Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey

Catégories

Autres bulles #25

Autres bulles

 

Pour ce vingt-cinquième numéro de la rubrique Autres bulles, nous allons voir une autre adaptation de roman.

Au programme : Gravé dans le sable par Jérôme Derache et Cédric Fernandez d’après Michel Bussi (Philéas)

 

Après avoir évoqué Le syndrome [E], nous passons donc à la seconde adaptation de roman en BD éditée chez Philéas, signée par une autre équipe créative.

 

Gravé dans le sable
Autres bulles - Gravé dans le sable

Philéas

128 pages – 19.90€
Octobre 2020 – Cartonné

Format 22.3 x 1.6 x 28.9 cm

Jérôme Derache d’après Michel Bussi
Cédric Fernandez

 

Quel est le prix d’une vie ? Pour Lucky, joueur ayant la chance du diable, la mort est un jeu comme un autre. Alors, en juin 1944, à la veille du débarquement en Normandie, il n’hésite pas à miser sa vie pour une hypothétique fortune. Lucky va perdre la vie, persuadé que sa sublime fiancée Alice Queen empochera la mise… Mais ce n’est que 20 ans après la mort de son amour qu’Alice va découvrir des bribes de vérité… Et encore, comment le prouver ?

De la Normandie aux États-Unis, Alice se lance en quête du rétablissement de la mémoire de son homme… au risque de réveiller les démons du passé. Autour d’elle, chacun croit détenir la vérité et semble résolu à tuer pour la protéger.

Nous vous parlions cet été de la naissance de Philéas, nouvel éditeur qui propose notamment des adaptation de romans en BD. Avec Gravé dans le sable, voici notre second retour sur un album de Philéas.

C’est un récit complet qui est au sommaire de cet album, adapté du roman de Michel Bussi par Jérôme Derache.

Etalée sur un laps de temps assez long, l’histoire part du débarquement en Normandie et suit plusieurs personnages dont les destinées semblent n’avoir que peu de rapport au début avant que toutes les pièces du puzzle ne finissent pas s’assembler et aller bien au-delà de ce qu’on pouvait imaginer. Quant à la fin, elle est tout simplement saisissante et a de quoi laisser sans voix !

Le récit est vraiment passionnant, avec de multiples fausses pistes et retournements de situation. A chaque fois que l’on pense avoir tout saisi, il s’avère que c’est une fausse piste ou une ruse de l’auteur ! Même si on n’échappe pas à certains clichés (qui par contre sont prévisibles), la caractérisation des personnages est soignée tout en laissant suffisamment de marge de manœuvre pour qu’on se demande de temps à autres si le personnage pour lequel on a de l’empathie ne cache pas quelque chose.

En ce qui concerne l’adaptation, je ne pourrai pas en juger de façon stricte étant donné que je n’ai pas lu le roman. Jérôme Derache a fait un très bon travail pour livrer une histoire qui se tient suffisamment bien toute seule pour qu’on puisse en profiter sans avoir lu le roman et la narration évite les écueils de l’adaptation d’un media vers un autre en restant fluide tout au long de l’album.

Pour être pointilleux, il y a peut être un seul moment où on a une très légère impression de « saut » mais sinon l’histoire se tient bien et ne donne pas l’impression d’être une adaptation.

 

Autres bulles : Gravé dans le sable

 

En ce qui concerne le graphisme, nous avons droit à des planches très joliment dessinées par Cédric Fernandez. L’histoire emmène le lecteurs à différents lieux et différentes époques, mais l’artiste reste tout à fait à l’aise pour les mettre en image avec talent.

Le graphisme général de l’album est clair et lumineux, avec une jolie colorisation. Le ton de l’histoire n’étant pas forcément très joyeux, c’est une bonne chose que Cédric Fernandez ait opté pour cette approche qui n’accentue pas l’ambiance avec un graphisme trop sombre.

La mise en page des planches est également soignée, qu’il s’agisse d’une narration classique ou bien du rendu de passages épistolaires du récit. Le dessin des différents personnages est par ailleurs très soigné, et leur vieillissement au fil des années est très réussi.

A l’image de Le syndrome [E]Gravé sur le sable n’est pas « juste » une adaptation mais avant tout une très bonne BD dont la lecture est vraiment agréable.

 

Un excellent album, avec une histoire riche en rebondissements et coups de théâtre.




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x