Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey

Catégories

Flashback #42

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : Titans 65 (juin 1984, Editions Lug)

 

On maintient le cap ! Après un retour vers Lug avec la revue Titans la semaine dernièreFlashback reste en 1984 avec le numéro suivant ce titre : Titans 65

 

Flashback :Titans 65

Titans 65
Juin 1984 – Editions Lug

 

 

La Guerre des Etoiles – Juste pour un royaume (Fleisher / Michelinie / Brozowski)

Episode original : Star Mars (Marvel) #64 (1982)

 

Après le très bon épisode du numéro précédent, voici un épisode un peu bouche-trou qui ne tient pas vraiment compte du contexte (Luke n’ayant pas encore été officiellement blanchi des charges contre lui ni réintégré dans l’Alliance).

On retrouve donc notre fringant Jedi en compagnie de deux autres pilotes totalement inconnus qui se retrouvent coincés sur une population au contexte plus ou moins médiéval mais dirigée par un souverain hostile. C’est un grand classique que de retrouver le héros dans un conflit auquel il est mêlé un peu malgré lui et devra faire appel à ses talents pour aider la population locale.

Sans être spécialement mauvais, l’épisode est tout de même assez peu intéressant et fait vraiment bouche-trou comme je le disais plus haut. Les lecteurs français ne sont en outre pas vraiment aidés, car avec l’auto-censure de Lug il y a pas mal de choses qui sautent et un personnage disparait sans aucune explication.

Côté dessin, c’est le même constat : c’est pas forcément mauvais, mais c’est il n’y a pas de quoi s’extasier non plus.

 

Un épisode moyen, qui se lit mais qui fait un peu tâche dans la série d’épisodes en cours.

 

Mikros, Titan microcosmique – Psiland 1ère partie (Mitton)

 

Saga du Psi, dernière ligne droite ! Jean-Yves Mitton plante en effet le décor pour la conclusion de sa très belle saga du Psi, en s’attachant à montrer les plans de la redoutable Comtesse de Monségur qui n’est autre que Saltarella.

Après l’époustouflant épisode précédent, celui-ci ronronne un peu. L’auteur prend le temps de poser son décor et de mettre en place les éléments de cette dernière partie de son intrigue au long cours, mais c’est un peu longuet et comme cela arrive parfois le monologue de Saltarella est un peu trop théâtral. Toutefois l’épisode est plutôt plaisant à lire, et le retour de trois ennemis du trio de sup’héros a de quoi réjouir les fans !

Côté graphisme, comme d’habitude c’est vraiment très joliment illustré. Jean-Yves Mitton signe des planches très réussies, avec de superbes décors et se fait plaisir au passage pour dessiner de façon très convaincante les dirigeants mondiaux de l’époque.

 

Un bon épisode, qui est juste un peu longuet. Mais (spoiler) ça va s’arranger après ! 😉

 

Dazzler – Traquées (Springer)

Episode original : Dazzler #27 (1983)

 

Dazzler et sa demi-soeur sont toujours en cavale, dans un épisode qui permet de faire un petit retour en arrière sur la carrière de la chanteuse disco super héroïque. Un voyage en car, c’est en effet le moment de se livrer à une petite introspection qui ne met d’ailleurs pas forcément autant le personnage en valeur que l’espérait Frank Springer (qui est à la fois scénariste et dessinateur sur cet épisode).

Et quitte à tirer sur les ficelles les plus éculées du genre, on va aussi s’amuser à faire connaître des moments périlleux au duo en fuite avant qu’il ne s’avère que tout ceci est un cauchemar de Dazzler (pas la fuite par contre, dommage). Vous l’aurez compris, c’est du Dazzler pur jus et c’est pas forcément très intéressant.

Côté dessin, c’est tout aussi moyen qu’à l’écriture.

 

Un épisode moyen de plus pour la série qui ne fait vraiment pas d’étincelles.

 

 

Les Nouveaux Mutants – Sur la route de Rio (Claremont / Buscema)

Episode original : New Mutants #7 (1983)

 

Après un épisode dispensable, voici que la qualité repointe le bout de son nez chez les mutants. Chris Claremont nous propose ici un épisode de transition axé sur le travail de deuil suite à la disparition de Shan. C’est un nouvel apprentissage pour les jeunes mutants, qui doivent se résoudre à accepter qu’ils ne peuvent pas sortir vainqueurs de toutes les situations et même s’il est clairement dit que leur coéquipière n’est pas morte (quoique le professeur Xavier ne leur dit pas cela) il y a un parallèle avec le deuil bien réel vécu par Sam Guthrie avant de rejoindre l’équipe et il est question d’aller de l’avant.

Tout en semant les graines des arcs à venir, Chris Claremont livre donc un épisode touchant et vraiment intéressant à lire. Le personnage de Roberto s’avère plus intéressant que le simple vantard à la super force, confronté une nouvelle fois à la perte d’un être cher et au désastre du mariage de ses parents. Et puis nous avons droit à une belle bagarre, ce qui ne gâche rien !

Côté dessin, Sal Buscema se retrouve cette fois secondé par Bob McLeod, le co-créateur de la série. Son trait « écrase » sensiblement le travail de son collègue, et on se retrouve du coup avec des dessins qui ressemblent fortement aux premiers temps du titre. Mais en tout cas c’est joliment illustré, avec des visages très travaillés pour les jeunes mutants.

 

Un très bon épisode, qui traite avec sensibilité la thématique du deuil.

 

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec un autre livre extrait des profondeurs des bibliothèques de la Watchtower ! 😉

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x