre de l'Infini…

Mark Waid (Daredevil) et Jesus Saiz (Captain America) donnent une nouvelle direction au Sorcier Suprême.

Contenu : Doctor Strange (2018) 1-5, inédits


 

Le lundi c'est librairie ! Dr Strange tome 1Après avoir parlé du retour du Dr Strange dans le monde des chirurgiens, revenons en arrière jusqu’au début de la série qui a mené à cette évolution du personnage.

Sous la plume de Mark Waid, le Sorcier suprême se voit confronté à une situation pour le moins problématique : il perd progressivement ses pouvoirs magiques, ce qui pose des problèmes pour la plupart évidents mais aussi plus sournois comme la perte de la compensation de son handicap. Ce qui va l’amener à prendre une décision pour le moins radicale !

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Mark Waid sort complètement le Dr Strange de sa zone de confort ! En effet, le personnage s’embarque pour une quête intersidérale afin de trouver de la magie d’origine non terrestre. L’idée est pour le moins originale, et le Dr Strange est employé dans un cadre où on n’a pas forcément l’habitude de le voir, à savoir un voyage spatial à la rencontre de civilisations étranges.

L’ambiance de l’histoire reflète ce changement de perspective pour le personnage, en mêlant la science-fiction et la magie. Le mélange fonctionne très bien, et le Dr Strange est intéressant dans un rôle qui le change de ses habitudes. Il y a tout de même un passage un peu dur au début des mésaventures spatiale du Dr Strange, mais par la suite c’est un peu moins sinistre.

Ce premier tome est vraiment très intéressant, avec pas mal de surprises et une très bonne utilisation du Dr Strange dans un contexte qui ne lui est pas familier. Le personnage qui le côtoie dans ses aventures est très bien trouvé, et le duo fonctionne très bien. Quant au final de l’album, il est suffisamment intriguant pour inciter à poursuivre la lecture de la série !

Du côté du dessin, le style de Jesus Saiz colle parfaitement à l’ambiance de l’histoire. Qu’il s’agisse de la composante science-fiction du récit ou de son aspect magique, l’artiste est très à l’aise et livre une prestation de grande qualité.

 

Un excellent album, qui nous montre le Dr Strange sous un jour différent

 


 


Daredevil tome 4 : Au bout de l'enfer
Le lundi c'est librairie ! Daredevil tome 4 : Au bout de l'enfer (septembre 2021, Panini Comics)

Panini Comics - Collection 100% Marvel
EAN : 9782809498257

112 pages - 17.00€
01/09/2021 - Couverture cartonnée

Chip Zdarsky
Jorge Fornes / Marco Checchetto

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Un volume absolument inratable pour tous les fans de Daredevil ! Le Diable de Hell’s Kitchen a du sang sur les mains et Matt Murdock va prendre une décision incroyable. Un tournant radical dans la carrière de l’Homme Sans Peur, avec des rebondissements à couper le souffle !

Contenu : Daredevil (2019) 16-20, inédits


 

Le lundi c'est librairie ! Daredevil tome 4Suite des aventures de Daredev… heu pardon de Matt Murdock, toujours réticent à endosser son identité masquée.

Comme dans les tomes précédents, Chip Zdarsky montre un Matt Murdock en proie au doute et confronté aux conséquences de ses erreurs au point de continuer à intervenir dans recourir à son identité de Daredevil.

Il y a plusieurs intrigues qui coexistent dans cette histoire : la crise de foi de Matt Murdock, le combat de l’inspecteur Cole North contre la corruption de la police, la guerre entre les différentes factions criminelles qui convoitent le même territoire… avec le Caïd qui vient toujours semer son grain de sel dans une situation déjà fort compliquée. Et bien entendu, toutes ces intrigues convergent et d’une façon explosive.

Jusque là, j’étais très satisfait de l’approche du personnage de Daredevil par Chip Zdarsky, mais avec ce tome la mayonnaise retombe quelque peu. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’album sent le réchauffé, étant donné que l’ombre de Frank Miller plane fortement dessus. Certes, Chip Zdarsky a mis en place des personnages inédits et mené sa propre histoire mais la ressemblance avec le mythique Born again est vraiment très marquée, au point de rendre prévisibles certains rebondissements. Sans oublier un dessin qui ne peut que rappeler une planche très célèbre du récit de Frank Miller.

De même, le manque de précautions que prend Matt Murdock pour protéger son identité est effarant et même si la mémoire des gens a été effacée on peut se dire que les gens qui le côtoient sont un peu idiots de ne pas faire le rapprochement entre les deux facettes du personnage. Au moins du temps du « pare-feu psychique » de Spider-Man, il y avait une sorte de protection pour empêcher les gens de réfléchir à sa double identité mais sauf erreur de ma part il semble que Daredevil ait bénéficié d’un simple effacement…

L’album reste intéressant, et les intrigues gardent suffisamment de caractéristiques propres pour ne pas sombrer dans la repompe stérile, mais il ressort tout de même de cette lecture un sentiment de frustration en se disant qu’en fait on lisait essentiellement un remake de Born again, sans atteindre la puissance de ce dernier. Daredevil a toujours eu du mal à s’écarter de l’héritage de Frank Miller, maintenant on est vraiment en plein dedans !

Côté dessin, il y a deux artistes aux styles radicalement différents qui officient dans ce tome : Jorge Fornes et Marco Checchetto. Les styles sont très différents, mais chacun à leur façon les artistes ont capturé l’ambiance de la partie sur laquelle ils travaillent et livrent des planches très réussies.

 

Un bon album, intéressant mais plombé par le sentiment de déjà-vu lorsqu’on a déjà lu Born again

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique sera articulé autour de la chronique de plusieurs albums. Rendez-vous lundi prochain !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x