The Old Guard (sans spoilers)

The Old Guard

 

Critique garantie sans spoilers de The Old Guard de Gina Prince-Bythewood diffusé en 2020 sur Netflix.

Avec Charlize Theron, KiKi Layne, Matthias Schoenaerts, Marwan Kenzari, Luca Marinelli, Harry Melling, Van Veronica Ngo et Chiwetel Ejiofor.

 

Pendant des siècles, ces quatre guerriers protégeaient secrètement l’humanité. Maintenant, leurs dons en font des cibles. Juste quand ils découvrent une autre immortelle.

 

The Old Guard

 

Agence tous risques + Highlander = The Old Guard

Comme nous l’avions déjà remarqué avec la version papier de The Old Guard, nous avons vraiment l’impression de voir mis bout à bout les fondamentaux de deux séries bien connues : L’Agence tous risques (pour le côté « mercenaires underground ») et Highlander (pour des raisons évidentes). La rencontre entre les deux univers fonctionne plutôt bien, c’est en effet censé de voir que des guerriers immortels qui sont en vie depuis très très longtemps ont acquis une expérience telle qu’ils sont les meilleurs dans leur partie.

 

The Old Guard

 

Mais The Old Guard, c’est aussi une vision pertinente de l’immortalité : qu’il s’agisse de voir des immortels lassés de ne jamais mourir tout en voyant disparaitre leurs proches ou de constater que cela leur permet aussi de développer des sentiments bien plus profonds que des êtres mortels, ce sont des thématiques qui sont bien pensées et qui ont totalement leur place dans l’histoire.

 

The Old Guard

 

The Charlize Guard

En tête d’affiche, nous retrouvons Charlize Theron qui tient le rôle d’Andy. La comédienne est très investie dans son rôle et livre une excellente performance en donnant vie à son personnage. Qu’il s’agisse de la voir en mode badass, au combat ou plus vulnérable, la comédienne montre encore une fois l’étendue de son talent en tenant tout le film à bout de bras.

 

The Old Guard

 

Car c’est bien là que le bât blesse : le reste du casting n’est pas vraiment à la hauteur de la vedette du film. Chiwetel Ejiofor s’en sort pas trop mal, mais les autres membres du casting ne sont guère inspirés dans ce film. Il y a toutefois un moment de grâce lors d’un monologue de Marwan Kenzari, qui retranscrit très bien une scène forte du comics book, mais à part ça les comédiens ne sont pas toujours très convaincants. Mention spéciale à Harry Melling qui est même remarquablement mauvais !

 

 

Des bonnes idées mais c’est laborieux

The Old Guard repose sur une suite d’idées faussement simples mais au contraire bien pensées, qui donne lieu à des scènes d’action spectaculaires et comme nous le disions plus haut à une réflexion sur la condition d’immortel. Forcément, des mercenaires immortels à l’oeuvre sur les champs de bataille, ça déménage ! Mais les scènes d’action ne sont malheureusement pas si nombreuses, et les autres scènes ont un côté à la fois dispersé, banal (la ficelle du candide via le personnage de KiKi Layne est tellement éculée) et surtout très lent.

 

The Old Guard

 

Le film manque en effet cruellement de rythme, et sur plus de deux heures on s’ennuie ferme. Les transitions entre les différentes parties de l’histoire ne sont pas très fluides (sans compter quelques facilités), et toute la dernière partie du film est d’une grande lourdeur. Il y a pourtant eu de l’élagage par rapport au matériau d’origine, notamment sur les origines des différents personnages, mais il semblerait qu’une coupe un peu plus franche aurait redonné du tonus au film. De même, côté décors on a l’impression qu’il faut sacrément équilibrer le budget à cause de certaines séquences et des moments sanguinolents qui sont assez présents,  du coup certaines scènes donnent l’impression d’avoir été filmées à l’économie.

 

The Old Guard : Du comic book à l’écran

Adaptation du comic book du même nom dont vous pouvez lire la critique sur notre site, The Old Guard joue la carte de la fidélité. Cela n’a rien d’étonnant vu que le scénario du film est signé Greg Rucka, l’auteur de The Old Guard version comics. On retrouve donc le même enchaînement d’événements dans l’histoire, et c’est peut être bien là que le problème : ce qui passe tout seul pour la lecture d’un album ne passe pas avec la même fluidité à l’écran. Du coup on trouve souvent le temps long en regardant le film, alors que ce n’était pas le cas avec l’album.

 

The Old Guard

 

En dehors de quelques élagages en passant du papier à l’écran – encore que pas assez comme dit plus haut – il y a aussi quelques différences entre les deux versions, notamment vers la fin du film. Cela permet aux lecteur d’avoir encore des choses à découvrir, et cela oriente l’histoire vers des directions à la fois intéressantes et intrigantes.

En conclusion

The Old Guard repose entièrement sur les épaules de Charlize Theron mais malgré tout son talent elle ne parvient pas à redresser la barre d’un film d’action banal et ennuyeux. L’adaptation est fidèle, mais cela ne suffit pas à en faire un bon film.




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.