Le lundi c’est librairie ! #188

Le lundi c'est librairie !

Le lundi c’est librairie ! est de retour avec une chronique spéciale consacrée à un album qui ne l’est pas moins.

Au programme : The Infinite Loop t1.

The Infinite Loop tome 1
InfiniteLoop1

Album auto-édité via Ulule

100 pages
Février 2015 – Souple

Pierrick Colinet
Elsa Charretier



Teddy a une vie parfaite. Fonctionnaire, elle vient d’un futur lointain, d’un monde où les Hommes ont abandonné les contacts humains et les sentiments amoureux, et où tous les objets nécessaires à son épanouissement personnel sont disponibles dans le supermarché du coin. Il n’y a plus d’enjeux, plus de haine, et plus d’amour. Tout est neutre. Mais le monde est enfin apaisé et comblé. Les voyages temporels sont devenus communs, mais sont toutefois réservés aux gouvernements. Seules exceptions, les enfants des classes supérieures se permettent de voyager dans le passé et s’amusent à modifier les grands moments de l’Histoire. Ces altérations entraînent l’apparition instantanée d’anomalies -telles que des apparitions objets- souvent bénignes si elles sont corrigées rapidement. Le travail de Teddy consiste alors à les répertorier scrupuleusement, et à les rapporter à ses supérieurs. Jusqu’au jour où une anomalie prend forme humaine : une jeune femme apparaît de nulle part sous les yeux de Teddy. C’est la plus belle chose qu’elle n’ait jamais vue et elle ne peut envisager de la voir disparaître. Pour la première fois de sa vie sage et sans relief, Teddy découvre quelque chose de fort, un sentiment extrême. Elle doit faire un choix. Avant que sa hiérarchie ne découvre l’existence de la jeune femme, elle décide de s’enfuir avec elle.

Avant d’être un album, The Infinite Loop c’est l’histoire d’un joli succès. Issu d’un financement participatif lancé par ses auteurs, ce projet a littéralement pulvérisé ses objectifs leur a permis de remporter l’adhésion non seulement des lecteurs mais aussi du milieu de l’édition car The Infinite Loop sortira également aux USA chez IDW et sera également proposé par un éditeur Français dont le nom n’a pas encore été communiqué officiellement (mais j’ai ma petite idée là dessus ;)).

The Infinite Loop

Dans ce premier tome, nous faisons donc la connaissance de Teddy, dont la mission consiste en l’élimination des anomalies temporelles. Dans ce récit mené à 100 à l’heure, Pierrick Colinet nous dépeint un futur où les sentiments n’ont plus leur place. Teddy se satisfait très bien de cette vie, jusqu’au jour où Ano croise sa route et lui fait tout remettre en question. L’histoire d’amour entre Teddy et Ano est parfaitement dépeinte, avec justesse et sans clichés. Les dialogues sont très bien écrits, et les personnages sont attachants. Le concept des anomalies est original et bien exploité, et il y a de même pas mal de très bonnes idées dans cet album. Le seul petit reproche qu’on pourrait lui faire, c’est d’être un peu court car avec une entrée en matière de cette qualité on a forcément envie d’en lire plus. En tout cas ce premier album se lit très bien, et s’avère passionnant d’un bout à l’autre.

Infinite Loop

Du côté du dessin, nous sommes gâtés avec de très jolies planches signées Elsa Charretier, dont le style élégant et fluide sied à merveille à l’histoire. C’est dynamique, joliment mis en page et bien colorisé, bref un régal pour les yeux.

Passons maintenant à l’édition. Ce premier tome, au format souple, nous propose une impression de qualité et le livre est agréable au toucher. Nous avons même droit à deux bonus :

  • Un court récit signé Pierrick  Colinet et Jon Lankry, mettant en scène Herman. C’est amusant, ça a un petit goût de Scott Pilgrim pas désagréable du tout. 🙂
  • Un dossier sur l’homosexualité dans les comics, signé par Katchoo (du site The Lesbian Geek). Comme à son habitude, Katchoo nous propose un dossier détaillé sur un versant pas forcément très connu de l’histoire des comics. C’est passionnant et très instructif.

Pour conclure, je dirais que ce premier tome est une grande réussite dont le succès est plus que mérité. La suite devrait arriver à l’automne, et je suis plus qu’impatient de la lire !

Vous pouvez également compléter la lecture de cette chronique par l’interview que Pierrick et Elsa ont eu la gentillesse d’accorder à Watchtower Comics cet été.

Lire l’interview


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous prochainement pour une nouvelle chronique.

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.