Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #464

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Au programme cette semaine, deux albums édités par Panini Comics : Sara et Wanda & la Vision.

 

Sara
Le lundi c'est librairie ! Sara - Décembre 2020

Panini Comics
Collection Best of Fusion

152 pages – 19.95€
Décembre 2020 – Cartonné

Garth Ennis
Steve Epting

Commander sur Place des libraires

Commander sur Excalibur Comics

Un nouvel éditeur arrive chez Panini ! TKO Studios vous propose une histoire de guerre imaginée par l’auteur de The Boys et inspirée d’une histoire vraie, celle de la sniper soviétique Sara, qui résiste aux envahisseurs nazis avec ses camarades. (Contient les épisodes US Sara 1-6, inédits)

Le lundi c'est librairie ! SaraS’il est bien un thème où Garth Ennis est particulièrement à l’aise, c’est la guerre et son impact sur ceux qu’elle touche de près. Avec Sara, l’auteur nous livre un nouveau récit sur son thème de prédilection.

Garth Ennis place son récit dans le contexte de la seconde guerre mondiale, sur le front russe. Il raconte l’histoire de Sara, tireuse d’élite de l’armée soviétique, et de son unité composé de femmes particulièrement redoutables avec un fusil entre les mains.

Comme à son habitude, l’auteur raconte une histoire qui prend aux tripes avec un contexte guerrier particulièrement violent. La structure du récit, qui utilise des flashbacks pour enrichir l’histoire du personnage principal, fonctionne très bien grâce à la narration toujours aussi efficace de Garth Ennis.

L’histoire est passionnante, avec toujours ce côté implacable qui sied bien aux récits de l’auteur sur la guerre montrant l’horreur de cette dernière et surtout que dans ce cadre il y a toujours des manipulations pour s’assurer l’obéissance des troupes. Outre le personnage de Sara, qui donne son nom à ce récit, il y a aussi toute une unité composées de femmes ayant chacune son ressenti face au conflit, et l’auteur prend soin de les présenter également en montrant que la guerre ce n’est pas uniquement de la chair à canon mais des êtres humains comme les autres pris au piège d’un conflit qui les dépasse.

Le lundi c'est librairie ! SaraComme toujours chez Garth Ennis, le récit implacable capture l’attention du lecteur dès la première page jusqu’à la dernière dans une ambiance dure sans pour autant sombrer dans la facilité ou le racolage.  Cette présentation du conflit avec un point de vue soviétique est intéressante, et change un peu des représentations habituelles du conflit.

La partie graphique de Sara a été confiée à Steve Epting, et le moins qu’on puisse dire c’est que son style se marie très bien aux mots de Garth Ennis. Son style confère en effet une ambiance réaliste au récit, qui lui donnerait presque un air de documentaire.

Les dessins sont superbement réalisés, et la colorisation d’Elizabeth Breitweiser les met particulièrement en valeur. Qu’il s’agisse de représenter les scènes guerrières de l’histoire ou les moments plus calmes centrés sur les tireuses d’élite, le graphisme reste impeccable de bout en bout.

Un excellent album, captivant et poignant.


 

Wanda & la Vision
Le lundi c'est librairie ! Wanda & la Vision - Janvier 2021

Panini Comics
Collection Marvel-Verse

112 pages – 6.95€
Janvier 2021 – Cartonné

Collectif

Commander sur Place des libraires

Commander sur Excalibur Comics

Voici quelques histoires emblématiques de la Vision et la Sorcière Rouge, empruntées à différentes époques et réunies dans un album au prix défiant toute concurrence ! De quoi se remettre dans le bain avant de savourer la mini-série WandaVision sur Disney+ ! (Contient les épisodes US Origins: Vision 1, Giant-Size Avengers (1974) 4 (I) et Marvel Team-Up (1972) 129-130, précédemment publiés dans 100% MARVEL : AVENGERS – LES ORIGINES 2, Les Défenseurs 6 et inédits)

Nous en parlions brièvement jeudi dernierLe lundi c'est librairie ! Wanda & la Vision, voici donc une critique de Wanda & la Vision, premier album publié dans la collection Marvel-Verse de Panini Comics.

En premier lieu, nous avons droit à un épisode qui revisite la première apparition de Vision. Simplifiant au passage l’histoire compliquée du synthézoïde, le récit modernise un récit qui fait partie des classiques de Marvel. Ca fonctionne plutôt bien, même si mon petit coeur de fan de longue date préfère l’épisode original. A noter que cette version revisitée ne se contente pas de re-raconter la même chose différemment, car il y a des petites différences tout en restant dans le même esprit.

Nous passons ensuite à un épisode qui fait partie de la saga de la Madone Céleste, et faisant suite à la révélation que Vision a été construit à partir du corps de la Torche humaine (le bon vieux temps avant que John Byrne ne vienne tout saloper). L’épisode est vraiment intéressant, avec le point d’orgue de cette période où non seulement Mantis rencontre son destin mais aussi où nous assistons au mariage de Wanda Maximoff et Vision, véritable ode à la tolérance. C’est certes un peu daté mais ça fonctionne redoutablement bien.

Place ensuite à un team-up inattendu entre Vision et Spider-Man (présent dans l’histoire comme un cheveu sur la soupe), sur fond de thématique autour du traitement des machines. C’est un team-up qui est tout à fait classique, montrant deux héros sommes toutes assez peu enclins à se croiser qui luttent efficacement contre un péril commun.

Le lundi c'est librairie ! Wanda & la VisionL’histoire se poursuit dans un second épisode, avec Wanda qui entre dans la danse tandis que le lecteur se morfond sur la possibilité que le secret de Spider-Man ne soit révélé (on était plus stricts sur le sujet à l’époque !). Là aussi c’est très classique, mais c’est joliment raconté et il est intéressant de voir qu’à l’époque Vision était vraiment considéré comme bien plus qu’une machine très sophistiquée.

Côté graphisme, seul le premier récit est radicalement différent car plus contemporain que les deux autres. Le style est efficace, avec une représentation « moderne » de la nature synthétique de Vision qui perd un peu en humanité par rapport à ses premières représentations.

Les épisodes suivants sont plus « classiques », avec des dessins de Don Heck, Kerry Gamilll, Sal Buscema et Mike Esposito. En fait même s’il s’agit d’artistes différents, les styles sont très proches et le ressenti est similaire sur les épisodes en question. En tout cas ça reste vraiment très sympa, du bon « vintage » qui rappellera des souvenirs aux lecteurs de longue date !

Un très bon album, qui permet de (re)découvrir des histoires intéressantes mettant en scène la Sorcière rouge et la Vision.


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le programme de lundi prochain sera consacré à plusieurs albums, à lundi prochain ! 🙂

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x