Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #496

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de 4 albums édités par Vestron :

  • Transformers tome 3
  • G.I. Joe Special Missions : Crush Depth
  • Power Rangers : Soul of the Dragon
  • The Terminator 2029-1984 première partie

 

Transformers Tome 3
Le lundi c'est librairie ! Transformers Tome 3 - Avril 2021

Vestron
Collection Comics

144 pages – 17.95€
Avril 2021 – Souple

Brian Ruckley
Anna Malkova / Alex Milne / Angel Hernandez / Beth McGuire – Smith

Commander sur Place des libraires

Commander sur Excalibur Comics

Les masques tombent… Suite de la Série Principale TRANSFORMERS. La chasse est ouverte ! Chromia et Prowl lancent une opération massive pour capturer les assassins. Alors que Bumblebee réconforte une Windblade blessée, des émeutes éclatent sur Cybertron. Orion Pax, Sentinel Prime et Mégatron s’affrontent pour le contrôle de Cybertron et personne ne sait de quel côté sont Termagax et Starscream…

Le lundi c'est librairie ! Transformers t3On retourne aux racines du conflit entre les factions de Transformers avec un troisième volet qui montre la montée en puissance de l’une d’entre elles.

Comme dans le tome 2, Brian Ruckley nous montre comment est né le conflit entre Autobots et Decepticons même si ce terme n’est pas encore employé vu que leurs futurs membres sont encore membre d’un autre mouvement (mais leur logo lui apparait déjà dans un autre contexte). C’est particulièrement intéressant de pouvoir saisir tous les tenants et aboutissants de ce conflit ancestral entre les Transformers afin de mieux comprendre ce qui a provoqué tout ceci.

Les fabuleux robots de Cybertron sont donc déchirés dans un conflit parfois meurtrier, tandis que les alliances se construisent. Le personnage de Megatron prend de l’ampleur l’air de rien, et se retrouve enrichi par un passé qui pourrait expliquer sa façon de penser. Face à lui, les « gentils » commencent à comprendre ce qui se passe sous leur nez, et se retrouvent confrontés à des choix parfois difficiles.

Comme le tome précédent, cet album est particulièrement dense : il se passe beaucoup de choses, il y a pas mal de personnages et les interactions entre les différentes factions en puissance nécessitent une certaine attention. Cela rend l’album un peu complexe à suivre, mais c’est probablement moins le cas si on est un super fan des Transformers. Cela ne l’empêche pas d’être intéressant et agréable à lire, tout comme le précédent.

Comme dans le tome précédent, le graphisme de cet album est signé par plusieurs artistes qui se relaient sur les différents épisodes. Le résultat est néanmoins très soigné, et il y a une grande cohérence dans les styles qui fait qu’on ne pâtit pas du changement d’artiste d’une partie à l’autre. On notera tout de même que certains épisodes font plus « dessin animé » que d’autres, mais ça ne choque pas du tout.

Côté bonus, une galerie d’illustrations complète le sommaire de l’album.

 

Un très bon album, un peu complexe par moments du fait de la forte densité d’informations à assimiler mais agréable à lire.


 

G.I. Joe Special Missions : Crush Depth
Le lundi c'est librairie ! G.I. Joe Special Missions : Crush Depth - Juillet 2021

Vestron
Collection Comics

96 pages – 17.95€
Juillet 2021 – Souple

Chuck Dixon
Paul Gulacy

Commander sur Place des libraires
Commander sur Excalibur Comics

La féroce Scarlett O’Hara prend la tête du commando G.I. Joe Special Missions pour mener une opération clandestine dans les eaux d’Atlantique Nord : mettre la main sur un butin de 40 Milliards de Cobra dollars reposant dans la coque d’un navire échoué parmi les requins. C’est exactement ce que projetait aussi de faire la folle dangereuse Baroness, pour retrouver les grâces de Cobra Commander… et c’est là que Serpentor entre en scène, décidé à ne laisser gagner personne d’autre que lui !

Le lundi c'est librairie ! GI Joe Crush depthLes GI Joe et leur ennemie Baroness se retrouvent face à face dans une course contre la montre sur fond de chasse au trésor !

Baroness, qui semble bien mal vue par Cobra, cherche en effet à mettre la main sur un imposant butin situé dans un bateau coulé au fond de l’Atlantique… sauf que les GI Joe menés par Scarlett ne sont pas du tout décidés à la laisser faire. Il faut dire que le bateau en question rappelle des souvenirs à cette dernière, et pas forcément des bons !

Il s’en suit donc une vraie bataille rangée sur fond de magouilles de Baroness pour parvenir à ses fins (qui ont des effets inattendus), et bien entendu rien ne va se passer comme prévu et tous les protagonistes de ce récit survitaminé ne mèneront pas forcément le combat qu’ils ont imaginé.

Chuck Dixon orchestre donc une course entre les deux camps, chacun essayant d’arriver avant l’autre et de conserver le butin une fois qu’il est acquis. Bien entendu, tout ceci s’avère assez compliqué à gérer pour les factions en présence, vu que non seulement elles ne sont pas décidées à céder un pouce de terrain mais qu’en plus le contexte est d’autant moins simple à gérer que d’autres joueurs se joignent à la partie et mélangent les cartes. Il y a donc des rebondissements assez inattendus, ce qui ajoute du piquant à l’histoire !

L’auteur signe une histoire d’action particulièrement efficace, mettant parfaitement en scène l’univers de GI Joe et son contexte guerrier. Les scènes d’action, qu’elles soient sous-marines ou non, sont très bien ficelées et l’intrigue progresse efficacement tandis que chaque joueur de cette partie complexe avance ses pions. Certains détails font appel à des événements survenus dans d’autres récits, mais rien d’insurmontable grâce à une narration bien fichue qui pense au lecteur qui ne les a pas forcément lus.

Le graphisme de l’album est quant à lui signé Paul Gulacy, qui livre une prestation tout à fait remarquable. On reconnait bien sûr les différents personnages de l’univers de GI Joe, mais nous avons aussi droit à des scènes d’action efficaces et à une superbe représentation du contexte maritime et sous-marin de l’histoire.

 

Un excellent album, particulièrement divertissant avec une bonne dose d’action


 

Power Rangers : Soul of the Dragon
Le lundi c'est librairie ! Power Rangers : Soul of the Dragon - Juillet 2021

Vestron
Collection Comics

112 pages – 16.95€
Juillet 2021 – Souple

Kyle Higgins / Jason David Frank
Giuseppe Cafaro

Commander sur Place des libraires
Commander sur Excalibur Comics

Récit complet
Tommy Oliver était l’un des plus iconiques Power Rangers de l’Histoire, une véritable légende parmi les siens. Mais il y a bien longtemps que Tommy en a fini avec cette vie… Désormais, il aspire à la retraite, laissant la Space Patrol Delta protéger son monde. Seulement, lorsque son fils disparaît, Tommy retrouve sa fougue, ses pouvoirs, ses amis et même quelques ennemis sur le parcours de sa toute dernière mission : le retrouver et le ramener à la maison.

Le lundi c'est librairie ! Power Rangers Soul of the dragonEt voilà, on y est : le retour des Power Rangers en VF commence avec cet album !

Kyle Higgins – avec la participation du comédien Jason David Frank – signe cette aventure qui se passe dans un avenir proche par rapport aux aventures originales des Power Rangers et se concentre sur le personnage de Tommy Olliver. On se retrouve donc dans le contexte classique de l’ancien héros vieillissant qui doit combattre à nouveau… classique mais toujours efficace, et cela parlera aux fans des Power Rangers qui ont vieilli aussi depuis les débuts de la série. Kyle Higgins ayant signé d’autres comics Power Rangers, on peut faire confiance à sa connaissance de cet univers pour en signer une version future.

Cette histoire, qui met en parallèle une nouvelle génération de combattants et un vétéran dans une logique de passage de relai, est particulièrement intéressante. Outre la thématique évoquée plus haut, il y a aussi une bonne exploitation de l’univers des Power rangers avec également leurs ennemis. Il y a certainement d’autres détails qui parleront davantage aux fans des Power Rangers, mais en tant que lecteur occasionnel j’ai probablement loupé des trucs à ce sujet sans que cela ne soit un problème non plus.

Ce qui amène à la question : l’album est-il réservé aux fans des Power Rangers ? Et bien pas forcément ! Certes il vaut mieux connaître les fondamentaux du concept (les jeunes qui se transforment avec des costumes colorés), mais en dehors de cela l’histoire reste globalement accessible et surtout sa thématique est universelle et aurait tout autant fonctionné avec un autre univers héroïque. Et puis de nos jours on a inventé un truc sympa qui s’appelle internet si on bloque sur un détail… 😉

Ce one-shot se lit vraiment très bien, grâce à une histoire bien pensée et à un rythme bien dosé qui fait qu’on ne s’ennuie jamais sans non plus tomber dans la surenchère ou le fan-service stérile.

C’est Giuseppe Cafaro qui signe le graphisme de l’album, et son travail est tout à fait soigné et on remarquera que l’artiste a pris soin de donner au personnage de Tommy les traits de Jason David Frank tel qu’il est maintenant.

Les scènes d’action sont réussies, et on retrouve avec plaisir pas mal de détails visuels fidèles à l’univers des Power Rangers.

Côté bonus le sommaire de l’album est complété par des études de personnages, ce  qui est toujours intéressant pour voir le processus créatif de l’histoire.

 

Un excellent album, qui est non seulement une très bonne histoire de Power Rangers mais surtout une très bonne histoire tout court !


 

The Terminator 2029-1984 première partie
Le lundi c'est librairie ! The Terminator 2029-1984 première partie - Juillet 2021

Vestron
Collection Comics

80 pages – 14.95€
Juillet 2021 – Souple

Zack Whedon
Andy Macdonald

Commander sur Place des libraires
Commander sur Excalibur Comics

Avant que John connor ne l’envoie dans le passé pour sauver Sarah Connor du T-800, Kyle Reese était un résistant comme les autres, essayant de survivre aux assauts des machines lancées par Skynet contre les humains. Suivez-le, des champs de batailles de 2029 jusqu’à un monde qu’il n’avait jamais osé imaginer : les rues ensoleillées du Los Angeles de 1984 !

Le lundi c'est librairie ! Terminator 2029 - 1984 t1Vous pensiez tout savoir de l’univers de Terminator ? Et bien voici de nouvelles informations qui risquent bien de vous prouver le contraire.

Ecrite par Zack Whedon, cette histoire démarre en 2029. A cette époque la résistance lutte contre Skynet et ses légions de créatures robotiques toutes plus redoutables les unes que les autres. Le lecteur suit donc un certain Kyle Reese, dont finalement on ne savait pas grand chose en dehors des événements du premier film Terminator.

Sous la plume de Zack Whedon, le personnage se retrouve enrichi tandis que l’on suit ses aventures dans ce futur apocalyptique et dévasté. L’auteur n’oublie pas de faire appel à des points bien connus de l’univers de Terminator, et complète tout ceci avec des ajouts tout à fait cohérents… et surtout une sacrée surprise qui est finalement assez logique même si on attendra le second tome de cette histoire pour être sûrs qu’il n’y a pas anguille sous roche.

Ce qui est intéressant avec le concept de Terminator, c’est que les voyages dans le temps pour changer l’avenir permettent justement de bénéficier d’une grande souplesse narrative pour créer des histoires. Il y a en effet pas mal de marge de manoeuvre dans les non-dits de l’univers de Terminator permettant d’ajouter des événements – c’est le cas de cet album – mais on peut aussi tout à fait justifier quelques contradictions dans d’autres histoires par le fait que les différents retours dans le passé ont généré des lignes temporelles différentes.

Ce premier tome est passionnant d’un bout à l’autre. On retrouve cette ambiance très tendue du premier film Terminator, où on se prend à sursauter à chaque surprise tandis que les machines sont là où on ne les attend pas forcément. Il y a aussi tout un travail bien ficelé sur les personnages, outre Kyle Reese il y a aussi ses compagnons d’infortune qui souffrent à ses côtés dans cet avenir bien sombre.

C’est Andy Macdonald qui signe le graphisme de l’album, et l’artiste nous offre des planches très réussies. On retrouve tout ce concept post-apocalyptique vu dans une partie des films Terminator, avec l’humanité qui est obligée de se terrer dans les ruines de son ancienne civilisation.

Les scènes d’action sont dynamiques, et on retrouve dans le trait des Terminators leur côté implacable qui les rend terrifiants. Il faut dire que des squelettes métalliques et très solides, ça fait un peu peur et l’artiste a très bien rendu ce côté effrayant.

Côté bonus, nous avons droit à une illustration et des croquis de personnages.

 

Un excellent album, qui ouvre en beauté un récit passionnant. Vivement la suite !


 

C’est tout aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique est en cours d’élaboration, rendez-vous lundi prochain pour voir ce que nous vous réservons !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x