Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Thor love and thunder
Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux

Catégories

Flashback #103

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : Strange 166 (octobre 1983, Editions Lug)

 

La semaine dernière, Flashback vous avait présenté le dernier numéro de la revue Arédit/Artima consacrée à Moon Knight… mais en attendant de voir le personnage débarquer dans sa série TV sur Disney+ nous avons encore des choses à voir avec ce personnage ! Aujourd’hui, voici un numéro de Strange où le personnage de Moon Knight – ou le Chevalier de la lune – est présent en invité le temps d’un épisode.

 

Flashback : Strange 166

Strange 166
Octobre 1983 – Editions Lug

 

 

L’invincible Iron-Man – Le Chevalier de la Lune (O’Neil / McDonnell)

Episode VO : Iron Man #161 (1982)

 

Un épisode qui commence de façon plutôt classique, mais qui s’avère particulièrement tendu par la suite !

En effet, alors que Tony Stark se retrouve invité pour visiter une installation sous-marine, voici que des membres de l’AIM déclenchent un véritable film catastrophe dans lequel Iron Man arrive à limiter la casse mais la situation se dégrade de plus en plus. Fort heureusement, en plus de Tony Stark il y a d’autres invités dont un certain Steven Grant. Ce dernier commence par se montrer tout à fait abject avant de pouvoir s’échapper et aider à distance Iron Man sous son identité de Moon Knight…pardon du Chevalier de la lune.

Ce team-up diffère un peu de la recette classique (quiproquo/bagarre/alliance), vu que finalement les deux héros collaborent mais à des niveaux différents et à des endroits différents. En outre Iron Man n’apprend que tardivement l’identité de celui qui l’a aidé. L’épisode est très efficace, avec une tension particulièrement perceptible à mesure que la situation se dégrade et une bonne utilisation du contexte plus urbain du Chevalier de la lune qui apporte des solutions dans un registre différent de son collègue. C’est d’ailleurs assez amusant de constater que si on ne connait pas le personnage et ses particularités on peut tout à fait suivre l’épisode mais il apparait vraiment mystérieux !

Côté dessin, c’est dans la moyenne du travail de Luke McDonnell sur Iron Man et les passages sous-marins sont réussis.

 

 

L’Homme Araignée – L’Araignée et le fléau des mers (O’Neil / Romita Jr)

Episode VO : Amazing Spider-Man #211 (1980)

 

Pour une fois, Spider-Man va s’éloigner de ses gratte-ciels pour faire un tour de bateau et se frotter au Prince des mers !

Comme souvent, le Tisseur montre comment son sens aigu des responsabilités le pousse à ne pas détourner le regard quand on demande son aide… enfin pour être honnête il commence par le faire (cette pauvre Debbie Whitman aura bien morflé avec ce mufle de Parker quand même), mais comment résister à une leçon de morale de l’indestructible tantine du héros ?

L’épisode est plaisant à lire, avec une bonne utilisation du personnage du Prince des mers encore montré sous un jour peu sympathique mais Dennis O’Neil prend le soin d’expliquer qu’il y a surtout d’énormes incompréhensions entre son peuple et celui de la surface qui déclenchent des malentendus propices à des interventions musclées du souverain en slip de bain. Un très bon épisode, qui montre que le Tisseur est aussi efficace hors de sa zone de confort.

Côté dessin, John Romita Jr signe une nouvelle fois des planches superbement illustrées avec un grand sens du dynamisme. Le dessin où Spider-Man se trompe de bas de costume est d’ailleurs hilarant !

 

 

L’intrépide Daredevil – Possession (Miller)
Episode VO : Daredevil #169 (1981)

 

Mais qu’est ce qui se passe dans la tête du Tireur ? Frank Miller nous donne quelques éléments de réponse dans cet épisode.

Il est en effet expliqué que l’ennemi de Daredevil souffre d’une tumeur au cerveau qui fait qu’il voit l’Homme sans peur partout et cela le rend complètement cinglé. L’idée de donner plus ou moins une excuse à la folie du terreur est bonne, car elle permet de mettre en opposition l’éthique de Daredevil et le cynisme du lieutenant Manolis autour du fait de laisser vivre ou non le criminel. Il faut se souvenir que nous sommes en 1981, et à cette époque au cinéma la notion de justice expéditive fonctionne encore très bien…

L’épisode est passionnant, Frank Miller maitrisant à merveille son récit pour livrer une enquête mettant en valeur les capacités surhumaines de son personnage principal face à un ennemi totalement incontrôlable. La scène du métro est par ailleurs un moment fort de cet épisode, et la relire ne rend que plus regrettable le fait qu’elle ait été totalement dénaturée de son propos dans le film de Mark Steven Johnson.

Côté dessin, Frank Miller signe des planches très réussies dans un contexte très sombre. Le rythme de sa narration donne un côté très nerveux à la progression de l’intrigue, et même si c’est bien charcuté par les Editions Lug on peut quand même profiter de sa grande maîtrise de ce genre d’ambiances.

 

 

Rom le Chevalier de l’Espace… – Atlantis en danger (Mantlo / Buscema)
Episode VO : Rom #35 (1982)

 

Il n’y a pas que Spider-Man qui fasse un tour du côté de l’océan, Rom le chevalier de l’espace aussi et aussi en compagnie du Prince des mers.

Dans cette dernière partie de l’arc en cours, les deux personnages font équipe pour sauver les Atlantes de la folie des Spectres noirs. L’épisode est mené tambour battant et s’avère redoutablement efficace grâce à un Bill Mantlo dont l’imagination fertile nous sert une nouvelle fois une excellente exploitation du concept de la série.

Certes, c’est assez bavard mais là cela fonctionne bien et l’épisode se lit très bien. On apprécie de trouver un Prince des mers un peu plus princier que dans l’épisode de Spider-Man, même si au fond il est toujours question pour le fier souverain de sauver son peuple.

Côté dessin, Sal Buscema est toujours très à l’aise pour mettre en images les aventures du chevalier de l’espace.

 

 

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec un autre livre extrait des profondeurs des bibliothèques de la Watchtower ! 😉

 




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x