Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #514

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de quatre albums édités par Delcourt Comics :

  • Monstres
  • Once and future tome 3
  • Scurry tome 1
  • Undiscovered Country tome 2

 

Toutes les semaines, nous vous proposons la chronique de titres parus en librairie. Il peut tout aussi bien y avoir des titres très récents ou des avant-premières que des albums sortis moins récemment.

 


Monstres
Le lundi c'est librairie ! Monstres (octobre 2021, Delcourt Comics)

Delcourt Comics - Collection Outsider
EAN : 9782413040699

380 pages - 34.95€
27/10/2021 - Couverture cartonnée

Barry Windsor Smith
Barry Windsor Smith

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



L'histoire secrète de Bobby Bailey, un personnage qui en évoque un autre, Bruce Banner alias Hulk.
Windsor Smith fait remonter la personnalité complexe de ce monstre iconique à une enfance maltraitée, doublée d'expérimentations scientifiques menées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale à partir d'essais scientifiques nazis. Autrement dit : comment la société américaine des années 1950 a engendré un monstre à partir d'autres monstres.


 

Le lundi c'est librairie ! MonstresParti d’un désir de livrer sa version de Hulk, Barry Windsor-Smith livre une histoire tragique de monstres qui va très loin.

L’album part de quelque chose de presque banal : un jeune volontaire de l’armée qui se retrouve dans un programme de super-soldats qui tourne mal, on a déjà vu ça… mais Monstres est bien plus que ça. Dès le début de l’histoire, on se doute bien que le jeune Bobby Bailey cache de lourds secrets et que le programme militaire qui va le transformer n’est pas très net non plus, mais la construction de cette histoire implacable va bien plus loin que cela.

Comme son titre l’indique cet album traite de monstres, celui qu’on a fabriqué bien sûr (et que nous ne voyons pas tout de suite totalement), mais pas seulement car pour reprendre les mots de quelqu’un qui voyait souvent juste : l’horreur est humaine. Il est donc question de monstruosités nées au coeur de l’humain lui-même, et ces monstruosités déchaînent des événements dramatiques en cascade.

Barry Windsor-Smith a opté pour une narration un peu surprenante : une fois qu’on a bien avancé dans l’histoire principale, on remonte d’un cran en arrière dans le temps pour découvrir des éléments qui ont mené les personnages ici, puis après on remonte encore d’un cran en arrière pour arriver aux racines de ce récit. Et pendant ces retours en arrière, il vaut mieux rester attentif car on s’aperçoit assez vite que tout est lié avec des personnages prisonniers d’une toile d’événements dont les destinées se répondent d’une période à l’autre.

Monstres est à la fois passionnant et dérangeant : passionnant car il est remarquablement bien construit avec une histoire très bien écrite, et dérangeant car ce récit sans concession entraine le lecteur au coeur de la noirceur qui se terre dans l’âme humaine et on ressort rarement indemne d’un tel voyage. C’est un récit très dur, avec des scènes qui vont très loin dans l’horreur à la fois graphique et psychologique en traitant des thématiques fortes. Il n’est donc pas recommandé aux lecteurs sensibles, mais si vous pouvez encaisser cette lecture alors Monstres vous séduira par cette démonstration que le pire monstre n’est pas celui qui en a l’apparence.

Une fois qu’on a lu Monstres, on peut se dire que c’est ironique que Barry Windsor-Smith se soit fait bouler de sa demande d’injecter ces idées dans le personnage de Hulk, car par la suite on a vu des auteurs faire de même, et même très récemment dans la série Immortal Hulk. Mais à toute chose malheur est bon, comme ça nous avons droit à un récit où l’auteur était bien plus libre de ses mouvements et donc a pu pousser le concept vraiment très loin.

Sur le plan graphique, Barry Windsor-Smith ne s’est pas ménagé non plus et livre une magnifique prestation. Au sommet de son art, l’artiste livre des planches construites avec une très grande efficacité et où les monstres – quels qu’ils soient – sont parfaitement dépeints. En outre, l’ambiance très particulière de cet album est parfaitement restituée par les planches en noir et blanc.

Vu ce qui se passe dans l’histoire, il est clair qu’il y a des passages très durs également sur le plan graphique avec des passages horribles. Une fois encore, nous vous mettons en garde si vous êtes sensible car cet album n’est pas à mettre entre toutes les mains.

 

Un excellent album où Barry Windsor-Smith est au sommet de son art mais déconseillé aux lecteurs sensibles.

 


 


Once and Future tome 3
Le lundi c'est librairie ! Once and Future tome 3 (novembre 2021, Delcourt Comics)

Delcourt Comics - Collection Contrebande
EAN : 9782413036623

176 pages - 16.50€
10/11/2021 - Couverture cartonnée

Kieron Gillen
Dan Mora

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Troisième et ultime opus de ce récit plein de magie, d'action et d'humour qui nous entraîne tambour battant sur les traces des légendes arthuriennes, orchestré par Kieron Gillen & Dan Mora.
On retrouve Bridgette, Duncan et Rose qui doivent trouver un moyen de garder une longueur d'avance sur Merlin tout en maintenant les choses secrètes. Mais nous sommes à l'ère moderne et les secrets ne peuvent jamais rester cachés bien longtemps... Le dernier chapitre de cette série acclamée par la critique et nominée aux Eisner Awards nous plonge dans le pire des deux mondes !


 

Le lundi c'est librairie ! Once & future 3Après deux albums très réussis, voici la fin du premier cycle de Once & Future.

Sous la plume du toujours très inspiré Kieron Gillen, nous suivons donc la suite des aventures de Bridgette, Duncan et Rose qui affrontent toujours les menaces particulièrement redoutables issues des mythes arthuriens revisités.

Avec un concept toujours aussi efficace, l’auteur continue d’enrichir l’histoire de la série avec des rebondissements bien pensés qui témoignent d’une connaissance pointue de l’histoire de la Table ronde. Cela fonctionne très bien, avec pas mal de rebondissements souvent très surprenants.

En ce qui concerne les personnages, on suit toujours avec autant d’intérêt Bridgette qui est toujours aussi badass en chasseuse de monstres retraitée. Duncan et Rose tirent également leur épingle du jeu dans l’intrigue, en prenant de l’ampleur face à des menaces toujours plus terrifiantes.

L’histoire de ce troisième tome conclut un cycle – et non pas la série comme on le pensait au départ – mais on voit déjà les bases de la suite de la série qui s’annonce tout aussi captivante, cette fin de cycle n’étant pas aussi conclusive qu’on pouvait le penser de prime abord. Il est d’ailleurs très pertinent de ne pas seulement faire reposer l’intrigue sur l’affrontement entre les personnages principaux et leurs ennemis surnaturels mais d’ajouter quelques ingrédients supplémentaires qui la font évoluer dans une direction inattendue mais très logique quand on connait un peu la nature humaine.

Passionnant d’un bout à l’autre, ce troisième tome de Once & future confirme tout le bien qu’on pensait de la série avec une bonne dose d’action sur fond de mythologie arthurienne revisitée dans un contexte horrifique.

Le dessin de Once & future est quant à lui signé Dan Mora, qui signe des planches superbement dessinées. Sa version revisitée des mythes arthuriens est très réussie, avec des personnages très impressionnants. La colorisation de Tamra Bonvillain est tout aussi superbe, et rend particulièrement éclatants les superbes dessins de Dan Mora.

Comme dans les tomes précédents, le graphisme est très orienté vers l’horreur avec des scènes particulièrement goûtues. On est très loin d’une iconographie très classique et très sage généralement associée aux chevaliers de la Table ronde, mais en tout cas cela fonctionne très bien même si les estomacs fragiles ne seront pas forcément à la fête.

 

Un excellent album, qui conclut un cycle passionnant avec efficacité tout en laissant présager que la suite sera du même registre !

 


 


Scurry tome 1
Le lundi c'est librairie ! Scurry tome 1 (novembre 2021, Delcourt Comics)

Delcourt Comics - Collection Contrebande
EAN : 9782413044789

80 pages - 13.50€
10/11/2021 - Couverture cartonnée

Mac Smith
Mac Smith

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Amateurs de gentilles souris, fans de Bernard et Bianca ou des Aristochats, cette trilogie n'est pas pour vous ! Scurry, ce sont des souris, des chats et des animaux violents dans un univers post-apocalyptique !
Un groupe de souris domestiques lutte pour survivre à un long et étrange hiver. Les humains ont disparu, le soleil se pointe rarement et une pluie froide et sombre empoisonne tout ce qu'elle touche. Les souris, qui dépendaient des humains pour se nourrir, s'accrochent obstinément à leurs vieilles habitudes, pillant les maisons abandonnées à la recherche des restes qu'elles peuvent trouver...


 

Le lundi c'est librairie ! Scurry 1Dans un contexte post-apocalyptique, on pense naturellement aux survivants humains mais pour une fois on ne va pas s’intéresser à eux directement.

Mac Smith a en effet orienté son récit sur les animaux, qui doivent survivre alors que les humains ont disparu et que leur cadre de vie est devenu bien hostile. C’est une idée inhabituelle, mais qui fonctionne très bien en plaçant le regard du lecteur à un autre niveau pour s’intéresser à ce qui suit une apocalypse. Donc ici point de zombies qui rôdent – ou en tout cas s’il y en a on les a pas encore vus – mais quelque chose de bien plus terre à terre dans un contexte animalier.

Nous suivons donc une colonie de souris et de rats, qui explorent les habitations humaines comme auparavant pour y trouver de quoi survivre. Sans avoir forcément la connaissance de ce qui s’est produit, les personnages doivent tout de même subsister et explorer d’autres endroits où il trouveront les ressources pour le faire. Bien entendu, la nature reprend ses droits et la chaîne alimentaire est respectée tandis que les prédateurs naturels des rats et souris menacent leur existence.

Il y a donc pas mal d’action dans ces pages, où l’on peut assister à des affrontements tendus dont l’issue est toujours incertaine. Du point de vue d’une souris, un chat n’est pas un gentil compagnon qui ronronne mais bel et bien un fauve déchaîné et terrifiant ! Il y a donc pas mal de suspense, et on se demande jusqu’où tout ceci va nous mener tandis qu’on se surprend à trembler pour les souris lors de leurs aventures pleines de rebondissements.

Ce premier tome, qui conserve une vaste ambiance de mystère vu qu’on ne sait rien de ce qui s’est passé, est vraiment intéressant. On suit avec beaucoup d’intérêt les aventures des souris et rats entre recherche de nourriture, menace des prédateurs et complots divers car bien entendu les humains n’ont pas le monopole des agissements douteux lors d’une apocalypse !

Le graphisme de l’album est très soigné également, Mac Smith nous en met plein les yeux avec des planches magnifiquement illustrées. Les différents animaux que l’on rencontre dans cette histoire sont très bien représentés, avec un aspect féroce pour les moins gentils d’entre eux.

Outre les personnages, les décors sont très soignés également et la colorisation restitue bien les différentes ambiances du récit.

 

Un excellent album, qui traite le thème de l’ambiance post-apocalyptique sous un angle à la fois inhabituel et intéressant.

 


 


Undiscovered Country tome 2
Le lundi c'est librairie ! Undiscovered Country tome 2 (novembre 2021, Delcourt Comics)

Delcourt Comics - Collection Contrebande
EAN : 9782413041078

160 pages - 16.50€
24/11/2021 - Couverture cartonnée

Scott Snyder / Charles Soule
Giuseppe Camuncoli

Acheter sur Excalibur Comics 

Acheter sur Place des libraires 



Les USA se sont isolés il y a 30 ans du reste du monde, sans explication. Lorsqu'une équipe à la recherche d'un remède contre une pandémie mondiale pénètre sur ce continent sauvage, elle doit lutter pour sa survie...
Après avoir tout juste échappé aux griffes mortelles de l'Homme du Destin, l'équipe d'expédition traverse l'étrange nouvelle zone de «Unity» - un monde futuriste fait de technologie et d'intelligence artificielle. Mais vont-ils y trouver un havre de paix, ou sont-ils destinés à être absorbés par l'esprit de la ruche ?


 

Le lundi c'est librairie ! Undiscovered country 2Après une spectaculaire en matière, voici la suite de l’exploration des Etats Unis qui se sont isolés du reste du monde.

Nous commençons par en voir davantage sur ce qui s’est passé lors du scellage, en remontant dans le temps pour assister à ce qui se passait au niveau des différentes factions en présence. Puis nous suivons à nouveau les explorateurs venus chercher un remède à la pandémie en cours, qui découvrent une nouvelle zone bien étrange : Unité, société futuriste à la technologie impressionnante. C’est donc un cadre très différent de celui de l’album précédent, même si les thématiques sous-jacentes sont dans la même logique.

Charles Soule et Scott Snyder signent une nouvelle étape de leur histoire, où on en apprend davantage sur cette variation de l’Amérique. Comme au début de l’album, nous avons droit à quelques flashbacks qui montrent comment les territoires cohabitent au sein de cette nouvelle société qu’ils construisent avec des styles très différents. Cela permet d’en apprendre plus pour le contexte de l’histoire, afin de voir un peu ce qui a bien pu se passer même s’il reste encore pas mal de mystères à élucider (vu qu’il reste encore trois tomes, c’est plutôt une bonne chose d’ailleurs).

L’exploration d’Unité met en scène des concepts bien pensés, et une exploration de la thématique du libre arbitre. Il est pas mal question de sacrifices à faire pour la société, certains choix des fondateurs de cette société sont d’ailleurs particulièrement marquants et surprendront les lecteurs autant que les personnages. Les rebondissements sont nombreux, et avec la fin de l’album on peut se dire que les auteurs en ont encore pas mal sous le pied pour la suite de la série.

Comme dans le premier tome, il y a de l’action avec des passages très spectaculaires et un concept bien pensé et très bien exploité. Si on retrouve des choses qui ont déjà été vues ailleurs (le petit emprunt aux Quatre Fantastiques se confirme), c’est au service d’une intrigue globale bien menée dans un cadre qui fonctionne à merveille. Cette Amérique dystopique est terrifiante, avec une évolution très impressionnante de la société au sein de territoires aux méthodes et philosophies très différentes.

En ce qui concerne le dessin, c’est toujours Giuseppe Camuncoli qui s’en charge avec beaucoup de talent. Le cadre totalement étrange de cette histoire est parfaitement restitué, avec des idées graphiques très pertinentes pour tout ce qui a trait à l’insolite Unité.

On pouvait penser au départ que l’artiste opterait pour un graphisme évoquant Tron, mais en fait c’est à mi-chemin entre cette ambiance électronique et quelque chose de plus organique, et le mélange fonctionne à merveille. Les décors, créatures et costumes sont vraiment très bien pensés et l’ambiance de l’histoire est parfaitement mise en images.

Du côté des bonus, nous avons droit à une chronologie du scellage, des croquis préparatoires et une galerie couvertures.

 

Un excellent album, où l’exploration de cette variation de l’Amérique est toujours aussi passionnante.

 


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique sera consacré à plusieurs albums, rendez-vous lundi prochain !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page uTip !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x