Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey

Catégories

Le mardi on lit aussi ! #29

Le mardi on lit aussi !


Le mardi on lit aussi ! Au programme de notre rubrique cette semaine : la revue Les Trésors de Marvel 1 par Panini Comics.

 

 

Après avoir entamé les titres du mois de février la semaine dernière, nous continuons sur notre lancée avec la revue qui marque le retour de Panini Comics en kiosque : Les trésors de Marvel 1, dont nous avions donné un aperçu lors de sa sortie.

 

Les trésors de Marvel 1 : 1982

168 pages – 7.99€
Trimestriel

Le mardi on lit aussi ! Les trésors de Marvel - Février 2021Nouveau ! Tous les trois mois dans vos kiosques, retrouvez les épisodes qui ont fait l’histoire de Marvel, et des comics en général, pour une année donnée avec à chaque fois un épisode rare ou inédit en France. 1982 ouvre le bal avec Spider-Man, Daredevil, les X-Men, Wolverine et les Fantastiques. Une magnifique couverture d’Alex Ross orne ce nouveau rendez-vous.
Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (1963) 229-230, Daredevil (1964) 181, Uncanny XMen (1963) 159, Wolverine (1982) 1, Fantastic Four (1961) 240 et Marvel Fanfare (1982) 1 (II), précédemment publiés dans SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1982, JE SUIS DAREDEVIL, X-MEN: L’INTÉGRALE 1982, WOLVERINE : L’INTÉGRALE 1988-1989, BEST OF MARVEL: FANTASTIC FOUR-RETOUR AUX SOURCES et Strange Spécial Origines 307)
Commander sur Place des librairesCommander sur BubbleCommander sur Excalibur Comics

 

Spider-Man : Rien ne peut arrêter le Fléau (Stern / Romita Jr)

Le mardi on lit aussi ! Les Trésors de Marvel 1Première partie d’un arc en deux parties, cet épisode va faire s’affronter Spider-Man et le redoutable Fléau !

Tout en ne négligeant pas la vie privée du Tisseur de toile, Roger Stern orchestre une montée en pression de page en page pour poser le cadre de cet affrontement. Au fil des pages, on voit en effet Spider-Man chercher ce qui peut bien menacer la vie de Madame Web tandis que le Fléau se rapproche implacablement.

C’est un épisode très bien fichu, qui pose avec efficacité les enjeux de l’histoire. Le Spider-Man de Roger Stern était vraiment plaisant à lire par son équilibre entre la vie super-héroïque de Spider-Man et sa vie personnelle.

Côté graphisme, John Romita Jr est en grande forme et signe des planches très soignées comme à son habitude. A noter qu’il y a quelques petits détails dans les dessins qui semblent avoir sauté à la restauration des planches.

 

Spider-Man : Battre un ennemi imbattable (Stern / Romita Jr)

 

Le mardi on lit aussi ! Les Trésors de Marvel 1Après une mise en place efficace dans le premier numéro de l’arc, voici venir la partie titanesque de l’affrontement entre le Fléau et Spider-Man.

D’un côté donc un ennemi quasi invincible qui a déjà collé une raclée aux X-Men. De l’autre, un super-héros certes loin d’être manchot mais dans une catégorie « de quartier ». Un peu déséquilibré cet affrontement (voire beaucoup), mais c’est justement une illustration du caractère indomptable de Spider-Man qui ne renonce jamais même lorsqu’il est surclassé côté puissance. Et puis en plus on peut voir que le Tisseur est tout aussi efficace avec sa tête qu’avec ses poings, avec une solution astucieuse pour résoudre le problème.

L’épisode est vraiment très réussi, et apporte une petite valeur ajoutée pour les nostalgiques qui l’ont lu dans Strange : il est ici en version intégrale non censurée ! (et oui, même sur une baston complètement grand public Lug avait trouvé le moyen de faire sauter des dessins…).

Côté graphisme, John Romita Jr fait encore une fois des merveilles en mettant tout aussi bien en scène le caractère massif du Fléau et l’agilité bondissante de Spider-Man.

 

Daredevil : Dernière carte (Miller)

Le mardi on lit aussi ! Les Trésors de Marvel 1Voici un épisode double qui a fait date dans l’histoire de Daredevil, et ce à plusieurs titres. Déjà parce qu’elle a eu des répercussions à plusieurs niveaux sur la suite de la carrière de l’Homme sans peur, mais aussi par sa brutalité et sa violence.

Frank Miller fait donc se croiser les chemins d’Elektra et du Tireur, avec les conséquences que l’ont sait (si par hasard ce n’est pas votre cas, je ne vous fais pas de spoiler) et montre ensuite comment Daredevil va gérer la situation face au Tireur. C’est donc un épisode particulièrement violent, et si vous le redécouvrez en n’ayant lu que la version publiée dans Strange vous pourrez constater qu’il y avait eu un sacré travail d’auto-censure ! (l’épisode présenté dans ces pages, comme dans les Intégrales ou les Marvel Icons, est montré dans sa version intégrale).

C’est un épisode d’une redoutable efficacité, où le métronome implacable de la narration de Frank Miller capture le lecteur grâce à un rythme parfait. On retrouve bien le contexte très sombre de la série à l’époque, avec une utilisation très bien pensée des différents personnages et un Daredevil qui commence déjà à montrer qu’il n’est pas un chevalier blanc sans reproches et n’hésite pas à sortir les grand moyens quand il le faut (là aussi il y a une différence marquée avec ce qu’avait pu publier Lug qui avait totalement changé le sens d’une planche).

Côté graphisme, le crayon de Frank Miller est tout aussi efficace que sa plume et ce sont des planches superbement réussies qui nous sont proposées. Le cadre urbain de l’époque, dans un contexte poisseux et glauque, est parfaitement rendu et les combats sont représentés avec un dynamisme certain qui rend bien hommage au côté virevoltant des personnages.

 

X-Men : Cri des ténèbres (Claremont / Sienkiewicz)

Le mardi on lit aussi ! Les Trésors de Marvel 1Tout au long de leur carrière, et suivant l’inspiration de Chris Claremont, les X-Men ont affronté des périls souvent très différents. Voici donc que les enfants de l’atome se voient confrontés à Dracula en personne !

L’ambiance de l’épisode est donc subtilement adaptée pour refléter le côté un peu gothique de l’univers des vampires, l’auteur montrant sa connaissance des codes de cet univers pour les faire cohabiter avec ceux des X-Men. Le résultat est très soigné, et l’histoire se lit bien. Là aussi il y aura des conséquences dans un autre épisode, avant que Chris Claremont ne laisse tomber les histoires de vampires.

Du côté du dessin, Bill Sienkiewicz livre une prestation très soignée et très classique en regard de l’évolution ultérieure de son style. En tout cas, l’ambiance « vampires » est très bien mise en images.

 

Wolverine : Je suis Wolverine (Claremont / Miller)

Le mardi on lit aussi ! Les Trésors de Marvel 1Devant la popularité croissante de Wolverine, ce dernier a eu droit à son aventure solo dont voici la première partie.

Chris Claremont ramène donc le mutant griffu au Japon, et montre que le personnage n’est pas juste une brute épaisse qui griffe tout ce qui bouge. Certes c’est encore la première partie du récit, donc toute la partie sur la noblesse inhérente à la psychologie du personnage n’est qu’esquissée, mais c’est un début prometteur. L’épisode est vraiment très intéressant, et ne peut qu’inciter les lecteurs amateurs de bon Wolverine à en lire la suite dans une autre publication.

Côté dessin, Frank Miller cohabite parfaitement avec Chris Claremont et signe des planches d’une efficacité incontestable. Il faut dire que l’artiste est dans son élément, comme en témoigne le côté « ninja » de son run sur Daredevil.

 

Fantastic Four : Exodus (Byrne)

Le mardi on lit aussi ! Les Trésors de Marvel 1Le run de John Byrne sur Fantastic Four a fait preuve d’une démesure certaine dans plusieurs de ses épisodes, rendant hommage au côté « bigger than life » de la célèbre équipe, et il s’agit justement d’un de ces épisodes !

Confrontée à un problème en apparence insoluble – la physiologie des Inhumains ne leur permettant plus de survivre sur Terre – la fameuse équipe va relever un défi totalement insensé pour le résoudre. De la démesure comme je disais plus haut !

L’épisode s’inscrit dans le run avec différents événements pas forcément hyper connus, mais heureusement la logique feuilletoniste d’une époque pré-TPB fait qu’une piqûre de rappel dans les dialogues permet de ne pas se perdre.

En tout cas l’épisode est passionnant, mettant en scènes les Quatre Fantastiques dans un contexte qui s’éloigne du super-héros classique comme souvent sous la plume inspirée de John Byrne.

Côté dessin, l’inspiration est aussi de la partie avec un graphisme particulièrement soigné. L’épisode est très joliment illustré par un John Byrne en forme olympique, avec un joli rendu du passage le plus spectaculaire de l’histoire.

 

Daredevil : Neige (McKenzie / Smith)

Le mardi on lit aussi ! Les Trésors de Marvel 1C’est un petit épisode qui ferme la revue, avec Daredevil dans une histoire brèves mais bien fichue où il croise le chemin… du Père Noël. Enfin pas le vrai (ni Kurt Russel d’ailleurs) , mais on est dans l’esprit de Noël pour ce bref récit de Roger McKenzie.

Ce n’est pas une histoire fondamentale du personnage, ni même un indispensable mais en tout cas elle se lit bien et clôture plutôt bien la revue.

Le dessin est de son côté assuré par Paul Smith, qui signe des planches joliment exécutées même s’il nous a habitués à mieux.

 





Bilan : Un premier numéro passionnant, offrant une bonne dose de comics vintage pour un prix très raisonnable.


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le programme de la prochaine édition de Le mardi on lit aussi ! sera consacré à la suite des titres de février. Rendez-vous la semaine prochaine !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

2 pensées sur “Le mardi on lit aussi ! #29

  1. Bonjour je l’ai feuilleté et repose de suite j’ai trouvé qu’il n’y avait aucun effort rédactionnel pour présenter les épisodes et c’est bien dommage de balancer comme ça des épisodes sans aucune informations sur le contexte tout ça bref la vraie sandwicherie

    1. C’est vrai que ça serait sympa un peu de rédactionnel pour présenter les épisodes. Comme c’est un avis assez général des lecteurs, qui sait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x