Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey
Joker

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #410

Le lundi c'est librairie !


 

Le lundi c’est librairie ! Au programme aujourd’hui :

  • Monstress Tome 4 (Delcourt Comics)
  • October Faction tome 1 (Delcourt Comics)
  • L’autre terre tome 1, en avant-première (Delcourt Comics)

 

Monstress tome 4
Monstress t4 - Novembre 2019

Delcourt Comics
Collection Contrebande

176 pages – 16.50€
Novembre 2019 – Cartonné

Marjorie Liu
Sana Takeda

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble

Maïka est une jeune fille qui tente au mieux de survivre aux traumatismes de la guerre au coeur d’une Asie uchronique. Elle supporte également les effets d’un lien psychique qui l’unie à un monstre d’une autre dimension. Maika et Corvin se lancent à la recherche de Kippa, à travers un pays où les dangers les guettent à chaque instant, et où Kippa – elle-même – va devoir faire face à ses propres démons intérieurs. Tandis que Maika est confrontée à un étranger venu de son lointain passé, elle est en passe de découvrir les secrets qui entourent ses origines. Mais est-elle vraiment prête à y faire face ?

Avec ce quatrième tome, nous retrouvons la suite des aventures de Maika qui est toujours liée à une créature très étrange.

Toujours sous la plume inspirée de Marjorie Liu, nous retrouvons donc l’ambiance très étrange d’une Asie fantasmée du début du vingtième siècle. Les légendes et mythologies asiatiques sont une nouvelles fois sollicitées pour poursuivre la construction de l’univers de la série. On rencontre donc une nouvelle fois des créatures fort étranges, l’univers restant cohérent avec les tomes précédents.

L’histoire franchit un nouveau cap avec l’introduction d’un personnage important dans le récit qui apporte un éclairage nouveau sur l’intrigue. Marjorie Liu joue par ailleurs sur le côté ambigu du personnage, de fait on ne sait jamais trop si on doit se réjouir ou non de ce qu’il fait dans ces pages. L’histoire prend également de l’ampleur, tandis que Maika gagne en assurance. Mais les seconds rôles de cette histoire ne sont pas négligés, et ont une importance certaine sur le déroulement de l’intrigue.

Une nouvelle fois, la magie de l’autrice opère et le lecteur se retrouve happé dans son histoire. L’album est passionnant, avec pas mal de nouvelles choses à intégrer et des rebondissements bien trouvés. L’univers de la série est toujours aussi fascinant, la magie de la mythologie asiatique étant toujours aussi efficace pour garantir l’évasion du lecteur au fil des pages.

Au bout de quatre albums, on pourrait redouter que l’histoire ne finisse par tourner en rond, mais à la lecture de cet album on peut constater avec plaisir qu’il n’en est rien. Monstress est une série qui ne s’essoufle pas, son autrice donnant l’impression d’avoir encore pas mal de choses à raconter pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Le graphisme est une nouvelle fois assuré par Sana Takeda, qui signe des planches somptueuses. Les premiers tomes étaient déjà très joliment illustrés, mais celui-ci l’est encore davantage avec des dessins très réussis. L’ambiance de mythologie orientale de l’histoire, et son côté quasi-onirique, sont très bien rendus par les magnifiques dessins de l’artiste qui n’a pas son pareil pour dessiner des créatures très étranges.

Côté bonus, nous avons droit à une galerie de couvertures.

Un excellent album, où on retrouve une série qui ne s’essouffle absolument pas.


October Faction tome 1
October Faction t1 - Novembre 2019

Delcourt Comics
Collection Contrebande

160 pages – 15.95€
Novembre 2019 – Cartonné

Steve Niles
Damien Worm

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble

Fredrick Allan et sa famille sont des chasseurs de monstres à la retraite. Une famille un peu spéciale cependant, puisqu’elle comprend un tueur de fantômes; une sorcière et un mage. Mais parfois… C’est la folie qui sert de ciment à toute une famille, aussi dysfonctionnelle soit-elle…

Suivre ou non la tradition familiale, c’est une thématique classique… mais la tradition en question l’est déjà nettement moins.

Steve Niles nous raconte en effet l’histoire d’une famille dont les parents sont d’anciens chasseurs de monstres. C’est clair que lorsqu’on parle de reprendre la tradition familiale dans le bâtiment ou l’agriculture, on ne se pose pas les mêmes questions que lorsque la tradition en question consistait à dégommer du monstre surnaturel. En outre, pour une fois ce sont les enfants qui sont vraiment motivés à prendre la suite de leurs aînés, et pas ces derniers qui se désolent de voir leur progéniture ne pas suivre leurs traces.

L’histoire est intéressante, l’auteur ne se contentant pas de broder sur le thème de la succession. En effet, Steve Niles raconte à grands coups de flashbacks l’histoire de Frederick Allen et ses activités, racontant par la même occasion une histoire liée au passé du chasseur de monstres et de sa famille qui se retrouve par la même occasion dans le rôle de la cible.

Ce premier tome est intéressant et introduit une série prometteuse, avec une mythologie qui se met en place par petites touches au fur et à mesure des besoins. Certes d’entrée de de jeu on ne sait rien, mais Steve Niles donne au lecteur les pistes dont il a besoin au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire sans lui donner le sentiment d’être perdu. On ne s’ennuie pas du tout au cours de la lecture de l’album, riche en rebondissements et en surprises.

La partie graphique signée par Damien Worm n’est par contre pas à la hauteur de l’histoire. Son style éthéré fait pourtant l’affaire pour ce genre d’histoires surnaturelles et représenter des monstres, mais cela reste assez brouillon malheureusement. En fait, ça fait penser à du Ben Templesmith mais en moins bien…

Côté bonus, nous avons droit à une galerie d’illustrations signée Damien Worm.

Un bon album, au graphisme cependant pas forcément génial.


Autre terre tome 1
Autre terre t1 - Janvier 2020

Delcourt Comics
Collection Contrebande

180 pages – 15.95€
Janvier 2020 – Cartonné

Tom Peyer
Jamal Igle

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble

DragonflyMan et son partenaire Stinger vivent une vie d’aventures hautes en couleurs où ils aident la police et arrêtent les méchants sans trop de problème. Sur une autre Terre, DragonFly pourchasse les criminels déviants les plus violents et les forces de l’ordre corrompues. Soudainement ces deux héros intervertissent leurs places et passent dans un univers qu’ils ne maîtrisent pas. Accrochez-vous, ça va décoiffer !

Le concept d’univers parallèles est souvent utilisé dans les comics depuis sa popularisation en plein Silver age. Il est utilisé ici d’une façon pour le moins originale.

Imaginez en effet Batman version Adam West et Batman version Christian Bale (voire celui de Ben Affleck) qui échangeraient leurs places et se retrouveraient ainsi confrontés à un univers totalement différent de celui qu’ils connaissent, troquant ainsi des vilains gentillets contre des ordures psychopathes. C’est le point de départ de ce titre signé Tom Peyer, qui intervertit ainsi un super-héros gentillet et son double violent dans leurs mondes respectifs.

Démarrant sur les chapeaux de roues, l’histoire introduit rapidement ses protagonistes avant de mélanger les cartes… et donc d’entraîner le lecteur à la suite des deux personnages qui font de leur mieux pour tenir le rôle de leur double, mais avec parfois des conséquences liées à leur mode de fonctionnement très différent. Il est clair que L’Homme-libellule, donneur de leçons en provenance d’un monde d’onomatopées et équipé de gadgets farfelus, n’a pas grand chose à voir avec Dragonfly, justicier aux méthodes expéditives ! Même constat pour les vilains, dont l’échange de monde donne des résultats pour le moins inattendus.

Même s’il s’agit d’une création originale, on peut tout de même reconnaître Batman et son univers derrière DragonFly : les héros et vilains ont en effet de fortes ressemblances avec Batman et ses ennemis, et on trouve des références à des événements de la vie de Batman. Mais l’auteur ne reste pas prisonnier de cette similitude en construisant un univers (enfin plusieurs vu le concept) pour son personnage.

Ce premier tome est vraiment passionnant, et ce dès la première page. L’échange de mondes fonctionne très bien, et on sent à la fin de ce premier album que Tom Peyer a encore pas mal de choses sous le coude pour la suite des aventures de L’Homme libellule et Dragonfly.

Le graphisme, signé Jamal Igle, est quant à lui très réussi. L’artiste relève haut la main le défi de faire deux personnages à la fois semblables et différents, et de mettre en place deux univers aux codes très dissemblables. Vu le sujet de l’histoire, il est clair qu’il fallait véritablement créer deux ambiances différentes, ce qui passe par un graphisme différent, et l’artiste s’en sort vraiment très bien.

Côté bonus, le sommaire est complété par une galerie de couvertures, des études de personnages commentées, des crayonnés et des illustrations.

Un excellent album, qui exploite à merveille son concept original.


C’est tout pour aujourd’hui !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x