Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

West Coast Avengers : Vision Quest

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Au cours des années 80, les Vengeurs se sont divisés en deux équipes : les Vengeurs « classiques » (devenant les Vengeurs Côte Est), et une nouvelle équipe voyant le jour sous le nom des Vengeurs de la Côte Ouest. Introduits par une mini-série excellente (publiée chez nous dans un RCM dont je reparlerai), ces Vengeurs ont ensuite connu une série dont la qualité s’est graduellement dégradée, avec des scénarios débiles et des dessins moyens. Puis est arrivé John Byrne. L’auteur/dessinateur, qu’on ne présente plus, parvint à sérieusement relever le niveau de la série le temps de son run et pas mal de choses qui sont encore d’actualité chez les Vengeurs datent du passage de Byrne sur les VCO. Vision Quest est un TPB rassemblant le début de son run (la suite et fin se trouve dans Darker than scarlet, dont je reparlerai bientôt), et franchement c’est du tout bon. Si vous aimez Byrne et les Vengeurs, vous allez vous régaler.

Avengers disassembled commence ici…

Lorsqu’il reprend en main les aventures des Vengeurs de la Côte Ouest, Byrne n’y va pas par 4 chemins. Tout d’abord, il ne reprend pas les intrigues débiles qui étaient en place juste avant son arrivée. Ensuite il remanie l’équipe et enfin il frappe un grand coup en s’attaquant bille en tête au couple de la Sorcière Rouge et Vision.

Car si le TPB s’appelle Vision Quest, c’est bien qu’on parle de Vision. Ce dernier va être sacrément malmené par ce sadique de John Byrne : il va être totalement démonté (et croyez moi, c’est assez choquant à voir), sa personalité sera effacée et il sera reconstruit sous une nouvelle forme. Le Vision qu’on a toujours connu cesse totalement d’exister, à sa place nous avons droit à un Vision totalement robotique (Wonder Man refuse de redonner ses structures mémorielles parce qu’il est amoureux de la Sorcière Rouge) et d’apparence spectrale (il a la peau d’un blanc livide). De plus, les origines de Vision sont mises ?? mal par un récit impitoyable, où il est affirmé qu’en aucun cas Vision ne peut être une nouvelle incarnation de l’androïde Human Torch (membre des Invaders pendant la 2e Guerre mondiale). Et pour bien enfoncer le clou, Byrne s’offre le luxe de réactiver ce fameux Human Torch, ce qui mène à une image que personne n’aurait imaginée possible : Vision et Torch se serrant la main.

Et la Sorcière Rouge dans tout ça ? Et bien elle vit assez mal la suite de catastrophes qui lui tombe dessus. Se retrouver face à son mari dépiauté puis reconstruit sans une once d’émotion et le tout assorti du sentiment d’impuissance de ses amis Vengeurs (pour eux c’est déjà beau de l’avoir remis en route) la mène vers un état mental plutôt instable, ce qui la conduira à tenter tout et n’importe quoi pour restaurer son mari dans son état d’origine – ce qui est normal – et fera qu’elle sera capturée par un organisme parasite ancestral qui manipule l’humanité (un peu l’ancètre Byrnien de John Sublime). Le traumatisme qu’elle subit dans ce livre, ainsi que ce qu’elle vivra dans le suivant, sont directement à l’origine de son pétage de plombs menant à la destruction des Vengeurs. Il n’est dont pas exagéré d’affirmer que c’est bien John Byrne qui est à l’origine de la séparation des Vengeurs et de House of M, même si à mon avis à cette époque il était loin de s’en douter.

Mais ces aventures ne sont pas uniquement consacrées à Vision et à la Sorcière rouge. L’équipe subit un petit remaniement, suite au départ de son chef Oeil de Faucon – il démissionne sur un coup de tête – et à l’arrivée de US Agent pour en prendre la tête. Tigra subit une inquiétante métamorphose qui l’écarte du service actif et la Guêpe est maintenant un membre à part entière de l’équipe (et elle se rapproche sacrément de son ex-mari). Une partie du TPB est consacrée à la naissance d’un groupe atypique : les Vengeurs des Grands Lacs. Il s’agit d’une équipe de super-héros un peu farfelus qui se sont attribués ce nom, et qui seront ensuite rejoints par Oeil de Faucon et Oiseau Moqueur (Byrne d’ailleurs essaie de reformer ce couple mis à mal par ses prédécesseurs). Ces derniers décident de prendre l’équipe en main pour en faire un vrai groupe de super héros. L’avenir nous apprendra qu’ils n’y sont pas vraiment arrivés, vu que dans les pages des Thunderbolts ce sont encore des guignols. Tout le livre est ponctué d’apparitions d’Immortus, laissant penser que tout ce qui arrive n’est pas le fruit du hasard mais a été planifié par le Maître du Temps.

John Byrne débute donc ce run sur les chapeaux de roues, et offre diverses intrigues très intéressantes (la coordination mondiale pour neutraliser Vision est bien trouvée). Même si quelques éléments ont été depuis soumis au rouleau compresseur d’Avengers Forever, la majeure partie du récit est toujours valide et sert de socle à de futures intrigues au sein des Vengeurs. On peut déplorer que Byrne s’attarde un peu trop sur les amourettes de nos héros, donnant un aspect un peu soap à certains passages, mais à part ça c’est du tout bon. Côté dessin, rien à redire, l’ami John est en pleine forme.

J’avais acheté ce TPB à l’époque pour avoir la suite de l’histoire (le début avait été publié juste quand j’ai arrêté les comics), et franchement je n’ai jamais regretté mon achat.

Allez, un petit coup pour le plaisir…

….

… AVENGERS, ASSEMBLE !!! 🙂

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

4 pensées sur “West Coast Avengers : Vision Quest

  1. Merci 🙂

    Franchement je l’avais acheté sur un coup de tête et je ne l’ai pas regretté. Mon deuxième TPB, le premier étant Avengers forever 😀

  2. Pour les Avengers, j’ai juste les 2 volumes sortis chez Maxi-Livres qui couvrent la période Busiek, très sympa.

    D’aileurs, j’ai commencé à lire « La croisade de Magnéto » dans cette collection et c’est vraiment agréable à lire, en plus j’adore les dessins d’Alan Davis.

    Par contre, je crois comprendre que ça se situe après le crossover Opération Tolérance Zéro ??? si c’est le cas, je prendrais le 100% marvel réédité en mars, comme ça, j’aurais la complète 🙂

  3. Très sympa en effet le run de Busiek. C’est dommage que les Maxi Livres s’arrêtent avant l’arc sur Ultron.

    Je te plussoie pour La croisade de Magnéto, c’est très bon. Un peu mélo mais ça se lit très bien.

    Pour OTZ, je te déconseille fortement le 100%. Déjà sa suite (Les leçons de la vie) n’est apparemment pas rééditée, et surtout tu risques d’être largué car il n’y a que des bouts du crossover. Si tu peux trouver le Maxi Livres OTZ, prends plutôt celui là car l’histoire y est complête. Personnellement j’avais acheté les 100% à l’époque, et j’étais complètement paumé, puis j’ai acheté le Maxi Livres quelques mois plus tard (mon 1er !) et là j’ai compris la différence. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x