Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Flashback #27

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : Spidey 100 (1988)

 

Après le numéro de Strange où est apparu l’armure modulaire d’Iron Man, Flashback met le cap vers l’année 1988 pour vous proposer la chronique d’un numéro spécial : Spidey 100.

Nous vous avons d’ailleurs proposé un quiz sur ce numéro, qui a donné l’idée de le relire et faire cette chronique ! 😉

 

 

Flashback : Spidey 100

Spidey 100
Mai 1988 – Lug

 

 

Facteur X – Fantômes ! (Simonson / Simonson)

Episode original : X-Factor #13 (87)

 

Un nouvel arc commence, plus centré sur Cyclope : ce dernier part rejoindre Madelyne Pryor et va rencontrer un ennemi redoutable des X-Men : Le Moule Initial.

Louise Simonson montre un Cyclope au bord de la folie – d’un autre côté, depuis le début de la série il n’est pas à la fête – qui essaie de retrouver sa femme et son fils dans un climat étrange. L’idée est bonne, mais c’est poussif et laborieux au niveau de l’écriture. L’épisode est en effet très très bavard avec des dialogues pas toujours au top et les sous-intrigues alourdissent encore davantage le tout.

Il y a en tout cas, comme souligné très haut, de très bonnes idées et le mystère autour de Madelyne rend tout ceci fort intriguant.

Du côté du dessin, Walt Simonson signe des planches très réussies. Le look de son Moule Initial, loin des Sentinelles flambant neuves d’antan, est très soigné et lui donne un aspect encore plus effrayant.

 

Un bon épisode, mais bien trop bavard.

 

 

Cahier spécial anniversaire

Numéro 100 oblige, Lug met les petits plats dans les grands pour fêter le numéro spécial de la revue ! Comme pour Strange 200, nous avons droit à une série de What if ? parodiques, globalement un peu moins drôles que ceux présents dans Strange 200 mais tout de même très amusants (mention spéciale à celui sur Dr Strange, bourré de gags visuels).

Ce cahier comporte également des autocollants de Facteur X (sauf Iceberg qui est puni), qui est sûrement un clin d’oeil aux premiers numéros de la revue à destination du jeune public et donc munis d’autocollants, et d’une interview de Louise et Walt Simonson plutôt intéressante.

Enfin nous avons droit à un court récit intitulé Histoire à la gomme et signé Cyro Tota. Ce dernier se voit confronté aux héros de Photonik qui viennent le houspiller pour avoir une nouvelle histoire pour laquelle ils ont des idées très arrêtées. C’est rigolo quoiqu’un peu court, mais rétrospectivement en sachant que la série n’est jamais revenue cette histoire a comme un goût amer.

 

 

La toile de l’Araignée – Un héros… de quartier (Fingeroth / Mantlo / McLeod)

Episode original : Web of Spider-Man #11 (86)

 

Avec cet épisode, Danny Fingeroth et Bill Mantlo s’attaquent à un thème compliqué : l’auto-défense.

Ironiquement, alors qu’il met la pâtée à des super-vilains tous les jours sous son identité de Spider-Man, Peter Parker se voit confronté aux conséquences d’un geste d’héroïsme sous son identité civile. C’est l’occasion de traiter les limites de l’auto-défense, avec toutes les dérives que cela peut entraîner dont une escalade entre les parties concernées avec plusieurs actes de représailles.

L’épisode est très intéressant, avec en plus un éclairage pertinent sur la fameuse bande de loubards qui est à l’origine de tout ceci montrant surtout des gamins qui ont mal tourné et non des criminels endurcis.

Côté dessin, on reconnait au premier coup d’oeil le trait de Bob McLeod. Les dessins sont très soignés, avec comme à son habitude un travail tout particulier sur les visages des personnages.

 

Un début d’arc intéressant, avec une réflexion bien menée sur un sujet qui n’est pas toujours facile à traiter.

 

 

Puissance 4 – L’homme sur la lune (Duffy / Grindberg)

Episode original : X-Factor Annual #2 (1987)

 

Contrairement à ce que Lug voulait faire croire, ce n’est pas une histoire de Puissance 4 – les jeunes héros n’apparaissent qu’au début de la première partie dans Spidey 99 – mais bel et bien un annual de Facteur-X.

C’est donc la suite et fin de cette histoire écrite par Jo Duffy, qui montre Vif Argent face aux Inhumains, Facteur-X et Franklin Richards. Ca se lit… mais c’est laborieux. C’est l’occasion de commencer à redorer le blason de Vif Argent, pas mal terni dans d’autres séries où il avait mal tourné, mais ce n’est guère intéressant et la résolution est un peu facile.

L’épisode évoque aussi les rapports tendus entre Scott et Jean, le retour de cette dernière ayant semé un sacré chaos dans la vie – et la tête – du premier. Là aussi, ce n’est guère passionnant.

Le dessin de Tom Grindberg, épaulé par l’encrage du vétéran Joe Rubinstein, est quant à lui  plutôt efficace et rattrape un peu la casse. A défaut d’être intéressant, l’épisode est plutôt plaisant à regarder !

 

Un épisode passable, qui conclut un annual dispensable.

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne donc rendez-vous la semaine prochaine avec un autre titre non encore choisi,  issu du fin fond des bibliothèques de la Watchtower ! 😉

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x