Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Thor love and thunder
Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux

Catégories

Flashback #21

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : Spidey 76 (1986).

 

Tout comme la semaine dernière, Flashback continue son voyage dans le passé et poursuit la redécouverte des numéros de Spidey où a été publiée la série Guerres secrètes. Nous poursuivons donc la relecture de cette histoire mythique cette semaine avec la chronique d’un nouveau numéro de Spidey !

 

Flashback : Spidey 76

Spidey 76
Mai 1986 – Lug

 

Les Mutants X-Men – Agir ou mourir…  (Thomas / Adams)

Episode original : Uncanny X-Men #59 (1) (1969)

 

Il est temps de conclure l’arc en cours, qui confronte les X-Men aux Sentinelles.

Roy Thomas termine donc son histoire, qui a pris un tour inattendu dans l’épisode précédent avec la révélation de la vraie nature de Larry Trask. L’auteur continue donc sur sa lancée et apporte une conclusion tout à fait surprenante mais très bien pensée.

En effet, comme il y a une montée en puissance tout au long de cet arc il aurait pu être compliqué de tout résoudre et terminer proprement l’histoire, et on peut même penser que des auteurs contemporains auraient laissé la pression retombée d’un coup tel un soufflé (coucou Brian Michael Bendis). Mais ce n’est pas le cas ici, grâce à une astuce intelligente et vraiment très bien trouvée.

L’épisode est très agréable à lire et conclut donc en beauté une histoire vraiment bien ficelée des X-Men.

Du côté du dessin, Neal Adams est toujours très inspiré et livre des dessins à la fois réussis et remarquablement bien mis en page. On pourra apprécier une mise en images très astucieuse des pouvoirs de Marvel Girl, ce qui n’est pas toujours évident du fait de leur nature.

Un très bon épisode, qui apporte une conclusion très réussie à cet arc.

 

Guerres Secrètes – …Et tu redeviendras poussière ! (Shooter / Zeck)

Episode original : Secret Wars #11 (1985)

 

Après un épisode au final plein de mystères, il est temps d’en voir les conséquences.

Jim Shooter a donc mis en scène la victoire du Dr Fatalis, qui a volé le pouvoir du Beyonder. Rien que ça ! S’il subsistait encore des doutes sur le fait que Guerres secrètes est bien l’heure de gloire du redoutable adversaire des Quatre Fantastiques, les voici dissipés !

Avec cet épisode plus calme qu’à l’accoutumée, l’auteur se livre à une réflexion sur le pouvoir suprême et sa perception par les autres personnages. Car maintenant que Fatalis est devenu un être aux pouvoirs divins, que faut-il faire ? Le laisser tranquille en espérant qu’il ne pète pas un plomb, ou au contraire lui rentrer dedans ?

L’épisode figure parmi les meilleurs de la saga, car Jim Shooter se concentre sur un nombre réduit de personnages et de surcroit sur ceux dont il maîtrise mieux la caractérisation. En outre, c’est reposant de ne pas être dans une suite ininterrompue de bastons !

Et bien entendu, l’épisode se conclut par une image qui a pétrifié d’horreur tous les lecteurs de l’époque ! Et on est restés tout un mois avec ça sous le coude !!

Du côté du dessin, Mike Zeck signe des planches très réussies en bénéficiant là aussi d’avoir moins de personnages à représenter par case.

Un très bon épisode, qui soustrait la saga de son pitch de simple succession de baston de personnages en collant moulant.

 

Puissance 4 – Le chagrin d’Annalee (Simonson / Brigman)

Episode original : Power Pack #12 (1985)

 

Après une première aventure de Puissance 4 dans les égouts, voici la suite et fin des aventures souterraines des jeunes super-héros.

C’était sous-entendu dans l’épisode précédent, mais c’est maintenant officiel : Puissance 4 croise le chemin des Morlocks. Louise Simonson met donc en scène toute une panoplie de mutants insolites aux pouvoirs étranges, qui mettent les jeunes Power dans une situation périlleuse.

L’épisode se lit plutôt bien, mais est finalement plus faible que ce que nous avons pu lire jusqu’ici. L’autrice nous livre en effet un épisode très bavard, et le raccord entre les univers des séries Puissance 4 et X-Men a des difficultés à fonctionner. Ce n’est pas honteux non plus, mais on a lu mieux.

Louise Simonson nous livre en tout cas un épisode avec des scènes vraiment poignantes, avec notamment la Sangsue qui est un personnage maltraité. Et c’est l’occasion de montrer que même s’ils ont un tempérament parfois un peu casse-pieds, les Power sont de braves gosses au coeur d’or.

Sur le plan graphique, June Brigman est un peu à la peine pour représenter les personnages venus de l’univers des mutants mais sinon ça reste soigné.

Un bon épisode, un cran en-dessous de ce qui nous a été proposé jusqu’ici.

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec le numéro suivant de Spidey, et donc la suites des Guerres Secrètes !

Si ce n’est pas encore fait, vous pouvez aussi tenter votre chance à notre quiz quotidien, qui vous a proposé des questions sur les Guerres Secrètes ainsi que des questions sur Puissance 4 ! 😉




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x