Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey

Catégories

Le mardi on lit aussi ! #11

Le mardi on lit aussi !


Le mardi on lit aussi ! Onzième numéro de notre rubrique hebdomadaire, consacré à Dawn of X #1 édité par Panini Comics.

 

Hein ? Comment ça c’est déjà le numéro 11 de Le mardi on lit aussi ! alors que ça ne fait qu’une semaine que le numéro 10 est en ligne ? Et oui, car à compter de ce onzième numéro, le mardi on lit aussi ! devient hebdomadaire afin de vous proposer au plus vite les chroniques des différents titres paraissant au cours du mois.

Chaque semaine, vous retrouverez donc une nouvelle chronique avec un ou plusieurs titre(s) du mois. Et pour inaugurer cette nouvelle formule, quoi de mieux que le premier tome de Dawn of X ?

 

X-Men : Dawn of X Tome 1

272 pages – 16€
Bimestriel

Le mardi on lit aussi ! X-Men : Dawn of X Tome 1 - Octobre 2020Version collector cartonnée à 20€
Après House of X/Powers of X, les X-Men prennent un nouveau départ ! Découvrez les aventures des X-Men, des Maraudeurs, d’Excalibur, de X-Force, des Nouveaux Mutants et des Anges Déchus, deux fois par mois, en version souple ou cartonnée ! (Contient les épisodes US X-Men (2019) 1, Marauders 1, Excalibur (2019) 1, New Mutants (2019) 1, X-Force (2019) 1 et Fallen Angels (2019) 1, inédits)
Commander sur Place des librairesCommander sur BubbleCommander sur Excalibur Comics

 

Avant de commencer à parler du contenu, parlons un peu du contenant. En effet, ce softcover s’écarte un peu de ses prédécesseurs avec notamment une forte pagination. Ce premier numéro est imposant, avec un soin apporté à la couverture qui propose le toujours sympa vernis sélectif pour son illustration.

Les rabats ont quant à eux disparu, ce qui peut rendre les coins un petit peu plus fragiles, mais sinon en ce qui concerne le papier et la qualité d’impression on reste dans un format qualitatif et agréable pour la lecture.

Enfin on appréciera que le sommaire soit complété par une superbe galerie de couvertures, petite touche agréable pour terminer la lecture de l’album.

 

X-Men (Hickman / Yu)

Après la conclusion de House of X et Powers of X, on retrouve la série porte-étendard de l’univers mutant et très vite on se rend compte que c’est bel et bien la série principale qui ouvre la marche pour toutes les séries mutantes. Et bien entendu, la série est écrite par Jonathan Hickman qui n’est autre que le grand architecte de cette véritable résurrection de l’univers mutant qui n’a pas été aussi passionnant depuis bien longtemps.

Ce premier épisode opère parfaitement la jonction avec House of X / Powers of X en prenant directement la suite des intrigues qui s’y trouvaient. Certes, on ne retrouve pas d’histoire à cheval sur plusieurs périodes temporelles, mais tout ce qui se passait dans le présent (ou les présents) trouve sa suite ici.

L’épisode est très intéressant, même s’il est assez déstabilisant de retrouver des personnes auparavant décédées et pour certaines dans de bien meilleures dispositions qu’avant. Ce point fait partie des choses un peu étranges de cette nouvelle donne de l’univers mutant, et sera présent dans d’autres titres.

Côté graphisme, là aussi la qualité est au rendez-vous. Leinil Francis Yu fait des merveilles pour donner vie à l’environnement étrange des mutants, qui est parfois vraiment très insolite.

 

Maraudeurs (Duggan / Lolli)

Le titre de la série peut intriguer : quelle intérêt de faire une série sur les acolytes de Mr Sinistre qui avaient décimé les Morlocks et mutilé les X-Men ? Et bien en fait pas du tout, et c’est même le titre le plus surprenant de l’album.

Derrière ce titre se cache en effet Kitty Pryde (enfin Kate Pryde) qui rebondit sur une particularité étonnante dans sa relation avec Krakoa et prend la tête d’un équipage sur un bateau. L’idée est tout aussi simple qu’excellente et surtout a le bon goût de parfaitement fonctionner, en plus de faire vibrer la corde de la nostalgie en repensant à un certain conte de fées.

L’épisode est passionnant, avec une très bonne utilisation des personnages et surtout Kitty (oui je sais, Kate, je vais finir par y arriver). Le concept de la série fonctionne redoutablement bien, et il y a suffisamment de mystères pour alimenter l’imagination du lecteur.

Le graphisme de l’épisode n’est pas en reste, il est très réussi et contribue à l’ambiance de l’histoire.

 

Excalibur (Howard / To)

Avec cette série, on retourne explorer un univers qui entre en intersection avec celui des mutants : la magie basée sur les mythes et légendes britanniques. C’est un petit peu déstabilisant de voir qu’un personnage qui justement sert de trait d’union entre les deux univers a connu également une remise à zéro à l’occasion de cette nouvelle ère mutante, mais on s’y fait très vite.

L’épisode est particulièrement étrange, avec une atmosphère magique propice à une foule de rebondissements et de surprises désagréables pour les personnages. En tout cas ça fonctionne très bien et surtout on a très envie d’en lire davantage.

Le dessin est quant à lui très soigné, avec de superbes dessins qui mettent remarquablement bien en images l’atmosphère magique de la série.

 

Nouveaux mutants (Brisson / Hickman / Reis)

La fête n’aurait pas été complète sans un nouveau retour des Nouveaux mutants, même s’ils ne sont plus si nouveaux que ça. D’ailleurs on peut sourire une fois de plus de voir que la chronologie élastique des comics Marvel permet aux anciens « jeunes » de mûrir tandis que leurs aînés restent dans les mêmes âges.

On retrouve donc l’équipe « classique » des Nouveaux mutants, moins un membre mais qui se retrouve tout de même au coeur d’une des intrigues de l’épisode – l’autre tournant autour des mystères de Krakoa – et finira vraisemblablement par montrer le bout de son nez au détour d’un épisode !

L’excellente idée de ce début de série est de renouer avec la période cosmique des aventures des X-Men, en envoyant leurs jeunes homologues en virée dans l’espace en compagnie des Starjammers. Le ton de l’épisode est léger, avec une très bonne utilisation du casting de la série, et surtout les intrigues sont captivantes. Bien entendu, le final de l’épisode rend impatient de lire la suite de la série !

Côté graphisme, l’épisode n’est pas en reste avec un dessin de très grande qualité.

 

X-Force (Percy / Cassara)

 

Avec X-Force, le lecteur embarqué dans le côté idyllique de la nouvelle vie des mutants peut commencer à déchanter. Le titre a traditionnellement été associé à des mouvements plus violents de l’univers mutant, qu’il s’agisse du virage paramilitaire des ex-Nouveaux mutants ou de l’équipe « black ops » montée par Cyclope à l’insu des X-Men.

L’épisode est en effet orienté vers davantage de violence et pointe du doigt les faiblesses du nouveau mode de vie des mutants. De plus, l’épisode nous laisse bouche bée avec un final qui a de quoi horrifier le lecteur en lui laissant le cerveau en ébullition ! En tout cas la série est vraiment intéressante, et fait là aussi revenir un personnage bien connu des lecteurs des titres X-Men & cie sous un jour différent.

Le dessin est de son côté un peu déstabilisant au départ, mais on s’habitue vite au trait de l’artiste qui renforce une certaine tension – voire une tension certaine – tout au long de l’épisode et force est de constater que c’est vraiment joliment illustré.

 

Anges déchus (Hill / Kudranski)

 

Dernier titre de l’album, l’épisode met en scène un autre personnage concerné par une remise à zéro de plusieurs années de continuité mutante. C’est aussi la suite directe des événements de X-Force, et surtout de l’événement très surprenant dont il était question plus haut.

Clairement, ce n’est pas la série la plus intéressante de l’album même si tout n’est pas à jeter non plus. Peut être qu’il s’agit d’un personnage principal dont on peut être tenté de ne pas vraiment se soucier, ou alors peut être qu’il est compliqué de passer derrière les très bonnes autres séries de l’album.

Cependant il y a des bonnes idées et plutôt que de se détourner de la série, autant dire qu’elle a du potentiel et qu’elle devra faire ses preuves. En tout cas elle n’est pas désagréable à lire et là aussi on a envie d’en découvrir davantage.

Le dessin de l’épisode est à l’image du scénario : là aussi ce n’est pas ce qu’il y a de mieux dans l’album, mais ça reste tout de même agréable.

 

Bilan : Un excellent premier numéro, qui maintient le plaisir de retrouver l’univers des X-Men dans une forme olympique

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le programme de la prochaine édition de Le mardi on lit aussi ! sera consacré à d’autres titres du mois d’octobre. Rendez-vous la semaine prochaine !

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x