Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow

Catégories

Shang-Chi et la légende des dix anneaux – La critique sans spoilers

Shang-Chi et la légende des dix anneaux

 

Critique sans spoilers du film Shang-Chi et la légende des dix anneaux, réalisé par Destin Daniel Cretton et sorti en 2021 au cinéma.

Avec Simu Liu, Awkwafina, Tony Leung, Michelle Yeoh, Florian Munteanu, Meng’er Zhang, Fala Chen…

 

Expert en arts martiaux, Shang-Chi va devoir affronter un passé qu’il pensait avoir laissé derrière lui lorsqu’il est pris dans la toile de la mystérieuse organisation des dix anneaux.

 

Shang-Chi et la légende des dix anneaux

 



Shang-Chi et la légende des dix anneaux : un film, deux ambiances

Comme on avait pu le voir dans la première bande-annonce, le film débute comme un film d’action asiatique avec de l’action à gogo et des arts martiaux mais également un côté humoristique prononcé, façon Jackie Chan. Posant les bases du film tout en accumulant les péripéties et les scènes d’action frénétiques, cette première partie n’est pas forcément la partie la plus intéressante du film mais ça vaut vraiment le coup de s’accrocher même si ce n’est pas non plus irregardable, loin de là.

 

Shang-Chi et la légende des dix anneaux

 

Car par la suite, le rythme et l’ambiance changent radicalement. On conserve de l’action, mais dans un rythme plus fluide et dans une atmosphère plus majestueuse et même mystique. Ce changement d’ambiance reflète d’ailleurs probablement l’évolution du héros, d’abord immergé dans la folie du monde « moderne » avant d’être confronté à ses racines et son héritage. Cette seconde partie est nettement plus intéressante, avec une utilisation de légendes et créatures orientales dans des jolis décors qui lui donnent une ambiance particulièrement agréable.

 

Shang-Chi et les pêchés du père

Le point focal de l’intrigue de Shang-Chi et la légende des dix anneaux se trouve dans la relation entre Shang-Chi et son père : Les agissements du deuxième ont en effet non seulement conditionné toute la vie du premier, mais il est question aussi des conséquences de ses actes qui rejaillissent maintenant.

 

Shang-Chi et la légende des dix anneaux

 

C’est une thématique intéressante, qui montre un personnage en quête d’identité et d’émancipation par rapport à un père dont il n’approuve pas la conduite et auquel il ne veut pas ressembler. Associé à la notion d’héritage – tant concret que spirituel – le thème de la famille est par ailleurs au cœur de l’intrigue du film, avec des membres qui doivent apprendre à s’accepter et à accepter leurs choix respectifs pour faire bloc.

 

Du côté du casting

Le rôle de Shang-Chi est tenu par Simu Liu, qui incarne très bien le personnage de Shang-Chi même si ce dernier s’éloigne de sa version comics. Face à lui, Tony Leung livre une interprétation intéressante du personnage de Wenwu, ce dernier remplaçant Fu-Manchu en tant que le père de Shang-Chi dans les comics. On appréciera également de retrouver la talentueuse Michelle Yeoh, et le reste du casting tient très bien son rôle.

 

Shang-Chi et la légende des dix anneaux

 

Par contre en ce qui concerne Awkwafina, qui tient le rôle de Katy, je suis plus mitigé. Je ne sais pas si cela provient de l’écriture de son personnage ou si c’est la comédienne qui en fait des caisses (voire les deux) mais la plupart du temps elle est particulièrement pénible même si cela finit par s’arranger quelque peu.

 

Un visuel soigné et des belles chorégraphies martiales

Qu’il s’agisse de sa partie urbaine ou de sa seconde partie, Shang-Chi et la légende des dix anneaux bénéficie d’un joli rendu visuel. Les scènes d’action sont efficaces et surtout toute la seconde partie qui fait appel à des paysages et créatures inhabituels est vraiment superbe. Nous avons également droit à des passages très spectaculaires, et le dépaysement est garanti avec tout ce qu’on nous met devant les yeux !

 

Shang-Chi et la légende des dix anneaux

 

En ce qui concerne les chorégraphies martiales, elles sont agréables à regarder et les combats sont joliment mis en scène. Je ne suis pas un spécialiste en la matière (au contraire de LordCSE dont j’attend l’avis avec impatience), mais de mon point de vue de profane j’ai apprécié la fluidité des enchainements et le côté bondissant des combats qui sont même parfois menés comme un ballet. Les fameux dix anneaux, qui renouvellent totalement le concept vu dans les comics, sont également très bien employés pendant les combats.

Iron Man 3 Forever

Dans Iron Man 3, le Mandarin avait été mis en scène d’une façon pour le moins surprenante à travers le personnage de Trevor Slattery, joué par Ben Kingsley. Cette approche avait profondément agacé une partie des fans, et Marvel Studios avait fait machine arrière avec notamment le court-métrage All hail the king. Mais il restait du coup à voir comment assembler toutes les pièces du puzzle et le titre « La légende des dix anneaux » (le même nom que l’organisation du Mandarin) laissait entendre que le film aborderait le sujet.

 

Shang-Chi et la légende des dix anneaux

 

A l’image d’Avengers Forever qui avait pas mal nettoyé les incohérences de l’univers Avengers en son temps, Shang-Chi et la légende des dix anneaux traite donc du délicat sujet du Mandarin et remet tout à plat avec notamment le personnage de Wenwu qui est plutôt bien pensé. Nous ne vous en donnerons pas les détails, mais cela tient plutôt bien la route et maintenant on peut passer à autre chose.

 

En conclusion

Avec Shang-Chi et la légende des dix anneaux, Marvel Studios explore de nouveaux horizons tout en y intégrant les codes de son univers partagé. Le film est agréable à regarder, avec pas mal de bonnes idées tant au niveau de l’histoire que sur le plan visuel.

A noter que le film a deux scènes post-générique : l’une après la première partie du générique et l’autre tout à la fin. Restez bien jusqu’au bout !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

2 pensées sur “Shang-Chi et la légende des dix anneaux – La critique sans spoilers

  1. Autant les comics oui, autant le MCU j’ai très peu envie désormais avec les petites blagues toutes les 2 secondes… c’est marrant les 5,6 premiers films après voila. J’ai pas fini Black Panther, Ant-man et la Guèpe c’était bof (alors que j’ai relu Ultimates où à la fin Hank Pym balance de l’insecticide sur la Guèpe, là on a un sujet! :)), j’ai dormi pendant Infinity war… bref je vois bien que ça pars pas trop mal avec le multiverse dans la Phase 4 mais faut que je regarde Wanda et Loki pour être sur… là, on est comme sur Mulan pour le marché asiatique, bon, on sait que c’est du marketing mais faut pas que ça soit trop flagrant… 🙂

    1. Je suis en effet pas bien sûr que les détails les plus malsains des Ultimates (Pym/Guêpe, Hulk cannibale, Cap en beauf réac…) ça aurait bien passé à l’écran 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x