Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #457

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie ! Au programme cette semaine, deux albums édités par Delcourt Comics :

  • Bone Parish tome 2
  • Fire Power tome 1

 

Bone Parish Tome 2
Le lundi c'est librairie ! Bone Parish Tome 2 - Octobre 2020

Delcourt Comics
Collection Contrebande

112 pages – 14.95€
Octobre 2020 – Cartonné

Culenn Bunn
Jonas Scharf

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Bone Parish est un fascinant récit d’horreur nécromantique signé Culenn Bunn (Harrow County, Deadpool, The Sixth Gun), spécialisé dans les récits d’horreur, et associé à Jonas Scharf, un dessinateur allemand. Cette série est prévue en trois tomes. « La Cendre » est la nouvelle drogue la plus en vogue de la Nouvelle Orléans, et il n’y a qu’une seule façon de l’obtenir: en passant par les Winters, une famille criminelle qui a été pionnière dans la confection de cette drogue à partir de la cendre des morts. Mais avec plusieurs autres factions intéressées par ce commerce très lucratif, combien de temps Grace Winters et ses enfants peuvent-ils conserver la main ?

Après un excellent premier tome, voici la suite de cette série qui marie l’horreur et le polar.

Toujours aussi inspiré, Culenn Bunn montre de nouveaux aspects de cette fameuse « Cendre », la drogue qui est produite à partir des morts. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’auteur a beaucoup d’imagination ! Comme on pouvait s’y attendre, la production et l’utilisation de cette drogue semblable à nulle autre prend un tour totalement inattendu et les événements se précipitent en prenant une tournure pour le moins sinistre.

Dans le premier tome, nous étions surpris par le mariage à la fois insolite et réussi des codes de récits sur la drogue et de ceux du genre horrifique. Le constat est le même dans ce second album, où l’auteur va encore plus loin. On retrouve donc les rivalités entre les différentes factions qui veulent dominer le marché, mais tout ceci va très loin, beaucoup plus loin qu’on ne pouvait l’imaginer, et le pire c’est qu’on sent bien que nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Tout comme le premier tome, ce second album de Bone Parish est passionnant, voire même envoûtant. Les rebondissements, tous très surprenants, sont nombreux et le concept original de la série est parfaitement exploité. Pourtant, ce n’est pas la seule à mélanger ainsi les genres – que ce soit en BD ou à l’écran – mais les thématiques au coeur de son intrigue sont par contre suffisamment originales pour offrir un récit aux enjeux inédits. Comme souvent sous la plume de Cullen Bunn, nous avons affaire à un récit malin et très bien écrit qui ne tombe à aucun moment dans la facilité.

Le dessin est quant à lui toujours assuré par Jonas Scharf, qui signe des planches très réussies. Son style colle parfaitement à ce mélange parfaitement dosé de polar et d’horreur qui constitue tout le sel de Bone Parish, et il s’avère parfaitement à l’aise pour représenter les passages les plus dérangeants de l’histoire.

A noter que ce second volet va encore plus loin que le précédent en ce qui concerne l’horreur graphique, avec des passages très durs. Là encore, il convient de préciser que Bone Parish est à réserver aux lecteurs avertis qui n’ont pas l’estomac trop fragile.

Un excellent album, qui va encore plus loin que le premier et laisse présager un final explosif !


 

Fire Power Tome 1
Le lundi c'est librairie ! Fire Power Tome 1 - Octobre 2020

Delcourt Comics
Collection Contrebande

160 pages – 16.50€
Octobre 2020 – Cartonné

Robert Kirkman
Chris Samnee

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Après l’arrêt des séries phares de Robert Kirkman (Invincible et Walking Dead) et la fin annoncée de Outcast, Fire Power était le titre majeur que tout le monde attendait de la part du « Midas des comics ». Il revient ici aux côtés de l’immense Chris « Daredevil » Samnee. Le voyage d’Owen Johnson en Chine, pour en savoir plus sur ses parents biologiques, le mène finalement à un mystérieux temple Shaolin. Les élèves y étudient afin de redécouvrir l’art perdu de lancer des boules de feu. Ce pouvoir sera bientôt nécessaire pour sauver le monde. Owen Johnson sera-t-il la première personne en mille ans à maitriser le pouvoir du feu ?

Pour cette nouvelle série, Robert Kirkman aborde une thématique jusque là inédite sous sa plume.

Toujours aussi touche à tout, l’auteur emmène en effet le lecteur en Chine dans un temple Shaolin et aborde des thématiques autour d’un art mystique ancestral. A première vue, on pourrait redouter un réchauffage de Iron Fist ou du film Doctor Strange, mais Robert Kirkman est suffisamment habile pour aborder des thèmes proches de ces deux exemples sans pour autant sombrer dans la redite.

Mettant comme à son habitude le personnage au coeur de son intrigue, l’auteur raconte donc une quête d’identité qui va bien plus loin que prévu. Il est question de rivalité entre factions, le tout autour d’un pouvoir mystérieux dont la source l’est tout autant. Là aussi, on retrouve le style narratif de Robert Kirkman qui sait parfaitement doser les attentes du lecteur en glissant l’air de rien quelques bribes de réponses à ses questions tout en montrant que cela s’inscrit au sein d’un mystère plus vaste.

Ce premier tome, riche en rebondissements, est passionnant d’un bout à l’autre. Certes, il y a quelques petites choses qui se devinent mais cela ne gâche absolument pas la lecture. L’univers de la série est en outre très soigné, et donne l’impression d’être très riche au point que ce premier tome n’a peut être que gratté sa surface. Fire Power est une nouvelle réussite de Robert Kirkman, qui montre que l’auteur a encore plus d’un tour dans son sac pour captiver les lecteurs.

Au dessin, nous retrouvons le très talentueux Chris Samnee qui nous régale une nouvelle fois de planches superbement dessinées. Son style colle parfaitement à l’ambiance de l’histoire, avec un dessin à la fois sobre et efficace pour les scènes spectaculaires. Les personnages sont en outre très bien représentés, avec là aussi un style immédiatement reconnaissable.

Sa narration est en outre un modèle du genre, notamment pour l’ouverture de l’album qui n’a aucun texte et repose donc uniquement sur le dessin pour raconter l’histoire.

Un excellent album, avec un concept original qui est parfaitement exploité et un graphisme superbe


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Lundi prochain, nous consacrerons la chronique à un album attendu de longue date.

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

4 pensées sur “Le lundi c’est librairie ! #457

  1. Concernant Bone Parish, cette suite confirme tout le bien que je pensais de cette série, mélange de polar et de fantastique horrifique, mais je regrette que tout finisse déjà dans le prochain volume car il y avait clairement matière à développer beaucoup d’idées intéressantes.

    1. Oui c’est une très bonne série. D’un autre côté, même si j’aime beaucoup cette série je suis assez content d’avoir une fin avant le « volume de trop » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x