Le lundi c’est librairie ! #433

Le lundi c'est librairie !

 

Le lundi c’est librairie !

Au programme, trois albums édités par Panini Comics :

  • Cosmic Ghost rider
  • The magnificent Ms Marvel tome 1
  • Silver surfer black

 

Cosmic Ghost Rider
Cosmic Ghost Rider - Mars 2019

Panini Comics
Collection 100% Marvel

112 pages – 16€
Mars 2019 – Cartonné

Donny Cates
Dylan Burnett

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Fresh Start ! Frank Castle, le Ghost Rider héraut de Thanos dans un lointain futur est désormais libre de ses actes. Et il décide de kidnapper le Titan Fou lorsqu’il n’était qu’un bébé pour l’élever loin de la violence et des meurtres… mais rien ne va se passer comme prévu !
(Contient les épisodes US Cosmic Ghost Rider (2018) 1-5, inédits)

Si on mélange le concept du Ghost rider avec le Punisher et un cadre cosmique, ça donne une recette explosive !

Dans ce récit complet, Donny Cates met donc en scène la version cosmiquement infernale de Frank Castle qui se retrouve confronté à la tentation de tuer dans son enfance un personnage qui tuera plus souvent qu’à son tour. C’est un grand classique de la science-fiction depuis l’introduction du concept de voyage dans le temps, revisité à la sauce Donny Cates.

L’auteur raconte donc une histoire qui semble assez improbable au départ : le Cosmic Ghost rider qui enlève Thanos bébé. Mais il ne nous livre pas forcément le délire attendu. Certes, il y a des passages bien barrés, notamment sur la surenchère de personnages venus interférer avec ce qui se déroule ou encore un groupe bien connu revisité d’une façon insolite. Mais il serait très réducteur de réduire cet album à cela.

La thématique du voyage dans le temps – avec la possibilité de ne pas du tout arranger la situation de départ – est en effet utilisée à bon escient, ainsi que les difficultés pour changer la nature d’un personnage. Certes, c’est parfois bien caché derrière la patine indé du titre (comme l’indique l’introduction de l’album qui qualifie l’histoire de « série indépendante écrite pour Marvel ») mais il y a du fond et une très grande maîtrise dans cette histoire qui aurait sans doute viré au grand n’importe quoi si elle avait été signée par quelqu’un d’autre.

Le personnage du Cosmic Ghost rider est très bien mis en avant, avec ses doutes et contradictions. En plus d’être passionnant, l’album est très accessible même sans avoir lu les aventures précédentes du personnage, ce qui est un plus non négligeable.

Du côté du graphisme, la surprise est également au rendz-vous. Le style adopté par Dylan Burnett fait très indé, et sort des sentiers battus chez Marvel pour un titre mainstream. Son trait est efficace et les planches sont dynamiques et pleines d’énergie, ce qui colle parfaitement au rythme effréné de certaines séquences tout en restant dans le bon ton pour les séquences plus calmes.

Un excellent album, avec plus de fond qu’il ne le laisse supposer au départ.


 

The magnificent Ms Marvel tome 1
The magnificent Ms Marvel t1 - Décembre 2019

Panini Comics
Collection 100% Marvel

136 pages – 18€
Décembre 2019 – Cartonné

Saladin Ahmed
Minkyu Jung

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Des extra-terrestres ont envahi le New Jersey et sont à la recherche de Miss Marvel. C’est le début d’une quête qui va bouleverser la vie de Kamala Khan de fond en comble et l’emmener de l’autre côté des étoiles… Le début d’une nouvelle ère pour la jeune héroïne.
(Contient les épisodes US The Magnificent Ms Marvel 1-6, inédits)

Voici venu le temps d’une nouvelle ère pour Ms Marvel, où Kamala va vivre des aventures qui sortent de l’ordinaire.

Après avoir conclu son run avec le neuvième tome de la série Ms Marvel, G. Willow Wilson a passé le relai à Saladin Ahmed pour écrire les aventures de la jeune super-héroïne. Et voilà que ce dernier emmène Kamala Khan bien au-delà du New Jersey dès le début de sa prestation !

Les aventures de Ms Marvel étaient jusque là signée par sa co-créatrice, qui avait ainsi injecté des éléments de son propre vécu dans la caractérisation de cette jeune super-héroïne musulmane. On pouvait donc redouter que la qualité baisse avec le départ de l’autrice mais cet album montre qu’il n’en est rien, fort heureusement.

Saladin Ahmed entraîne en effet Kamala loin de sa zone de confort en enrichissant le concept tout en la rattachant à une de ses influences, ce qui est particulièrement bien pensé. Mais tout ceci s’effectue sans jamais renier tout le background familial et culturel du personnage, qui reste toujours décrit avec beaucoup de justesse et sans jamais tomber dans la caricature.

On pourra donc apprécier que l’auteur explore de nouvelles pistes, ce qui montre qu’il n’a aucune intention de se contenter d’imiter l’autrice qui l’a précédé, tout en conservant l’essence du personnage et sans non plus procéder à un ménage radical de son entourage pour marquer la série de son empreinte.

Le côté familial de la série est une nouvelle fois bien traité, avec un rebondissement sommes toutes assez inattendu et qui va vraisemblablement entrainer des bouleversements profonds dans les épisodes à venir. Ce rebondissement est d’ailleurs l’occasion de confronter une nouvelle fois le genre super-héroïque à ses limites et au fait qu’un super-héros ne peut pas tout résoudre.

Ce premier album est vraiment intéressant, avec une super-héroïne toujours très attachante. Depuis ses premières aventures, nous avons pu voir Kamala grandir sous nos yeux et prendre de l’assurance au fil de ses combats, et le lecteur peut donc continuer à suivre Ms Marvel sur son chemin avec toujours autant de plaisir.

Le dessin de l’album, signé Minkyu Jung, est de son côté tout aussi soigné que le scénario. Le style de l’artiste colle en effet parfaitement à l’histoire et à l’univers de Miss Marvel, et les paysages lointains sont tout aussi réussis que ceux qui sont beaucoup plus près de nous.

Un excellent album, où Miss Marvel explore de nouveaux horizons sans renier son concept pour autant.


 

Silver Surfer Black
Le lundi c'est librairie ! Silver Surfer Black - Février 2020

Panini Comics
Collection 100% Marvel

120 pages – 17€
Février 2020 – Cartonné

Donny Cates
Tradd Moore

Le lundi c'est librairie ! Commander sur Place des libraires
Le lundi c'est librairie ! Commander sur Bubble
Le lundi c'est librairie ! Commander sur Excalibur Comics

Pris dans un trou noir, le Silver Surfera été envoyé à l’autre bout de l’univers. Là, il va devoir trouver un chemin pour retrouver ses alliés mais il va vite se rendre compte qu’il est allé beaucoup plus loin qu’il ne l’imaginait et que les adversaires qui vont se dresser sur sa route manient des forces auxquelles il n’est pas habitué. Donny Cates et Tradd Moore signent un chef d’œuvre.
(Contient les épisodes US Silver Surfer Black 1-5, inédits)

Avec cet album, le Silver Surfer nous apparait très différemment de ce à quoi on pouvait s’attendre.

Donny Cates signe une histoire poignante, où celui qui fut le héraut de Galactus se retrouve confronté à la réalité de son passé et de ses actes ayant entraîné de véritables hécatombes planétaires. Car même s’il a fini par se rebeller, il ne faut pas oublier que c’est lui qui a emmené Galactus vers les mondes qu’il a consommé !

L’auteur signe ici un récit exigeant, qui va au-delà des histoires habituellement consacrées au Surfer et qui nécessite de bien se poser pour le savourer pleinement. Il y a en outre un côté contemplatif à cette histoire fascinante, où Donny Cates dissèque méticuleusement le concept même du personnage pour en extraire son essence et le remodeler d’une façon rarement vue jusque là.

L’histoire est passionnante, et même fascinante comme écrit plus haut. Elle peut prendre de court, car on ne s’attend pas forcément à cela en commençant sa lecture mais une fois que l’on est happé par sa puissance il est très difficile d’en décrocher. A l’image du personnage qui se retrouve dans un autre endroit de l’univers, le lecteur est capturé et le temps s’arrête tandis qu’il tourne les pages de cet album.

La partie graphique de l’album, signé Tradd Moore, a de quoi surprendre les lecteurs habituels des aventures du Surfer. En effet, alors que ce dernier est généralement représenté d’une façon très lisse qui colle bien avec sa nature assez aseptisée en surface, l’artiste lui donne un côté beaucoup plus organique malgré sa fameuse carapace argentée et pas uniquement lorsqu’il subit des métamorphoses étranges.

L’artiste se déchaîne totalement avec une mise en page très inventive, qui contribue beaucoup au côté déstabilisant de cette histoire. Le côté cosmique de ce récit est sublimé à la fois par cette capacité à casser en permanence les canons de la narration visuelle et par des dessins où le lecteur est vraiment entraîné bien au-delà du tout-venant dans une spirale d’effets visuels qui reflète complètement le côté « bigger than life » des récits cosmiques.

Un excellent album, passionnant et même fascinant.


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le programme de la semaine prochaine est en cours d’élaboration, donc pour le moment nous ne pouvons pas vous dire ce qui vous attend. Ce sera la surprise lundi prochain ! 😉




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.