Flashback #17

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : Spidey 72 (1986).

 

Après avoir conclu l’année 1985 la semaine dernière, Flashback continue son voyage en entamant l’année 1986 et poursuit la redécouverte des numéros de Spidey où a été publiée la série Guerres secrètes. Nous poursuivons donc la relecture de cette histoire mythique cette semaine avec la chronique d’un nouveau numéro de Spidey !

 

Flashback : Spidey 72

Spidey 72
Janvier 1986 – Lug

 

Les Mutants X-Men – Le Pharaon Vivant! (Drake / Roth / Heck)

Episode original : Uncanny X-Men #55 (1) (1969)

 

Après une conclusion fort surprenante dans l’épisode précédent, Arnold Drake poursuit son arc faisant s’affronter les X-Men et le Pharaon vivant.

Sans prendre spécialement le temps d’expliquer son tour de magie scénaristique, l’auteur orchestre donc une nouvelle rencontre musclée entre les X-Men et leur nouvel ennemi. On pardonnera au passage quelques clichés liés à la nationalité de cet ennemi, guère différents de ceux sur les pays communistes qui parsemaient les travaux de Stan Lee.

L’épisode est plaisant, avec une belle illustration du travail d’équipe des Enfants de l’atome qui fonctionne toujours aussi bien. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir les pouvoirs mutants d’Alex Summers même si leur représentation est très différente de ce qu’on verra par la suite. L’épisode s lit plutôt bien, et sa conclusion ouvre des interrogations sur ce qui nous attend pour la suite.

Du côté du graphisme, le duo Werner Roth / Don Heck officie toujours avec un style classique mais pas vilain, et ce pour un dernier tour de piste sur le titre. A noter leur représentation pas vraiment réussie des pouvoirs d’Alex Summers, dont je parlais plus haut, qui fait qu’on ne comprend pas vraiment leur nature.

Un très bon épisode, qui fait entrer Alex Summers dans le club des mutants de Marvel.

 

Les origines des merveilleux X-Men – « Quand les anges osent marcher » (Thomas / Roth)

Episode original : Uncanny X-Men #55 (2) (1969)

 

Après l’enfance d’Angel, il est temps de voir ce qu’il devient une fois plus âgé.

C’est au tour de Roy Thomas de raconter les premiers exploits d’Angel, et pour ce faire l’auteur révèle ainsi qu’il a eu une activité de justicier avant de rejoindre les X-Men. Une fois encore l’épisode est plaisant, nettement moins poussif que pour le Fauve, et l’idée de faire de Warren un justicier pré-X-Men est excellente car elle explique son côté arrogant et sûr de lui par rapport à ses camarades plus novices.

Du côté du dessin, Werner Roth signe des planches réussies, comme à son habitude. A noter que le design de ce premier uniforme va très probablement inspirer ses tenues futures !

Un bon épisode, bien ficelé et intéressant.

 

Guerres Secrètes – Folie furieuse ! (Shooter / Zeck)

Episode original : Secret Wars #7 (1984)

 

Nouvel épisode riche en action pour les Guerres secrètes. Les complices de Fatalis se retrouvent en effet face à forte partie, tandis que du côté des alliés de Captain America ça bouge aussi mais pas autant que dans le pugilat annoncé à la fin de l’épisode.

On pourra toujours déplorer que Jim Shooter caractérise mal les X-Men, mais sinon l’épisode se lit bien et ses nombreux rebondissements ont de quoi surprendre le lecteur. La partie sur Fatalis est également intéressante, même si l’auteur met moins le projecteur sur les agissements du personnage dans cet épisode.

Cet épisode permet aussi de faire connaissance avec la nouvelle Spider-Woman, mais de prime abord on ne comprend pas vraiment d’où elle sort à l’instar des futures Volcana et Titania en leur temps.

Du côté du dessin, Mike Zeck est de plus en plus à l’aise et signe des planches très joliment illustrées. Qu’il s’agisse des paysages bizarres de ce monde étrange ou des personnages qu’il maîtrise de mieux en mieux, l’artiste commence à donner une identité graphique vraiment intéressante aux Guerres secrètes.

Un très bon épisode, même si les X-Men sont toujours très caricaturaux.

 

Puissance 4 – Halte aux robots ! (Simonson / Brigman)

Episode original : Power Pack #8 (1985)

 

Suite et fin de l’arc en cours, où Puissance 4 fait équipe avec la Cape et l’Epée.

Une fois encore, l’épisode est plaisant et au risque de me répéter Louise Simonson sait vraiment comment écrire les aventures d’enfants. La caractérisation des jeunes Power est vraiment très réussie, comme en témoigne par exemple la réaction de Katie qui cherche absolument à impressionner l’Epée. Et bien entendu, ce sont des enfants donc… ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent comme en témoigne la fin de l’épisode !

L’épisode apporte sa dose d’action, tout en glissant des passages touchants notamment sur le créateur de l’Homme dragon ou sur les limites à ne pas franchir pour les justiciers. C’est très bien écrit, et une fois encore c’est une dose de fraîcheur très appréciable pour la lecture de la revue.

De son côté June Brigman signe des planches très réussies, même si elle n’est pas forcément autant à l’aise pour dessiner la Cape et l’Epée que les enfants Power. Son style colle en tout cas merveilleusement bien à la série, et à l’image de sa collègue scénariste elle livre vraiment un travail épatant en ce qui concerne le dessin d’enfants.

Un très bon épisode, qui conclut l’arc en beauté.

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec le numéro suivant de Spidey, et donc la suites des Guerres Secrètes !

Si ce n’est pas encore fait, vous pouvez aussi tenter votre chance à notre quiz quotidien, qui vous a proposé des questions sur les Guerres Secrètes ainsi que des questions sur Puissance 4 ! 😉




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

 

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.