Le lundi c’est librairie ! #417

Le lundi c'est librairie !

 

Le lundi c’est librairie ! Au programme cette semaine chez H1 Comics – Les Humanoïdes associés :

  • Omni tome 1
  • Nicnevin et la reine de sang (en avant-première)

 

Omni tome 1
Omni t1 - Février 2020 (Le lundi c'est librairie)

Humanoïdes Associés
Collection H1 Comics

96 pages – 14.99€
Février 2020 – Cartonné

Devin Grayson
Alitha Martinez

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble

Chirurgienne d’exception, Cecelia Cobbina acquiert la capacité de penser à la vitesse de la lumière. Submergée par des perceptions nouvelles, elle doit surmonter la paralysie née du trop-plein d’options et cherche à percer le plus grand mystère de sa vie.

L’univers partagé Ignition s’enrichit avec une nouvelle composante qui cherche à aller aux racines du phénomène déjà présenté dans les autres séries de H1 Comics qui s’y déroulent.

Devin Grayson nous présente donc un nouveau personnage, qui à l’instar de ceux introduits dans Ignited et Strangelands a acquis des capacités surhumaines dans une situation de danger et de stress extrême. Les capacités en question sont pour le moins originales, vu qu’il s’agit non seulement de réfléchir très très vite mais de combiner les différents types d’intelligence disponibles pour le cerveau humain.

Devin Grayson ne se contente pas de mettre en scène un nouveau personnage dans cet album : elle pose en effet des question sur les raisons de ce qui arrive dans l’univers partagé d’Ignition, propulsant ainsi le personnage de Cecelia à un niveau différent, plus global. A l’image de Ignited et Strangelands, nous ne sommes encore pas dans un récit de super-héros classique et la voie explorée est intéressante.

En effet, la série ne se résume pas à collectionner les gens aux capacités hors normes (ce qui constituerait simplement une variante du bien connu « freak of the week » cher à certaines séries télévisées) mais cherche à les intégrer dans un schéma global qui constitue de fait le socle de l’univers partagé. Il y a en outre une part de mystère qui rend la lecture plus ludique tandis que le lecteur se creuse les méninges pour tenter de deviner ce qui se cache derrières certaines énigmes de l’histoire.

Ce premier tome constitue une entrée en matière intéressante, les briques de base de la série se combinant avec beaucoup d’efficacité pour former un concept à la fois original et bien pensé. Le personnage a beaucoup de potentiel, et le traitement des surhumains est bien fichu. En plus, la petite page de BD ouvrant chaque épisode apporte une touche de légèreté bienvenue tout en résumant ce qui s’est passé auparavant d’une façon à la fois décalée et sympathique.

Côté graphisme, nous avons droit à des planches très soignées signées Alitha Martinez qui mettent très bien en valeur l’ambiance de l’histoire. La représentation graphique des capacités de Cecelia est très bien pensée, donnant ainsi un cachet très graphique à un don qui pourtant ne se prête pas forcément à l’exercice.

Un excellent album, qui apporte une pierre de qualité à l’édifice Ignition.


 

Nicnevin et la reine de sang
Nicnevin et la reine de sang - Mars 2020 (Le lundi c'est librairie)

Humanoïdes Associés
Collection H1 Originals

128 pages – 17.99€
Mars 2020 – Cartonné

Helen Mullane
Dom Reardon

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble

Nord de l’Angleterre, de nos jours. Un druide des temps modernes commet une série de meurtres abominables pour libérer le pouvoir des anciens dieux de Grande-Bretagne. Mais lorsqu’il s’en prend à Nicnevin, une jeune fille qui semble tout à fait ordinaire, l’enfer se déchaîne.

Nouveau tome pour les one-shot de H1 Comics, dans une ambiance radicalement différente de ses prédécesseurs. Après le polar, nous nous orientons en effet vers le surnaturel !

Sous la plume de Helen Mullane, nous suivons donc la jeune Nicnevin qui se retrouve embarquée dans une histoire beaucoup moins classique qu’elle n’en a l’air de prime abord. En effet, alors que l’on semble au départ voir l’histoire d’une jeune fille en conflit avec sa mère, il s’avère assez vite que cela va bien plus loin. Le surnaturel s’invite par touches de plus en plus marquées dans le récit, changeant sa tonalité au fil des pages.

L’histoire est prenante, l’autrice captivant l’attention du lecteur dès les premières pages en le titillant avec des mystères qui vont crescendo jusqu’à un final qui va beaucoup plus loin que ne le laissait supposer le début de l’album. Le folklore local est utilisé à bon escient pour fournir un fond solide à l’histoire, expliquant ainsi les choses étranges qui s’y produisent.

Mais Nicnevin et la reine de sang n’est pas juste une histoire de meurtre sur fond de rituels folkloriques. Helen Mullane prend en effet soin de présenter une jeune fille qui se comporte comme une vraie jeune fille, et non comme une personne plus âgée comme le font souvent les auteurs qui ne savent pas trop caractériser les enfants et adolescents. La relation conflictuelle entre Nicnevin et sa mère est donc très présente dans l’histoire ainsi que son ressenti de jeune fille, ce qui offre davantage de profondeur au récit avec une composante émotionnelle.

Avec cette ambiance surnaturelle qui s’invite dans ce qui pourrait sembler être au départ une simple histoire de conflit familial, l’album est donc très intéressant et le lecteur se retrouve le souffle coupé une fois arrivé au point le plus haut de la montée en puissance des rebondissements qui le parsèment.

Côté graphisme par contre c’est moins la fête. Les planches de Dom Reardon sont parfois assez confuses et il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour comprendre ce qui s’y passe. Il y a pourtant des bonnes idées sur la mise en page de certaines planches, mais ce n’est malheureusement pas le cas tout le temps. En outre je n’ai pas trop accroché au style de représentation des personnages, que je trouve correct mais sans plus.

Un bon album, qui pêche cependant au niveau de son graphisme.


C’est tout pour aujourd’hui !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.