Secret Wars – Cinq mois de guerre

Critiques kiosque

C’est au mois de mai que se sont terminées en VF les nouvelles guerres secrètes de Marvel : Secret Wars.

Secret Wars

Dernier event en date de Marvel, Secret Wars ressemble un peu sur le papier à son illustre prédécesseur des années 80 : les personnages Marvel qui s’affrontent sur un monde appelé Battleworld face à un être à la puissance sans limite… sauf que dans les faits, l’histoire est très différente.

En effet, à l’issue des séries Marvel publiées juste avant l’univers Marvel a cessé d’exister lors de la collision de l’univers « classique » et de l’univers Ultimate. Tous le multivers Marvel ayant été détruit, il ne subsiste qu’un seul monde : Battleworld. Ce monde composite regroupe des régions très différentes, issues d’autres univers qui évoquent toutes d’anciennes sagas de Marvel (Age of Apocalypse, Days of future past, Old Man Logan…), le tout sous la houlette cette fois non pas du Beyonder mais du Docteur Fatalis qui est arrivé à détenir le pouvoir suprême. Comment ? Le raconter n’est pas le but de cette chronique, mais en tout cas c’est plutôt bien trouvé.

Contrairement au premier Secret Wars qui était auto-contenu dans sa propre série, ce nouvel event fait les choses en grand : toutes les séries Marvel se sont arrêtées pendant des mois pour être remplacées par des séries estampillées « Secret Wars » mettant en scène tel ou tel personnage et telle ou telle partie de Battleworld. De fait, cela ressemble à ce qui a été fait dans les années 90 à l’époque de Age of Apocalypse où là aussi les séries mutantes avaient été remplacées pendant toute la durée de l’event. Du coup, en VF Panini a suivi le mouvement en mettant fin à l’essentiel de son catalogue kiosque en cours pour le remplacer pendant cinq mois par tout un éventail de revues, afin de proposer ces nouvelles séries. On pourra d’ailleurs apprécier au passage qu’il a été possible de suivre Secret Wars en kiosque sans détour obligé par la librairie.

Maintenant que le décor est planté, parlons un peu de ces guerres secrètes. Pendant ces cinq mois (je me base sur la période de parution en VF, cela a été plus long en VO), nous avons eu droit – outre la série principale – à un véritable laboratoire de création. Les auteurs ont en effet proposé des régions totalement différentes et revisité les grandes sagas de l’histoire de Marvel : l’affrontement des héros de Civil War, le combat désespéré des mutants de Days of future past, les premières Guerres secrètes (enfin en quelques sortes, vu qu’il s’agit d’une série essayant de nous faire croire que Deadpool y a pris part)… mais nous avons aussi eu droit à des choses vraiment très originales comme le conflit Avengers / X-Men revisité façon kids par le toujours génial Skottie Young ou l’excellente série Thors de Jason Aaron où les détenteurs (et détentrices) du marteau constituent un corps de police dans une ambiance qui fait pas mal penser à Top Ten. Sans oublier l’iconolaste Where monsters dwell avec un Garth Ennis qui n’a rien perdu de son humour incisif.

Les différentes sagas revisitées ne font pas dans la redite ou ne sont pas des suites : on retrouve des personnages très similaires à ce  qu’on a connu, mais il y a aussi des différences et les histoires sont inédites. Quant à l’univers Ultimate, il se voit offrir à l’occasion de Secret Wars son dernier tour de piste avant sa disparition après une décennie et demi d’existence (laquelle a fortement contribué à l’univers cinématographique Marvel tel qu’on le connait). C’est en tout cas l’occasion de (re)découvrir des personnages dans des situations originales où même s’il faut garder une certaine cohérence avec la trame principale de l’event les auteurs sont nettement plus libres qu’à l’intérieur du carcan de la sacro-sainte continuité Marvel. Ce qui est même assez surprenant, c’est que d’une série (région) à l’autre on peut tout à fait retrouver le même personnage de base, mais décliné différemment dans des versions qui n’ont rien à voir entre elles, dans le plus pur style des univers parallèles.

Cependant il ne faut pas se leurrer : tout n’est pas bon dans le coch… heu dans Secret Wars. Le niveau est en effet assez inégal, et les très bonnes séries côtoient les séries moins bonnes, voire celles de seconde zone. Par exemple, Ghost racers est assez pénible à lire, et l’intérêt de Old Man Logan est très limité, tandis que Thors (dont je parlais plus haut) est véritablement excellente. Et la série principale, à savoir Secret Wars, est de son côté très réussie et constitue la clef de voûte du travail de Jonathan Hickman ces dernières années chez Marvel. Certains ont pu penser que le final était assez convenu, je ne le pense pas et je l’interprète plus comme un véritable hommage à ses protagonistes.

Je pense qu’il appartiendra à chacun de désigner ses séries préférées au cours de ces cinq mois de guerre, suivant sa sensibilité propre ou ses thèmes de prédilection. Par exemple, je sais que je vais aller à contre-courant en disant que j’ai apprécié la série de Deadpool, et particulièrement sa fin que j’ai trouvé très touchante. Mais globalement, Secret Wars aura été un event ambitieux et franchement j’aurais vraiment aimé que Marvel ait le cran de faire la même chose à la fin de Secret Invasion : mettre les séries en pause le temps du Dark reign (qui aurait alors été autre chose que Norman Osborn et sa bande qui se croient tout permis) pour nous proposer des séries où la résistance face à l’envahisseur Skrull aurait été racontée un peu à la manière de la série V. Mais cela ne s’est pas passé ainsi (et je radote une fois de plus), et en tout cas pour en revenir à nous moutons je trouve que même si l’ensemble des séries ne valait pas forcément le détour l’expérience aura été intéressante et aura constitué une parenthèse plutôt bien fichue entre deux status-quo.

Car bien entendu l’univers Marvel est de retour, et ce dès le mois de juin en VF. Enfin avec quelques petites différences, qui promettent d’être intéressantes. Mais ça, c’est une autre histoire…

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

2 réponses à Secret Wars – Cinq mois de guerre

  1. Lord_Leonardo dit :

    Perso j’ai bien aimé dans l’ensemble. ça change des events récents et les histoires étaient assez variées on va dire. Bon le seul défaut qui n’est pas propre à l’event mais à la politique de Panini est d’avoir réduit à nouveau les bouquins à 96 pages pour 4.9 et de conserver ce prix. Du coup, ce nouveau reboot des magazines va me permettre de réduire les achats en virant par exemple Iron Man que j’ai toujours acheté mais bon à ce prix là et surtout pour si peu de pages, il faut faire des choix ^^

  2. FRED Le dit :

    Il y a certes de veritables bonnes surprises.. J ai adoré le mensuel Battleworld par exemple. mais sur les 2 derniers mois, il me tardait de retrouver la continuité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.