Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey
Joker

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #443

Le lundi c'est librairie !


 

Le lundi c’est librairie ! Au programme cette semaine, trois albums édités par Panini Comics :

  • Old Man Quill tome 2
  • Magnificent Miss Marvel tome 2
  • Punisher : Soviet

 

Old Man Quill tome 2
Le lundi c'est librairie ! Old Man Quill T02 - Juillet 2020

Panini Comics
Collection 100% Marvel

136 pages – 18€
Juillet 2020 – Cartonné

Ethan Sacks
Robert Gill / Ibrahim Roberson

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Suite et fin de la série dans l’univers d’Old Man Logan. Ce que découvre Peter Quill au Baxter Building va bouleverser son univers… (Contient les épisodes US Old Man Quill 7-12, inédits)

Après un premier tome très réussi, il est temps de retrouver la suite et fin des aventures de Peter Quill version « Old Man ».

Ethan Sacks raconte la suite et fin de son histoire consacrée à cette version futuriste de Star-Lord, qui est chargé d’une mission ambitieuse et désespérée, le tout dans le cadre de désolation de l’univers « Old Man ».

L’auteur ne fait pas dans la dentelle en orchestrant des combats dantesques, qui tiennent davantage de véritables pugilats ultra-violents lorsque les personnages se déchaînent. A cause désespérée, moyens extrêmes ! Il ne s’agit cependant pas d’une enfilade de scènes d’action, l’histoire est bien construite et on apprécie de continuer à retrouver des personnages connus dans des versions post-apocalytiques.

Il y a également une sacrée surprise avec un twist qu’on ne voit pas forcément venir de prime abord, mais après coup on se dit que les pistes étaient sous nos yeux et tout semble diablement logique.

L’album est captivant, avec une caractérisation très réussie de Peter Quill dans une histoire très bien pensée. Certes, on pourrait se dire que la fin est un peu facile – quoiqu’il fallait y penser ! – mais elle est totalement dans la logique de cet univers et surtout du personnage donc finalement autant ne pas faire la fine bouche et profiter du récit sans réserve.

Côté graphisme, il n’y a rien à redire. Les planches de Robert Gill et Ibrahim Roberson sont très joliment réalisées, avec un rendu bien fichu du cadre post-apocalyptique de l’univers « Old Man ». Et quand il faut mettre en scène des scènes d’action bien bourrines et violentes, là aussi la qualité est au rendez-vous !

Un excellent album, qui conclut en beauté l’épopée de Peter Quill.


 

Magnificent Ms. Marvel tome 2
Le lundi c'est librairie ! Magnificent Ms. Marvel 2 - Août 2020

Panini Comics
Collection 100% Marvel

136 pages – 18€
Août 2020 – Cartonné

Saladin Ahmed
Joey Vasquez / Alex Arizmendi / Minkyu Jung

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Après ses aventures spatiales, le retour sur Terre n’est pas facile pour Kamala Khan. Zoe et Nakia décident d’emmener leur amie en virée pour la divertir, mais des zombies s’en mêlent… Il est temps pour Miss Marvel d’entrer en scène ! (Contient les épisodes US Magnificent Ms. Marvel 7-12, inédits)

Après un premier album de la nouvelle série Ms Marvel, voici la suite des nouvelles aventures de la jeune super-héroïne.

Dans le premier tome, Saladin Ahmed avait envoyé son héroïne très loin de sa zone de confort en la confrontant à un environnement très différent de celui de ses aventures habituelles. Dans ce tome, Kamala est plus dans son environnement habituel même si les péripéties qu’elle rencontre ne sont pas forcément du même registre que ce dont elle a l’habitude.

Prendre la suite du run d’un auteur sans sombrer dans la redite ou sans dénaturer le personnage principal est toujours un défi compliqué à relever, et on se doutait bien que prendre la suite de G Willow Wilson ne serait pas forcément facile. Mais même si la série originale reste meilleure, Saladin Ahmed ne démérite absolument pas dans son travail sur l’univers de Ms Marvel.

Il y a des efforts manifestes de changement dans la continuité – avec un rétro pédalage dans un cas – et on ne ressent aucune trahison dans cette nouvelle série. L’auteur déborde de bonnes idées, qui sont même originales pour certaines, et cela donne au titre une orientation subtilement différente tout en conservant son identité et ses fondamentaux. C’est un exercice périlleux, mais Saladin Ahmed s’en sort très bien.

L’album est très intéressant, avec une jeune héroïne toujours aussi attachante et des aventures captivantes. On n’échappe pas à certains lieux communs des histoires de super-héros et il y a des choses un peu prévisibles, mais cela ne gâche pas la lecture qui est très agréable.

Du côté du graphisme, nous avons droit à des planches très réussies signées Joey Vasquez, Alex Arizmendi et Minkyu Jung. Les dessins sont soignés, avec toujours un rendu bien fichu des pouvoirs de Ms Marvel qui sont à la fois très visuels et assez insolites.

Un excellent album, un peu prévisible par moments mais très plaisant à lire.


 

Punisher : Soviet
Le lundi c'est librairie ! Punisher : Soviet - Août 2020

Panini Comics
Collection 100% Marvel

136 pages – 18€
Août 2020 – Cartonné

Garth Ennis
Jacen Burrows

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Le Punisher apprend qu’il est redouté par la mafia russe suite à des expéditions punitives qu’il n’a pas commises. Il rencontre alors son pendant soviétique… le début d’une belle amitié ? Garth Ennis (The Boys) revient à son personnage fétiche, en compagnie de Jacen Burrows (Moon Knight), pour une saga complète réservée aux lecteurs avertis. (Contient les épisodes US Punisher: Soviet 1-6, inédits)

S’il est bien un auteur et un personnage qui semblent faits l’un pour l’autre ce sont bien Garth Ennis et le Punisher.

Après des prestations mémorables sur le personnage, pour les labels Marvel Knights et Marvel Max, Garth Ennis revient donc s’occuper de ce personnage dont il a livré les aventures les plus passionnantes avec une idée qui pouvait sembler un peu folle : le Punisher a un homologue venu de l’Est.

Loin de partir dans une simple rencontre du personnage et de sa « photocopie », Garth Ennis replace les deux personnages dans un contexte qu’il maîtrise parfaitement : la guerre. C’est l’occasion en effet de revenir sur les racines guerrières du Punisher en le confrontant un autre personnage qui a un passé à la fois similaire au sien et différent dans la source de son traumatisme.

Comme dans sa prestation de l’époque Marvel Max, Garth Ennis n’est pas là pour rigoler : l’histoire est âpre et violente, et particulièrement dure, c’est peut être même l’histoire la plus dure qu’il ait écrite sur le personnage. Qu’il s’agisse de décrire un conflit armé ou les actes qui en découlent, l’auteur ne fait pas dans la demi-mesure et livre une histoire poignante qui une fois encore présente le point de vue de son personnage sans pour autant l’absoudre ou faire un plaidoyer en faveur de ses méthodes expéditives.

L’album est en tout cas passionnant, notamment grâce à la narration toujours impeccable de Garth Ennis qui n’a pas son pareil pour écrire des histoires à la fois dures et intéressantes.

Le dessin est quand à lui signé Jacen Burrows, qui livre des planches très réussies. Qu’il s’agisse de régions lointaines ou de paysages plus urbains, l’artiste est parfaitement à l’aise pour réaliser les décors. Quant aux personnages, ils sont tout aussi soignées avec un Punisher toujours aussi buriné.

Par contre, je ne me suis pas méfié quand il était fait mention du fait que Jacen Burrows a œuvré sur Crossed en compagnie de Garth Ennis et j’aurais peut être dû car il y a des scènes vraiment très dures. L’artiste est en effet très démonstratif sur certaines horreurs de l’histoire, et ce n’est pas recommandé aux lecteurs à l’estomac fragile.

Mais peut-on lui reprocher d’avoir montré tout ceci de façon explicite ? Il y a débat, vu qu’une autre scène choc est juste suggérée et finalement quand on se fait notre petit film dan notre tête, c’est encore pire ! Et puis contrairement à certains autres comics qui montrent ce genre de choses, il faut voir que dans ce cadre ce n’est pas gratuit pour faire du buzz mais bel et bien au service de la narration implacable de Garth Ennis qui n’a pas son pareil pour explorer les recoins les plus sombres de la psyché humaine.

Un excellent album, passionnant mais très dur et violent avec des scènes choc. 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le programme de la semaine prochaine n’est pas encore complètement arrêté, il se pourrait que ça parle de météo… verdict lundi prochain ! 😉




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x