Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey

Catégories

Le mardi on lit aussi ! #22

Le mardi on lit aussi !


Le mardi on lit aussi ! Nouveau numéro de notre rubrique hebdomadaire, consacré à deux softcovers édités par Panini Comics.

 

Après l’univers mutant la semaine dernière, on change de registre avec les Avengers et l’univers cosmique : Avengers 10 et Thanos 6.

 

Avengers 10

112 pages – 8.90€
Mensuel

Le mardi on lit aussi ! Avengers 10 - Décembre 2020Les Avengers découvrent le nouveau Starbrand, Thor choisit de suivre Galactus, Iron Man est piégé à l’âge de pierre et Arno Stark est confronté à la révolution des robots dans un nouveau numéro d’AVENGERS rempli à craquer d’action ! (Contient les épisodes US Avengers (2018) 30-31, Thor (2020) 2, Iron Man 2020 (2020) 2, Captain America 700 (II), inédits)
Commander sur Place des librairesCommander sur BubbleCommander sur Excalibur Comics

 

Avengers (Aaron / McGuinness / Manna)

C’est la fin de la virée cosmique des Avengers, avec le dernier épisode de l’arc en cours.

Après plusieurs épisodes de baston spatiale, il est temps pour Jason Aaron de conclure son intrigue. La conclusion de l’épisode précédent était déjà intrigante, nous voyons maintenant où il voulait en venir.

L’épisode est plutôt bien fichu, et semble constituer l’introduction d’événements à venir. Il est juste dommage que cela ait été si long, au point de se demander « tout ça pour ça ? ». De même, un événement assez marquant de l’arc se retrouve résolu à la va-vite et c’est un peu dommage. Cela reste en tout cas plaisant à lire, mais avec la montée en mayonnaise des épisodes précédents on pouvait attendre davantage.

Par contre côté graphisme il n’y a rien à redire. Les dessins sont très réussis, et la représentation de toute cette épopée spatiale aura été très soignée.

 

Avengers (Aaron / Collectif)

Autre histoire en cours à conclure : la virée d’Iron Man dans le passé.

Jason Aaron nous refait le même coup que dans la virée cosmique des Avengers : on sème des graines pour plus tard. Déjà à la base le pitch de cet arc n’était pas super original, vu que ce n’est pas la première fois que l’on retrouve un crâne fossilisé dans un casque d’Iron Man. Mais là, c’est assez poussif et ça part un peu dans tous les sens. Quant à ce que ça annonce, c’est vraiment bizarre et ça va plutôt à l’encontre des tentatives des dernières années de réhabiliter un personnage qui n’avait pas été épargné jusque là. Enfin je peux me tromper, mais je n’ai pas l’impression que cela tienne compte des événements qui ont lieu dans la série Iron Man.

Côté dessin, un certain nombre d’artistes ont oeuvré sur cet épisode et ça lui donne un cachet certain.

 

Thor (Cates / Klein)

Suite de la nouvelle ère de Thor, avec son nouveau look improbable.

Après avoir planté le décor le mois dernier, Donny Cates met donc en scène son Thor héraut de Galactus et cela fonctionne bien ! Tout en utilisant des éléments de son univers cosmique, l’auteur montre un Thor qui ne s’avère pas très soumis dans sa mission et qui manifeste des sentiments équivalents à ceux d’un certain surfer argenté. Sauf qu’à la différence de ce dernier, en plus de ne pas se balader tout nu sur un surf il a surtout des pouvoirs en plus de ceux conférés par Galactus, ce qui le rend assez difficile à gérer ! L’épisode est très intéressant, avec une très bonne utilisation de Thor dans un registre où on ne l’attendais pas forcément. Et le final de l’épisode laisse présager de la bonne grosse baston à venir !

Le graphisme est lui aussi très réussi, avec une jolie représentation de l’espace lointain. Et tout en ironisant sur le nouveau look de Thor, à la longue on s’y fait.

 

Iron Man (Slott, Gage / Woods)

Voici la suite de la rébellion  de Tony Stark et ses amis IA contre les humains.

L’arc en cours se poursuit, avec ce sentiment assez peu agréable qu’il manque des bouts de l’histoire vu qu’une partie de cette dernière se déroule dans des séries inédites en VF. L’idée qui fait avancer l’épisode est astucieuse, même si on se doute assez vite de ce qui va se passer. Il y a par contre des choses étranges, notamment autour de Jocaste, qui font certainement écho à la légendaire histoire de Machine Man parue dans les années 1980, mais elles sont difficiles à comprendre dans le contexte actuel. Sans crier au génie, on peut dire que l’épisode se lit agréablement mais ce n’est pas vraiment ce qu’on a lu de mieux sur Iron Man.

Le dessin est en phase avec le scénario : ce n’est pas vilain, mais ce n’est pas génial non plus.

 

Captain America (Lee, Kirby, Waid / Kirby)

Voici un épisode pour le moins original : une vieille histoire inédite de Captain America de Stan Lee & Jack Kirby, complétée avec des dialogues signés Mark Waid.

C’est un voyage instantané dans les années 1960 qui nous est proposé avec cet épisode : Mark Waid réussit un joli tour de force en complétant l’épisode de telle façon qu’il semble vraiment avoir été intégralement réalisé à l’époque. C’est du Captain America des sixties pur jus, et ça permet de fermer le softcover avec un sourire nostalgique avec cette aventure quasi vintage.

Côté dessin, c’est du Jack Kirby en pleine forme qui nous offre une prestation très soignée sur un personnage qu’il a toujours dessiné avec une efficacité redoutable.

 

Bilan : Un bon numéro, un peu plombé par le soufflé retombé des Avengers mais relevé par Thor et Captain America !

 


 

Thanos 6

120 pages – 8.90€
Bimestriel

Le mardi on lit aussi ! Thanos 6 - Décembre 2020Dernier numéro pour THANOS ! Les Gardiens de la Galaxie affrontent le père de Star-Lord… Rocket survivra-t-il ? Fin des origines de Thanos et Gamora, et conclusion de la saga de Prodigal, avec le Silver Surfer et les Gardiens en guest-stars ! (Contient les épisodes US Thanos (2019) 6, Guardians of the Galaxy (2019) 12, Silver Surfer: The Prodigal Sun, Guardians of the Galaxy: The Prodigal Sun, inédits)
Commander sur Place des librairesCommander sur BubbleCommander sur Excalibur Comics

 

C’est un numéro un peu spécial vu qu’il s’agit du dernier softcover Thanos et donc toutes les séries se concluent dans ses pages.

Thanos (Howard / Olivetti)

Dans le numéro précédent, nous avions une petite idée de la finalité de cette mini-série. Voici la conclusion de cette aventure introspective, mais pas que.

En effet, le rôle de transition de cette histoire tournée à la fois vers le passé et l’avenir est maintenant totalement dévoilé. Nous n’en dirons pas plus pour ne pas faire de spoiler, mais Thanos est en fait un morceau du puzzle cosmique constitué par plusieurs séries. On a envie de se demander si tout ceci n’aurait pas pu être raconté plus rapidement, mais en tout cas l’épisode est plaisant à lire et se termine sur une notre douce-amère.

Côté dessin, par contre c’est vraiment très réussi et c’est même le point fort de cet épisode.

 

Les Gardiens de la Galaxie (Cates / Smith)

Rocket va-t-il survivre ou bien succomber au combat ? Réponse dans cet épisode… mais c’est un spoiler donc on n’en dira pas plus sur le sujet !

Donny Cates conclut son histoire avec une grande efficacité, montrant une nouvelle fois s’il en était encore besoin sa maîtrise de l’univers cosmique de Marvel. L’épisode est très réussi, avec une très bonne utilisation des personnages cosmiques et même si on pourrait se dire qu’il y a une partie de l’intrigue qui est un peu convenue – et prévisible – on a envie d’être indulgents vu que c’est tout de même très bien raconté.

La partie graphique est de son côté vraiment très réussie, là aussi l’univers cosmique de Marvel est mis à l’honneur !

 

Silver Surfer : Prodigal (David, Manna)

Nouvelle histoire consacré au surpuissant Prodigal, qui croise cette fois le non moins surpuissant Silver Surfer.

Baston cosmique au menu de l’épisode, même si au passage l’univers de Prodigal est enrichi par ce qui se déroule en coulisses. L’épisode est plaisant, avec une intrigue qui progresse et donne des indices sur ce qui va se produire tout en offrant un affrontement titanesque entre des adversaires à la puissance démesurée.. On reconnait la redoutable efficacité narrative de Peter David, qui est toujours très à l’aise avec ce genre d’univers (d’ailleurs à quand une réédition de son fabuleux Captain Marvel ?).

Le dessin est quant à lui vraiment très réussi, qu’il s’agisse des moments intimistes ou des bastons dantesques de cette histoire.

 

Les Gardiens de la Galaxie : Prodigal (David, Manna)

 

Dernier volet de la série de récits sur Prodigal, avec cette fois les Gardiens de la galaxie !

L’être surpuissant que l’on nous présente depuis le début se retrouve en effet face à l’équipe improbable de Peter Quill, qui est d’ailleurs très bien caractérisée par un Peter David décidément en grande forme. L’histoire est habile, étant donné qu’à force on ne sait plus trop qui a tort et qui a raison suivant le point de vue. En tout cas c’est vraiment passionnant et l’épopée de Prodigal s’achève en beauté avec la perpective de futurs carnages !

Le dessin de l’épisode n’est pas en reste, avec une très jolie mise en image de l’histoire.

Bilan : Le softcover ferme ses pages en beauté avec des épisodes très intéressants !


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le programme de la prochaine édition de Le mardi on lit aussi ! sera consacré à d’autres titres du mois de décembre. Rendez-vous la semaine prochaine !

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x