Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984
Zack Snyder's Justice League

Catégories

Fan(tastik) Comics #20 : Bitter Roots tome 2

Bannière Fantastik Comics

 

Fan(tastiK) Comics vous propose des chroniques de comics évoluant dans le fantastique (Super-héros face au surnaturel, sorcellerie, vampires et autres lycanthropes…)

Pour cette nouvelle chronique je vous propose Bitter Roots – Rage et Rédemption Tome 2 chez Hi Comics .

 

©HiComics

Chasser les monstres est une affaire familiale pour les Sangerye. De génération en génération, ils ont combattu les Jinoos, d’horribles créatures nées de la haine. Mais ils doivent désormais faire face à une menace bien différente: les redoutables Inzondo, un nouveau type de monstre engendré par le deuil et les traumatismes. Tandis qu’une légion d’âmes torturées s’abat sur Harlem, les Sangerye vont encore devoir se battre pour sauver le monde… avant que leur propre souffrance ne les transforme eux aussi !

Auteurs: David F. Walker, Chuck Brown et  Sanford Greene

Le livre à été publié le 24 mars 2021 au prix de 17.90€.





Voici donc la suite de ma dernière chronique : Bitter Roots – Tome 2 !

Nous retrouvons la famille Strangeyrie toujours en proie au combat. Mais d’abord nous avons droit à un arbre généalogique de la famille, qui pour le coup m’a plus perdue dans les liens familiaux… Enfin bref, le récit démarre sur la fuite d’esclaves en 1850 poursuivis par des jinoos et sauvés par un Sangeyrie, le mari de Ma Etta. Ensuite, nous avons des bribes de l’enfance de Berg, et nous apprenons pourquoi il a une si belle éloquence, pour ensuite revenir à 1924 à Harlem. Cullen quant à lui est dans une dimension démoniaque : Barzakh. Dans cette dimension, le temps n’est pas le même et bien des surprises l’y attendent et vont le faire évoluer vers un mode guerrier.

 

Fan(tastik) Comics Bitter Roots tome 2
©HiComics

 

En arrivant à s’échapper de cette dimension, il emmène avec lui Nora Sangeyrie, la mère de Blink, que l’on croyait décédée lors de l’été rouge. Mais ils emmènent aussi le démon de la dimension, Adro, prêt à détruire notre univers. Adro n’est autre que le démon qui se nourrit de la souffrance, de la tristesse, de leur deuil et autre souffrance, et qui contrôle donc les créatures mystérieuses du tome 1 et enfin nommées : les Inzondo !

Ces créatures sont donc plus coriaces car leurs peines sont encore plus profondes, c’est ce que je vous expliquais dans la dernière chronique. Les Sangeyrie n’arrivent pas à les soigner. Mais il faut malgré tout les combattre. Comme pour le premier tome, les similitudes avec la vie des afro-américains de l’époque est très présente, et même si la famille se pose en spécialiste de l’occultisme et de la magie, on ressent bien la pression qu’ils subissent en tant qu’afro-américains.

 

Fan(tastik) Comics Bitter Roots tome 2
©HiComics

On découvre aussi que l’ennemi du premier tome, le docteur Walter Sylvester, est l’âme que veut le plus Adro car la perte de ses enfants lui a causé une perte extrêmement douloureuse. Suite à ce drame il a rencontré l’infirmière Eliza Knightsdale, qui se transforme déjà en Jinoos. Le médecin voulait lui venir en aide car il avait entendu parler d’une famille à Harlem qui pourrait lui venir en aide : les Sangeyrie. Alors que s’est il passé ? Le docteur a t’il été manipulé par Eliza, où sa trop grande douleur l’a fait se transformer à son tour ?

Sans vous en dévoiler plus du combat des uns et des autres, chaque personnalité des Sangeyrie est mise en avant dans ce tome. Leurs liens de sang peuvent ils effacer tous les douloureux souvenirs de la famille, ou est ce que cette douleur va nourrir Adro ? Plein de questions dont vous trouverez une partie des réponses dans ce tome.

 

Fan(tastik) Comics Bitter Roots tome 2
©HiComics

 

Nous avons aussi droit à travers ce tome à une vue plus large de l’Amérique. Effectivement le clan va se séparer en deux pour pouvoir mieux combattre Adro. Une partie reste à Harlem et l’autre part en Géorgie où les habitants sont déjà tous contaminés par la haine.

D’ailleurs les récits des auteurs à la fin du livre nous permettent toujours de comprendre l’histoire afro-américaine de cette période, mais aussi les événements historiques qui ont permit de réaliser ces comics car ils s’appuient sur des faits réels, comme l’été rouge qui fut un été « d’émeutes » au début des années 1920.

 Toujours portés par le côté coloré du comics, les graphismes sont vraiment superbes et apportent beaucoup à l’atmosphère pesante dans certains chapitres. Le scénario tient la route, je vous recommande donc de lire cette suite si ce n’est pas déjà fait 😉 .


A très vite avec de nouvelles aventures dans Fan(tastik) Comics !



Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

 

Joune

Julie « Joune » – Chargée de communication et rédactrice de Watchtower Comics. Elle a toujours aimé l’univers des comics. Fan de l’univers du fantastique (vampires, sorcières, magie…) et grande fan de Buffy et Wonder Woman. Sa dernière découverte "Justice League Dark Rebirth" (cocktail de magie et de Wonder Woman ;-) )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x