Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #440

Le lundi c'est librairie !


 

Le lundi c’est librairie ! Au programme cette semaine, deux albums édités par Panini Comics :

  • Buffy contre les vampires tome 1
  • Immortal Hulk tome 4

 

Buffy contre les vampires tome 1
Le lundi c'est librairie ! Buffy contre les vampires t1 - Janvier 2020

Panini Comics
Collection Best of Fusion Comics

128 pages – 18€
Janvier 2020 – Cartonné

Bellaire / Whedon
Mora

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Vous croyez connaître l’histoire de Buffy Summers ?Détrompez-vous et redécouvrez Sunnydale dans cette toute nouvelle série qui revient aux débuts de l’héroïne. Tout peut arriver ! (Contient les épisodes US Buffy The Vampire Slayer 1-5 inédits)

Buffy s’offre une nouvelle version, dont nous avions déjà parlé dans une chronique de notre rubrique Fan(tastik) Comics.

Avec cet album nous pouvons assister au début de la nouvelle série Buffy contre les vampires, écrite par Jordie Bellaire sous la houlette de Joss Whedon. On reprend donc tous les fondamentaux de l’univers créé par ce dernier, mais en les transposant dans un contexte plus actuel que les années 1990 qui commencent elles aussi à dater un peu. En ce sens, ce n’est pas très différent de l’univers Ultimate de Marvel ou de celui de Terre-Un chez DC.

L’idée est donc de faire « pareil mais différent » : on retrouve donc les fondamentaux de l’univers de Buffy – lieux, personnages, contexte… – mais avec le bénéfice d’un petit rafraichissement. Au passage, l’actrice intègre également d’entrée de jeu l’évolution des personnages au fil des saisons de la série télévisée, notamment avec le personnage de Willow.

Avec la chronique de Joune, vous avez déjà pu avoir un avis de Jedi en Buffyverse, maintenant voici le point de vue d’un néophyte (presque) complet : ce reboot est très accessible et permet aux lecteurs qui ne sont pas forcément très calés sur cet univers de pouvoir mettre un pied dedans sans devoir aller sur wikipedia toutes les cinq minutes. Je n’ai en effet rencontré aucun souci lors de ma lecture, on sent bien que l’objectif est de permettre au plus grand nombre de profiter des aventures de Buffy et de sa bande. A noter d’ailleurs que le traducteur connait quant à lui l’univers de Buffy, vu que le personnage de Xander est bien appelé Alex comme en VF dans la série télévisée.

Ce premier tome, qui propose une bonne dose de scènes d’action, est vraiment très intéressant, Jordie Bellaire prenant le temps de poser les bases de l’univers de Buffy de façon ludique et suffisamment claire pour ne perdre personne en route. La thématique de la chasse aux vampires couplée au quotidien de lycéens fonctionne très bien, et grâce à ce savant dépoussiérage l’histoire n’accuse absolument pas son âge. Parmi les petites touches d’humour qui parsèment cet album,  il y a d’ailleurs quelques petites vannes sur les années 90 « ringardes » qui sont savoureuses.

Du côté du dessin, nous retrouvons Dan Mora qui signe des planches superbement dessinées. L’artiste a pris un soin tout particulier à dessiner des personnages qui ressemblent beaucoup aux comédiens de la série télévisée (c’est particulièrement frappant pour Buffy et Willow) :  cela permet aux lecteurs familiers du Buffyverse de se retrouver en terrain connu tout en donnant un ancrage plutôt sympa aux lecteurs néophytes tentés de voir ce que cela donne du côté de la série d’origine.

Côté bonus, le sommaire de l’album est complété par une abondante galerie de couvertures.

Un excellent album, qui ravira tout autant le lecteur néophyte que le fan du Buffyverse redécouvrant ainsi cet univers de façon plus actuelle.


 

Immortal Hulk tome 4
Le lundi c'est librairie ! Immortal Hulk : Abomination T04 - Juillet 2020

Panini Comics
Collection 100% Marvel

120 pages – 17€
Juillet 2020 – Cartonné

Al Ewing
Joe Bennett

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Le meilleur ami de Bruce Banner, Rick Jones, est mort. Hulk est prêt à tout pour découvrir ce qu’il s’est passé. Une horreur abominable attend notre héros. (Contient les épisodes US Immortal Hulk 16-20, inédits)

Après trois tomes où Hulk a été réinventé sous un jour inédit, voici la suite de ses aventures toujours plus sombres.

Al Ewing continue d’enrichir la mythologie de Hulk, et même des Hulk au sens large avec des nouveaux épisodes où le colosse de Jade croise la route de plusieurs autres personnages estampillés « Hulk ». L’auteur ne cesse de confronter Banner et son alter-égo à des situations toujours plus extrêmes, dont la résolution ne l’est pas moins.

Ces nouveaux épisodes, à l’ambiance pesante et horrifique, montrent Hulk d’une façon parfois surprenante mais toujours dans une logique solidement établie depuis le premier tome de la série. Bien entendu, le pitch de l’album ne reflète pas le degré d’horreur et de violence que l’on va y trouver, l’auteur ne reculant devant rien pour mettre en place un cadre prompt à effrayer le lecteur. Les autres aventures de Hulk – datant d’avant la série – où ce dernier était déjà supposé effrayer le lecteur semblent tellement mignonnettes en comparaison…

Après, il ne faut pas s’imaginer que le but est de faire de l’horreur pour faire de l’horreur, car cela reviendrait à sacrément sous-estimer Al Ewing. Il y a toute une logique dans tout ceci, avec au passage un dépoussiérage de la mythologie où l’auteur parvient à se glisser dans les intestrices des travaux de ses prédécesseurs – sans les renier pour autant – pour y tisser un fil rouge. Par contre, il y a un petit loupé au passage lorsque Banner est décrit comme nul en informatique par rapport à sa période « super savant » d’il y a quelques années où il était justement pas manchot avec un clavier.

Ce nouveau tome, qui n’est toujours pas recommandé aux estomacs sensibles, est tout aussi passionnant que les précédents. Une fois encore, la puissance narrative de Al Ewing capture l’attention du lecteur et ne lui laisse guère d’autre choix que de poursuivre sa lecture. Il y a encore beaucoup de questions, mais les réponses qui viennent petit à petit sont vraiment très pertinentes et donnent le sentiment que ce run fera date dans l’histoire de Hulk.

La partie graphique, signée Joe Bennett, est de son côté très réussie. En dehors de l’ambiance horrifique très bien rendue avec moult détails bien dégoûtants, on ressent bien aussi la puissance des personnages dans les dessins. Qu’il s’agisse de Hulk ou des autres personnages imposants, chaque dessin fait ressentir toute la puissance qu’ils dégagent. La nouvelle façon de représenter les métamorphoses de Banner en Hulk sont quant à elles dans la logique horrifique de la série, mais parfois un peu extrêmes.

Un excellent album, qui entraine une fois encore le lecteur dans un univers horrifique où Hulk est toujours plus terrifiant.


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le programme de la semaine prochaine n’est pas encore arrêté, ce sera la surprise lundi prochain ! 😉




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x