Les aventures de Rocketeer (sans spoilers)

Rocketeer

 

Critique de Les aventures de Rocketeer de Joe Johnston (1991) garantie sans spoilers.

Avec Billy Campbell, Jennifer Connelly, Alan Arkin, Timothy Dalton, Paul Sorvino et Terry O’Quinn.

 

A la fin des années 30, un jeune aviateur casse-cou trouve par hasard un prototype de fusée dorsale permettant à un homme de voler. Il s’en sert pour devenir le Rocketeer, mais cette fusée est très convoitée.

 

Les aventures de Rocketeer

 

Retour réussi vers le passé

Les aventures de Rocketeer faisant partie des films disponibles sur Disney+, c’est l’occasion de (re)découvrir une adaptation de comics peut-être moins connue que d’autres (et donc c’est pour ça que l’on ne va pas faire de spoilers). En 1991, Batman a cassé la baraque deux ans plus tôt et sur le petit écran on retrouve le pyjama rouge de Flash. C’est dans ce contexte pas très encombré par rapport à ce qu’on voit mainenant que sort Les aventures de Rocketeer après plusieurs années de gestation.

 

Les aventures de Rocketeer

 

Forcément, comme c’est un film qui avance gaillardement vers ses trente ans il y a des choses qui accusent le coup sur le plan visuel . Mais curieusement cela a plutôt bien vieilli. Les effets spéciaux qui font voler le Rocketeer, très classiques pour l’époque, ne sont pas non plus choquants et le film garde un cachet intemporel très sympathique. Franchement, il y a des films de la même époque, voire même un peu plus récents, qui ont nettement plus mal vieilli que Les aventures de Rocketeer !

 

Des aventures familiales… mais intéressantes

Disney oblige, le climat général du film est très familial. Outre quelques petits aménagements par rapport aux comics d’origine dont je parle plus bas, les scènes d’action sont édulcorées et malgré le contexte pré-seconde guerre mondiale on se retrouve dans un film globalement positif. Mais familial ne veut pas dire non plus gnangan, et nous ne sommes pas non plus dans un film guimauve débordant de bons sentiments.

 

Les aventures de Rocketeer

 

L’histoire de Les aventures de Rocketeer est plutôt bien ficelée, avec quelques petites choses prévisibles mais sans non plus tomber dans les travers de certaines narrations contemporaines qui mâchent le boulot du cerveau du spectateur. Le casting est très bien choisi, avec les jeunes Bill Campbell et Jennifer Connelly  qui sont très à l’aise dans les rôles de Cliff/Rocketeer et Jenny. Timothy Dalton est quant à lui parfait en sosie d’Errol Flynn, le film surfant sur les rumeurs qui courraient sur ce dernir à l’époque de l’écriture du scénario.

 

Les aventures de Rocketeer

 

 

Les aventures d’Indiana… heu de Rocketeer

Les aventures de Rocketeer a de quoi faire s’allumer quelques témoins dans la tête des spectateurs aimant les films Indiana Jones. On se retrouve en effet plus ou moins pendant la même période que les trois premiers films, à savoir juste avant la seconde guerre mondiale, et le héros en blouson de cuir se retrouve face à des nazis qui convoitent quelque chose qui peut faire changer l’équilibre des forces.

 

Les aventures de Rocketeer

 

Toute l’ambiance en elle-même fait donc penser à la fameuse saga de l’homme au fouet, au point que pendant la scène du restaurant on s’attend presque à voir débarquer Demi-Lune pour aider le héros ! Il n’est cependant nul question de plagiat, vu que les histoires ne sont pas du tout les mêmes, mais le côté rétro des serials d’antan est tout aussi présent et efficace chez Indiana Jones que chez Rocketeer. On retrouvera en tout cas cette ambiance bien plus tard dans le premier film Captain America, lui-aussi réalisé par Joe Johnston, au point que Les aventures de Rocketeer fait office de « prototype » des futures aventures de Steve Rogers.

 

Du côté de l’adaptation

Les aventures de Rocketeer est l’adaptation du Rocketeer de Dave Stevens, sorti au début des années 1980 et publié en album en France à l’occasion de la sortie du film. L’intrigue du film se retrouve dans le premier arc narratif des comic books de Dave Stevens, tandis que le monumental Lothar est tiré de la suite des aventures de Cliff Secord. On remarque beaucoup d’efforts pour retranscrire le visuel des comics, Bill Campbell lui-même ayant été jusqu’à adopter la coupe de cheveux du héros pour décrocher le rôle de Cliff Secord.

 

Rocketeer

 

L’adaptation est plutôt fidèle, modulo quelques enrichissements de l’histoire originale qui était assez courte. Parmi ces différences, toute l’intrigue Hollywoodienne, incluant le personnage de Neville St Clair, est donc un ajout des scénaristes du film, et des péripéties supplémentaires ont été ajoutées par rapport au comic book.  Le personnage de Jenny est de son côté bien plus sage et conforme à un film familial que le personnage original de Betty qui était très fortement inspiré par Betty Page, à la fois pour son physique et son métier.

 

Rocketeer

 

J’en profite pour apporter une petite précision : les deux images ci-dessus sont tirées de la version recolorisée par Laura Martin de Rocketeer, éditée en France par Delcourt Comics. Si vous souhaitez lire Rocketeer, je vous recommande davantage cette version car la colorisation originale n’a pas très bien vieilli.

En conclusion

Les aventures de Rocketeer est un bon film qui a plutôt bien vieilli. Si vous avez aimé le premier film Captain America, alors vous devriez aimer aussi son « prototype ».




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.