Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #458

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie ! Au programme cette semaine : Promethea tome 1, édité par Urban Comics.

Promethea Tome 1
Promethea Tome 1 - Novembre 2020

Urban Comics
Collection Urban Cult

392 pages – 35€
Novembre 2020 – Cartonné

Alan Moore
JH Williams III

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Lorsque Sophie Bangs a choisi son sujet de thèse — les différentes itérations de l’héroïne mystique Promethea —, elle ne se doutait pas que ce personnage de fiction allait devenir réel et que c’est elle, Sophie, qui deviendrait son nouvel avatar ! Parcourant les plaines d’Immateria, patrie des idées, des mythes et de l’imaginaire, cette nouvelle Promethea va rencontrer ses prédécesseurs mais également d’anciens adversaires comme Jack Faust, mage cynique et libidineux…
Contenu vo : Promethea #1-12

On l’attendait depuis cet été, le voici enfin : le premier tome de la nouvelle édition de Promethea.

Dans ce premier tome, nous faisons connaissance avec l’héroïne imaginée par Alan Moore et pouvons la suivre dans ses aventures qui oscillent entre réel et imaginaire. Avec Promethea, Alan Moore ne s’est pas contenté de mettre en scène une nouvelle super-héroïne car le concept de la série va bien au-delà de cela.

Nous avons en effet affaire à une série au concept complexe et ambitieux autour de la notion d’idée, avec notamment le monde d’Immateria qui joue un rôle important à ce sujet. L’auteur joue d’ailleurs pas mal avec les différentes déclinaisons de Promethea, véritable histoire vivante qui prend possession de différents avatars au fil des ans.

Promethea est une série complexe, qui mélange le genre super-héroïque à une réflexion philosophique autour de la magie, de l’art, de la métaphysique… c’est une œuvre qui exprime les idées d’Alan Moore et un véritable laboratoire expérimental aussi bien pour le scénario que la mise en images. Clairement, c’est une lecture exigeante qui se hisse au-dessus du tout-venant du genre super-héroïque.

Fort heureusement, la série reste accessible malgré la complexité des concepts qu’elle met en scène. La narration est en effet efficace, avec des dialogues percutants, et il est tout à fait possible de lire l’album sans saisir l’intégralité des références de l’auteur.

Avec ce premier album, le lecteur se retrouve embarqué dans un univers fascinant et même envoûtant, avec en prime la satisfaction de relever un défi intellectuel en décortiquant la pensée d’Alan Moore qui prend souvent des chemins complexes pour s’exprimer. C’est remarquablement bien écrit et passionnant d’un bout à l’autre, même lorsque la thématique des épisodes devient sommes toutes très étrange.

La partie graphique de cet album est quant à elle signée par JH Williams III, qui livre un travail magnifique. Les dessins sont très réussis, qu’il s’agisse de dépeindre cette société un peu futuriste ou des aspects plus mythologiques de l’histoire issus des concepts particulièrement pointus d’Alan Moore.

La mise en page des planches est également réalisée avec une très grande efficacité, la narration s’adaptant pour assurer une lecture fluide avec un dynamisme certain quand cela est nécessaire. Par exemple, on peut voir sur une double page que le cheminement de la narration suit celui des personnages, donnant l’impression de les suivre comme le ferait une caméra. Mais il y a beaucoup d’autres techniques très recherchées au fil des pages, ce qui donne une mise en images particulièrement soignée des idées complexes issues du scénario. La série a été saluée pour l’inventivité de son graphisme et son côté expérimental, et quand on lit ce premier tome on comprend vite pourquoi !

En ce qui concerne l’édition elle-même, nous sommes gâtés : l’album est superbe, se détachant nettement des autres titres de l’éditeur avec ses couvertures et son dos blancs. Côté bonus, nous avons droit à une introduction d’Alan Moore lui-même, une postface de Brad Meltzer, une galerie de couvertures, des croquis de JH Williams III et un script d’Alan Moore.

Ce script est une véritable mine d’informations sur la méthode de travail de l’auteur, permettant de voir comment sont conçus les épisodes à travers les instructions qu’il donne à l’artiste. Cette plongée au cœur du processus créatif est passionnante, afin d’appréhender au mieux le cheminement des idées vers le récit que l’on a sous les yeux.

Un excellent album, passionnant et envoûtant.

 

Nous vous recommandons également d’écouter le podcast We love comics consacré à Promethea, animé par Aurélien Vives et où intervient Jéremy Manesse (traducteur de Promethea).


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Lundi prochain, nous consacrerons la chronique à plusieurs albums d’horizons différents. A lundi prochain ! 🙂

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x