Le lundi c’est librairie ! #425

Le lundi c'est librairie !

 

Le lundi c’est librairie ! Au programme cette semaine :

  • DCeased (Urban Comics)
  • Bloodshot t1 (Bliss Editions, en avant-première)
  • Leviathan t1 (Urban Comics)

 

Dceased
Dceased - Février 2020

Urban Comics
Collection DC Deluxe

240 pages – 22.50€
Février 2020 – Cartonné

Tom Taylor
Collectif

Le lundi c'est librairie ! Commander sur Place des libraires
Le lundi c'est librairie ! Commander sur Bubble
Le lundi c'est librairie ! Commander sur Excalibur Comics

Darkseid a de nombreuses fois tenté de conquérir la Terre et de réduire à néant les super-héros qui la défendent. Mais aujourd’hui, il y est parvenu. Lors d’un combat contre la Ligue de Justice, le seigneur d’Apokolyps a déchaîné toute la puissance de l’équation d’anti-vie, faisant ainsi du monde un enfer habité d’individus contaminés et hystériques qui se dévorent les uns les autres. Et face au chaos planétaire de l’anti-vie, les héros sont aussi vulnérables que désemparés.
Contenu VO : DCeased #1-6, DCeased: A Good Day To Die #1

Et si les héros DC se retrouvaient face à un péril trop grand pour eux ? Voici ce que cela donnerait !

Tom Taylor met donc en scène la victoire de Darkseid, avec la propagation du chaos engendré par la fameuse équation d’anti-vie. Enfin victoire, c’est vite dit, mais en tout cas on se retrouve dans une situation dramatique engendrée par ses efforts. Et là, le terme de catastrophe n’est absolument pas de trop.

Il règne dans cet album une ambiance désespérée, rendant palpable l’angoisse des plus grand héros de la Terre qui ne peuvent la défendre contre une menace qui se propage plus vite qu’un feu de forêt. Il y a aussi un côté film d’horreur dans DCeased, non seulement parce que ce qui se passe après la contamination n’est pas forcément bien joli, mais aussi parce que l’auteur prend un malin plaisir à surprendre le lecteur au détour d’une scène. Qu’il s’agisse d’un tueur d’épouvante qui surgirait au moment le plus surprenant d’un film ou ici d’un personnage qui se retrouve contaminé alors qu’on ne s’y attend pas, le lecteur sursaute tout autant que le spectateur !

L’histoire est vraiment passionnante d’un bout à l’autre, avec un concept de départ qui semble simple mais est parfaitement exploité par l’auteur. Le désespoir ambiant est quasi-palpable, et on se demande tout long de la lecture jusqu’où l’auteur va aller. On pourra aussi apprécier que malgré le sujet du récit, Tom Taylor n’en fasse pas de trop et ne transforme pas DCeased en étalage stérile de violence gratuite, contrairement à certains de ses collègues qui n’auraient pas hésiter à entrer dans une surenchère malsaine.

Forcément, le lecteur peut être tenté de faire une comparaison avec Marvel Zombies, où là aussi les super-héros se retrouvent submergés par une épidémie de zombies. Sauf qu’il suffit de lire un peu DCeased pour voir que les deux histoires sont vraiment très différentes, ainsi que le traitement du pitch. Il y a en effet un côté sale gosse dans l’écriture de Marvel Zombies avec des situations volontairement outrancières, qui est totalement absent de DCeased qui est beaucoup plus sérieux.

Du côté du dessin, signé de plusieurs artistes, la qualité est aussi au rendez-vous. On pourra apprécier que contrairement à certaines histoires de zombies le contexte de DCeased ne soit pas un prétexte à un étalage de scènes gore. Il y a quelques dessins qui sont un peu plus durs que d’autres, mais on reste dans un cadre horrifique maîtrisé.

Côté bonus, nous avons droit à une galerie de couverture très fournie : les couvertures régulières, les couvertures alternatives et des couvertures spéciales inspirées d’affiches de film.

Un excellent album, qui met parfaitement en scène son concept.


 

Bloodshot tome 1
Bloodshot t1 - Mars 2020

Bliss Comics
Collection Valiant

104 pages – 15€
Date non encore fixée – Cartonné

Tim Seely
Brett Booth / Adelso Coronoa / Tomas Giorello

Le lundi c'est librairie ! Commander sur Place des libraires
Le lundi c'est librairie ! Commander sur Bubble
Le lundi c'est librairie ! Commander sur Excalibur Comics

UNE ARMÉE À LUI TOUT SEUL, ET PLUS PERSONNE POUR LUI DONNER D’ORDRES.
Bloodshot est un super-soldat infusé de milliards de nanites qui le rendent quasi invulnérable. Manipulé telle une marionnette par l’armée et envoyé sur les missions les plus immorales. Mais même libéré de ses anciens maîtres, Bloodshot est toujours en guerre. Seulement cette fois, il peut enfin choisir ses propres combats.
Contient Bloodshot (2020) #1-3 et le FCBD 2019.

Prévu à l’origine pour la fin du mois dernier, voici donc le premier tome des nouvelles aventures de Bloodshot.

Après une entrée en matière efficace avec un numéro spécial Free Comic Book Day, Tim Seely nous raconte donc ce qu’il advient du super-soldat bourré de nanites qui cherche à réparer ses torts du temps où il était utilisé comme arme vivante. On le voit aussi avoir affaire à des adversaires qui lui donnent du fil à retordre, et c’est intéressant de ne pas uniquement voir Bloodshot affronter des ennemis qui ne peuvent rien contre lui.

Ce premier tome, dont la conclusion est intrigante et donne envie d’en lire davantage, est vraiment passionnant. Le concept du personnage est très bien employé, et comme mentionné plus haut on appréciera qu’il ne soit pas uniquement montré comme une créature invincible et impossible à vaincre, car cela rend ses aventures plus intéressante que s’il ne risquait rien.

Comme souvent avec Bloodshot, l’album est un concentré d’action quasi non-stop dans une ambiance sombre. Mais ce n’est pas pour autant que l’histoire soit simpliste : il y a tout un cadre qui a été progressivement mis en place dans les itérations précédentes du personnage – cadre qui est présenté ici pour ne pas perdre en route le lecteur néophyte -mais aussi parce que l’histoire ne se résume pas à une suite de bastons. Il est beaucoup question de l’utilisation des soldats comme simple chair à canon dans ces pages, thématique toujours d’actualité tant qu’il existera des gens prêts en sacrifier d’autres.

Si vous avez fait connaissance de Bloodshot avec le film sorti il y a quelques semaines en VOD, n’hésitez pas à lire ses aventures sur papier qui sont largement plus intéressantes !

Du côté du dessin, les artistes à l’oeuvre dans cet album rivalisent d’inspiration pour nous proposer des planches très bien réalisées. Les scènes d’action sont très bien rendues, avec plusieurs scènes particulièrement spectaculaires qui sont superbement illustrées.

Côté bonus, nous avons droit à des pages de crayonnés ainsi que des planches encrées mais non colorisées.

Un excellent album, et un point d’entrée idéal pour (re)découvrir l’univers de Bloodshot.


 

Leviathan tome 1
Leviathan t1 - Mars 2020

Urban Comics
Collection DC Rebirth

192 pages – 17.50€
Mars 2020 – Cartonné

Brian Michael Bendis / Greg Rucka
Steve Epting / Yannick Paquette / Mike Perkins

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Dans l’ombre des grandes cités, les agences d’espionnage Spyral, ARGUS, DEUS et la Force Spéciale X se livrent depuis des années une guerre souterraine et secrète faite de rivalités de clan, de multiples trahisons et parfois d’échange d’informations sur les différentes menaces qui pèsent sur la Terre. Mais que se passerait-il si une organisation décidait de livrer une attaque sur l’ensemble de ces agences ? Un changement à la tête du syndicat du crime de Talia al Ghul, Leviathan, risque bien d’en apporter la réponse.
Contenu VO : Action Comics #1007-1011, Superman: Leviathan Rising

Vous imaginiez Superman dans une histoire d’espions ? Et bien voici ce que cela donne !

Dans ce premier tome, Brian Michael Bendis – en compagnie de Greg Rucka – met donc en scène Superman et Lois Lane face à diverses organisations d’espions de l’univers DC. Certes, le super boy-scout de Krypton est aussi confronté à des situations qui sont plus de son registre habituel, mais le fond de l’histoire est bel et bien de l’espionnage avec des agences qui tirent des ficelles explosives et surtout un ennemi à la fois invisible et tentaculaire.

Ce premier tome, qui contrairement à ce que la couverture laisse penser ne fait quasiment pas intervenir Batman, permet de suivre le couple de journalistes dans son enquête sur le mystérieux Leviathan. L’enquête est passionnante, avec une utilisation judicieuse des différentes organisations d’espionnages de l’univers DC. C’est par ailleurs un album bien commode pour faire mieux connaissance avec ces soldats de l’ombre, qui sont surclassés par une organisation mystérieuse bien plus puissance qu’eux.

L’intrigue est vraiment très intéressante, avec pas mal de rebondissements et une bonne utilisation de l’activité journalistique de son couple de personnage principaux. La pression est constante, et on se demande ce que nous réserve l’auteur pour la suite et fin de cette histoire !

On remarquera en tout cas que Brian Michael Bendis conserve certains tics d’écriture déjà présents dans ses travaux Marvel, comme une certaine décompression certes moins visible en album qu’en fascicule, sa désinvolture par rapport au concept d’identité secrète ou cette manie de dévaloriser son héros dans certaines situations. Le plus flagrant est d’exagérer certains traits de la personnalité de Superman, quasiment jusqu’à la caricature, et à force ça s’avère un peu agaçant. Cela ne rend pas la lecture inintéressante non plus, mais c’est un peu dommage d’insister là-dessus.

Du côté du dessin, c’est très joliment exécuté. L’ambiance d’espionnage matinée de super-héros est bien rendue, ainsi que les scènes un peu spectaculaires. On remarquera au passage que lorsque Superman se déguise, ses traits le font ressembler à un de ses interprètes sur le petit écran !

Côté bonus, le sommaire de l’album est complété par une galerie de couvertures alternatives, ainsi que des planches encrées mais non colorisées.

Un très bon album, très intéressant malgré quelques tics récurrents de l’écriture de Brian Michael Bendis.


C’est tout pour aujourd’hui !

Rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique de Le lundi c’est librairie ! qui vous parlera d’un album de taille imposante !

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.