Le mardi on lit aussi ! #4

Critiques kiosque

 

Le mardi on lit aussi ! Quatrième numéro de notre nouvelle rubrique mensuelle, qui revient sur deux revues éditées par Urban Comics.

 

Tout en maintenant notre rendez-vous mensuel du mardi, il est clair qu’il est un peu compliqué de chroniquer des titres qui ne sont pas sortis et donc se posait la question du contenu comme nous vous l’expliquions à la fin de la chronique du mois dernier. Mais c’est l’occasion de revenir sur des titres datant de plusieurs mois et qui n’avaient pas pu être chroniqués pour des raisons diverses !

 

Batman bimestriel 1

320 pages – 12.90€
Bimestriel

Batman bimestriel 1 - Juillet 2019PREMIER NUMÉRO !
NOUVEAU MAGAZINE, NOUVELLE FORMULE !
Les deux séries consacrées au Chevalier Noir de Gotham City sont associées, à chaque numéro, dans un récit complet explorant les multiples facettes de l’Univers DC.
Le mariage de Batman et Catwoman, ainsi que leurs conséquences immédiates, sont explorées par Tom KING, Mikel JANÍN et Lee WEEKS. Le protecteur de Gotham City fait face au spectre du Diacre Blackfire, par Michael MORECI et Sebastian FIUMARA, avant de confier à Éclair Noir une mission inhabituelle : veiller sur les justiciers de la ville pendant son absence, par Bryan HILL, Miguel MENDONÇA et Philippe BRIONES.
Dans un avenir plus ou moins proche, Dick Grayson a renoncé à son identité de Nightwing après avoir contribué à éradiquer la plupart des super-pouvoirs de la surface de la Terre. Désormais, la société contrôle les super-héros. Mais l’ancien héros découvre que son propre fils a développé des capacités surhumaines. Va-t-il le livrer aux autorités ou devenir hors-la-loi ? Par Kyle HIGGINS et Trevor McCARTHY
Contenu VO : • BATMAN #50, #51 et #52 • DETECTIVE COMICS #982, #983, #984 et #985 • NIGHTWING – THE NEW ORDER #1, #2, #3, #4, #5 et #6
Le mardi on lit aussi ! Commander sur Place des librairesCommander sur Bubble

 

La revue s’ouvre sur le numéro 50 de la série Batman, consacré à un événement qui a fait beaucoup de bruit à l’époque : le mariage de Batman et Catwoman. Plutôt que de faire un banal épisode de mariage, Tom King a profité du fait qu’il s’agissait d’un numéro « spécial » pour adopter une forme originale : la progression de l’intrigue est entrecoupée d’illustrations où figurent deux textes qui se déroulent tout au long de l’épisode et dont on ne saura le fin mot qu’à la fin. C’est l’occasion de faire figurer ici un grand nombre d’artistes prestigieux qui nous livrent des dessins de Batman et Catwoman, tandis que la partie « normale » de l’épisode est illustrée par Mikel Janin. L’épisode se lit plutôt bien, offrant une perspective sommes toutes assez rare sur ce qui se passe dans la tête de Batman mais il a un petit côté « soufflé » qui fait se demander « Tout ça pour ça ? ».

La suite des épisodes de la série présents dans ce numéro entame un nouvel arc, où Tom King revisite un classique à la sauce Batman : Douze hommes en colère. L’histoire est vraiment intéressante, avec une approche vraiment surprenante du personnage principal, et on se prend vite au jeu à suivre le cheminement de l’intrigue. La partie graphique est signée Lee Weeks, et est vraiment très joliment réalisée.

On passe ensuite à Detective Comics, avec un épisode assez sombre où nous retrouvons un personnage issu du récit Le culte. C’est plutôt intéressant et bien dessiné, même si on reste tout de même un bon cran dessous du récit d’origine à la fois pour l’histoire et le graphisme.

Detective Comics se poursuit avec un nouvel arc où Batman doit collaborer avec un invité bien connu des spectateurs de séries CW : Black Lightning, appelé ici Eclair Noir. Les épisodes sont intéressants, avec une intrigue bien ficelée et des rebondissements à la pelle. Le dessin est très soigné lui aussi, ce qui ne gâche rien !

La revue se termine ensuite avec une aventure de Nightwing qui se déroule sur six épisodes. Son originalité est de se dérouler dans l’avenir, Kyle Higgins nous dressant ainsi le portrait d’un futur guère réjouissant pour l’univers DC. Bâti sur des thématiques que l’on n’a pas l’habitude de voir associées à Nightwing mais en respectant parfaitement l’essence du personnage, le récit met également en avant des invités illustres dont nous pouvons voir des versions futures parfois surprenantes. Cette histoire, joliment illustrée par Trevor MacCarthy, est passionnante et termine la revue en beauté.

 

Bilan : Un numéro solide, même si l’épisode 50 fait un peu « soufflé »…

 


Batman bimestriel 2

320 pages – 12.90€
Bimestriel

Batman bimestriel 2 - Septembre 2019Encore meurtri à la suite de l’annulation de son mariage, Batman doit participer à un jury dans le cadre du procès de Mister Freeze. Emporté par ses états d’âme, il se remémore le passé, évoquant les années durant lesquelles Dick Grayson l’a accompagné dans le costume de Robin. Mais aujourd’hui, le jeune homme est devenu Nightwing, et un tueur est lancé aux trousses des deux justiciers. Par Tom KING, Lee WEEKS, Matt WAGNER et Tony S. DANIEL. Dans le même temps, les alliés de Batman forment une nouvelle équipe afin d’affronter Karma, par Bryan HILL, Philippe BRIONES et Miguel MENDONÇA. Enfin, les deux dernières recrues du Corps des Green Lantern rejoignent le sommaire de Batman Bimestriel le temps d’une aventure spatiale les conduisant sur les traces d’un trafic de super-héros, par Tim SEELEY, Barnaby BAGENDA et V. Ken MARION. Ensuite, Jessica Cruz et Simon Baz participent à une cérémonie d’intronisation et découvrent le sort du Lantern Perdu, par Andy DIGGLE et Mike PERKINS. Un article vous présentera Jessica et Simon, qui perpétuent la tradition héroïque du Corps.
Contenu VO : • BATMAN #53, #54, #55 et #56 • DETECTIVE COMICS #986, #987, #988 et #988 • GREEN LANTERNS #40, #41, #42, #43 • GREEN LANTERNS ANNUAL #1
Le mardi on lit aussi ! Commander sur Place des librairesLe mardi on lit aussi ! Commander sur BubbleCommander sur Excalibur Comics

 

On commence par la série Batman, avec la conclusion de l’arc entamé dans le numéro précédent. Tom King aura maintenu une tension constante du début à la fin de cet arc, même si les vraies motivations de Bruce Wayne sont un peu en dessous de ce qu’on aurait pu attendre. Mais ne boudons pas notre plaisir devant une relecture de Douze hommes en colère qui dissèque le concept même de Batman en mettant le personnage face à ses contradictions. Le graphisme de Lee Weeks est de son côté un vrai régal et l’arc est très joliment illustré.

Puis on passe à un nouvel arc, qui descend d’un cran. Le problème vient du personnage de Nightwing, curieusement caractérisé : certes, Dick Grayson est souvent montré comme un pendant plus lumineux de Bruce Wayne, comme par exemple lorsqu’il avait repris la cape de Batman après Final crisis, mais là l’auteur semble avoir oublié que le personnage n’a plus douze ans ! L’humour c’est bien, mais à petites doses et surtout sans dénaturer les personnages. L’arc se lit plutôt bien, montrant un Batman déterminé, mais ce n’est pas non plus ce qu’on a pu lire de plus intéressant sur Batman. Le graphisme est assuré par Matt Wagner et Tony S Daniel, et s’avère tout à fait réussi.

Retour à Detective Comics par Bryan Hill, avec la suite et fin de l’arc en cours. Les épisodes sont intéressants, avec un Batman qui se remet en question et c’est toujours une bonne chose. Le contraste avec Eclair Noir donne lieu à des dialogues houleux mais qui reflètent bien les différentes approches des deux super-héros. On continue ensuite sous la plume de James Robinson en partant dans une direction plutôt inattendue, mais qui fonctionne bien. On complète en effet ce qui était raconté dans l’arc précédent, et la fin de l’épisode est intrigante ! Par contre le numéro d’auto-flagellation continue de Batman commence à être un peu lourd… Du côté du dessin, c’est en tout cas très réussi.

Pour terminer la revue, place aux Green Lantern ! Simon et Jessica, deux Green Lantern de la Terre, sont les personnages principaux de ces deux histoires : un arc complet qui part d’un postulat original – en gros Tinder version super-héros – et un annual. L’arc de Tim Seeley est vraiment passionnant, à la fois pour les thématiques explorées, le dépaysement cosmique et l’excellente caractérisation de Simon et Jessica qui forment un duo très efficace. L’annual, signé Andy Diggle, est bien aussi, mais tout de même moins intéressant même si on est dans la fourchette haute de l’exercice des épisodes annuels qui hélas sont souvent d’une qualité assez irrégulière. Du côté du dessin, les deux récits sont très bien illustrés.

Bilan : Un très bon numéro, dominé par Green Lantern du fait de la baisse de niveau de Batman.


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Vu le contexte actuel, le programme de la prochaine édition de Le mardi on lit aussi ! sera vraisemblablement également consacré à des revues sorties quelques mois auparavant. Rendez-vous dans un mois !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.