Le mardi on lit aussi ! #5

Critiques kiosque

 

Le mardi on lit aussi ! Cinquième numéro de notre nouvelle rubrique mensuelle, qui vous présente le nouveau softcover de Panini Comics : House of X / Powers of X 1.

 

Après un numéro consacré aux revues Batman Bimestriel, Le mardi on lit aussi ! revient dans l’actualité avec le numéro 1 de House of X / Power of X. Ce nouveau softcover sort cette semaine, et vous pourrez ainsi vous faire une idée sur son contenu avec cette chronique sans spoilers !

 

House of X / Powers of X 01

104 pages – 8.90€
Mensuel

Le mardi on lit aussi ! House of X / Powers of X 01 - Juin 2020D’où viennent ces plantes qui poussent à travers le monde entier et quel est leur lien avec les mutants ?Découvrez la série choc de Jonathan Hickman, Pepe Larraz et R.B. Silva qui redéfinit les X-Men pour les décennies à venir. (Contient les épisodes US House of X 1 et Powers of X 1, inédits)

Le mardi on lit aussi ! Commander sur Place des librairesLe mardi on lit aussi ! Commander sur BubbleLe mardi on lit aussi ! Commander sur Excalibur Comics

 

Le softcover X-Men s’est achevé en mars dernier, avec la conclusion d’un arc de Matthew Rosenberg caractérisé par un hommage appuyé aux X-Men des années 1990 et un véritable carnage parmi les personnages. Maintenant une nouvelle ère commence pour les Enfants de l’atome avec l’arrivée de Jonathan Hickman !

 

House of X

Ce premier numéro de House of X est un peu surprenant, car d’entrée de jeu Jonathan Hickman brouille les pistes en entraînant le lecteur à sa suite sans vraiment lui expliquer de quoi il retourne. Le lecteur est donc dans la même position que les personnages qui  se font expliquer les choses par les principaux intervenants de l’histoire, approche didactique mais un peu frustrante car on aimerait bien en savoir plus d’entrée de jeu.

L’histoire est en tout cas intéressante, avec une idée en apparence simple mais très bien exploitée et la construction d’une nouvelle identité pour les mutants de Marvel. Cette entrée en matière fait fortement penser au run de Grant Morrison sur X-Men, et à l’image du turbulent auteur écossais espérons que Jonathan Hickman va bousculer l’univers des X-Men avec ses idées.

Comme à son habitude, l’auteur donne une (fausse) impression de dispersion mais en ayant lu quelques-uns de ses travaux on peut se douter que tout est relié et finira par former un puzzle dont les pièces se mettront en place au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. En tout cas l’auteur semble plutôt à l’aise avec l’univers des X-Men, en piochant des éléments ici et là.

Il n’y a qu’un bémol à ce premier épisode, mais il est commun à pas mal de travaux de Jonathan Hickman : les pages explicatives qui ne sont pas de la BD. Certes, c’est pratique et encore une fois didactique avec des explications sur ce qu’on vient de lire – sous forme de définitions, textes et diagrammes – mais cette technique de narration a tendance à casser un peu le rythme de lecture par rapport à un comic book plus conventionnel.

Du côté du graphisme, Pepe Larraz livre comme à son habitude un excellent travail avec des planches superbement dessinées. Je pense particulièrement à une case avec un effet de lumière sur Magneto qui est tout simplement génial et met parfaitement en valeur le personnage dans le contexte du récit au moment où ce dessin intervient.

 

Powers of X

Changement de cadre avec Powers of X ! Toujours orchestré par Jonathan Hickman, nous sommes cette fois dans un cadre légèrement différent : en effet, au lieu de se focaliser sur une histoire dans la chronologie actuelle, l’auteur met en parallèle plusieurs lignes temporelles : L’an Un (Le rêve), L’an Dix (Le monde, qui semble être la période de House of X), l’an Cent (La guerre) et l’an Mille (Ascension).

L’idée est excellente, et montre une volonté de remodeler l’univers mutant de Marvel à une grande échelle en se situant d’emblée à différentes époques que l’on peut supposer reliées par un fil rouge. Là aussi ça fait penser à Grant Morrison et son Here comes tomorrow qui concluait son run sur X-Men. Dès le début, centré sur L’an Un, on peut se douter que Jonathan Hickman a prévu des bouleversements qui changeront en profondeur l’univers des X-Men.

Du fait de l’intrigue scindée sur plusieurs lignes temporelles, l’histoire est un peu compliquée à suivre mais s’avère tout à fait passionnante. Certes, là aussi on est directement lâchés dans le grand bain tandis que l’auteur compte sur nous pour surnager, mais les personnages et concepts en jeu sont vraiment intéressants. Les quelques pistes qui nous sont offertes sont prometteuses pour la suite de la série !

Le graphisme, signé RB Silva, est quant à lui tout aussi magnifique que dans House of X. L’artiste est tout aussi à l’aise dans chacune des époques du récit, et s’avère particulièrement imaginatif pour les personnages qui y figurent.

 

Le sommaire du softcover est complété de quelques bonus : une interview de chaque membre de l’équipe créative (Jonathan Hickman, Pepe Larraz, RB Silva, Marte Garcia et Jordan D. White), ainsi que des croquis de différents personnages de Powers of X. Ces bonus sont vraiment intéressants pour entrer dans le processus de création de ces séries, et constituent un complément vraiment sympa aux épisodes du softcover.

 

Bilan : Un excellent premier numéro, qui offre des perspectives passionnantes pour les X-Men.

 

C’est tout pour aujourd’hui !

Normalement le programme de la prochaine édition de Le mardi on lit aussi ! sera consacré aux softcovers du mois de juin, mais il n’est pas impossible que des numéros de Batman Bimestriel se glissent dans le sommaire. Rendez-vous dans un mois !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.