Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #459

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie ! Au programme cette semaine : Invisible Kingdom tome 1, édité par Hi Comics.

 

Invisible kingdom : le sentier Tome 1
Invisible kingdom : le sentier Tome 1 - Octobre 2020

Hi Comics
Collection Invisible kingdom

17.90€
Octobre 2020 – Cartonné

G. Willow Wilson
Christian Ward

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Vess est une jeune « non-un » tout juste initiée et dévorée par une foi inébranlable dans l’enseignement de la Renonciation. Pilote de fret aguerrie au service de la méga-corporation Lux, Grix est son antithèse. Elle trace sa route de planète en planète, épaulée par un équipage téméraire. Tout bascule quand Vess, récemment nommée scriptorienne, et Grix, plongée dans son inventaire, tombent sur une information explosive… Cette découverte fait planer un danger aussi grave qu’immédiat sur les deux femmes, une révélation qui menace de faire chanceler les fondations de leur univers. G. Willow Wilson (créatrice de Ms. Marvel) livre ici son magnum opus avec une histoire complexe, profonde et riche en émotions, épaulée par Christian Ward (Black Bolt, Machine Gun Wizards…), qui a réalisé des planches extraordinaires et son meilleur travail à ce jour. Une histoire puissante, qui n’est pas sans évoquer le destin des lanceurs d’alerte, proposée aux États-Unis par Karen Berger, légendaire éditrice de Sandman, Watchmen et V pour Vendetta.

 

Deux femmes d’horizons très différents tombent sur une information sensible qui les met toutes les deux en danger. Ce n’est pas le sujet du dernier thriller à la mode mais bel et bien d’une aventure dans l’espace lointain !

Dans ce premier tome, G. Willow Wilson pose les briques de son univers en présentant ses deux personnages de façon croisée. Les deux femmes sont d’horizons très différents – une religieuse issue d’un mouvement luttant contre le matérialisme et une pilote de vaisseau spatial – mais au final voient leurs chemins se croiser lors d’une découverte qui les met en danger et fait voler en éclats leurs certitudes.

Au tout début de l’album, on ne voit pas trop le rapport entre ces personnages bien différents et issues d’horizons qui sont tout sauf semblables, mais très vite on se rend compte qu’elles sont les deux moitiés d’une seule et même intrigue.

L’histoire est vraiment passionnante, avec un point de vue intéressant sur la religion et les grandes sociétés. L’autrice revendique en postface différentes influences, et en effet le mouvement Non-Un peut faire penser au Bene Gesserit de Dune par certains aspects (l’oeuvre de Frank Herbert s’invite également dans l’histoire avec d’autres marques de son influence).

Dépouillé de son emballage de science-fiction, Invisible Kingdom repose sur une histoire universelle qui pourrait très bien avoir lieu de nos jours. Mais le fait de l’avoir placé dans ce cadre montre justement la volonté de l’autrice de mettre en avant le fait qu’il y a des choses qui sont malheureusement vouées à rester vraies, y compris dans un récit spatial.

Ce premier tome captive l’attention du lecteur dès la première page, et l’emmène dans un voyage très dépaysant. Le cadre de l’histoire est très bien défini, les personnages ont une caractérisation soignée et lorsqu’arrive la dernière page on se retrouve impatients de lire la suite !

La partie graphique est quant à elle signée par Christian Ward, qui donne vie à cet univers d’une bien belle manière. Le design des personnages est très soigné, avec une représentation bien pensée des différentes origines de chacun d’entre eux.

Les scènes spatiales sont de toute beauté, tout comme les décors reflétant bien le côté étrange des mondes lointains dont il est question dans cet album. Invisible Kingdom offre un sacré dépaysement en emmenant le lecteur en voyage très loin !

Du côté des bonus, le sommaire de l’album est complété par une galerie de dessins de Christian Ward, avec notamment des recherches sur les personnages, et une postface de G Willow Wilson. L’autrice présente ainsi non seulement son univers et ses personnages, mais explique aussi la genèse fort surprenante de ce projet et parle de ses influences.

Un excellent album, qui introduit avec efficacité un univers très intéressant

Retrouvez la chronique de Invisible Kingdom tome 1 dans notre rubrique Fan(tastik) Comics


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Lundi prochain, sauf changement de dernière minute nous consacrerons la chronique à plusieurs albums d’horizons différents. A lundi prochain ! 🙂

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x