Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Thunder Force
Wonder Woman 1984
Zack Snyder's Justice League

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men

Catégories

Invincible : Critique des trois premiers épisodes de la saison 1

Invincible

 

Critique sans spoilers des 3 premiers épisodes de la saison 1 de la série animée Invincible, diffusés en 2021.

Avec les voix (VO) de Steven Yeun, Sandra Oh, J. K. Simmons, Walton Goggins, Seth Rogen, Zachary Quinto, Gillian Jacobs…

 

Mark Grayson, fils du super-héros Omni Man, commence à développer ses propres super pouvoirs. Il devient un super-héros sous le nom d’Invincible, et se battra au côté d’autres super-héros tandis qu’un danger inattendu grandit dans l’ombre.

 

Invincible

 

 

Invincible commence en fanfare !

Ca fait un moment qu’on l’attendait, on a eu l’eau à la bouche avec les bandes-annonce et ça y’est on y est : Invincible débarque sur Prime Video avec non pas un ni deux mais carrément trois épisodes d’un coup pour son lancement !

 

Invincible

 

Ces trois premiers épisodes permettent de poser les bases de l’adaptation en série animée de la superbe série super-héroïque de Robert Kirkman, et d’attaquer directement avec les origines du héros et ses premiers pas dans le monde du super-héroïsme… mais pas seulement car on s’aperçoit très vite qu’il se trame des choses assez déplaisantes même si on retrouve l’humour du comic book.

 

Invincible : différent et pareil à la fois

Dans ces trois premiers épisodes on retrouve tous les fondamentaux de la série de Robert Kirkman : Mark et sa famille, les origines d’Omni Man, les Gardiens du globe, Allen l’Alien, certains adversaires… et comme dans la plupart des titres de l’oeuvre de Kirkman la thématique de la famille est mise en avant.

 

Invincible

 

Cependant, ce n’est pas non plus une copie carbone du comic book : il y a quelques différences sur certains personnages, il y a des choses en plus et les intrigues n’arrivent pas dans le même ordre : il est d’ailleurs probable que ce ne soit pas l’idée du siècle d’adapter le premier arc du comic book dans un contexte marqué par la violence et le terrorisme et c’est peut être pour ça que cette partie a été zappée. Ce n’est pas forcément gênant, car après tout si on veut une histoire identique à la virgule près autant lire les albums ! L’esprit du comic book est en tout cas bien respecté, même si on dirait que l’aspect super-héroïque est davantage mis en avant que la vie privée des personnages.

 

Un casting vocal all-star

Pour ce qui est du casting vocal, Invincible met les petits plats dans les grands : on connait depuis un moment les comédiennes et comédiens qui doublent la série animée, mais maintenant avec trois épisodes on a une bonne idée de ce que ça donne et c’est vraiment très bon.

 

Invincible

 

Le casting vocal s’avère en effet particulièrement efficace, avec des comédiennes et comédiens qui donnent parfaitement de la voix pour donner vie aux personnages. Il n’y a aucune faute de casting – encore que Jason Mantzoukas en Rex Splode en fait parfois un peu de trop – et ça fait plaisir de voir les personnages nés sur papier dotés de voix de qualité.

 

Un rendu visuel de qualité… mais aussi bien gore !

L’avantage d’une série animée par rapport à une série « live action » c’est qu’il est plus facile de restituer un contexte super-héroïque. En effet, malgré les progrès fabuleux des effets spéciaux par ordinateur, il y a des choses qui sont un peu compliquées à rendre à l’écran. Invincible tire bien parti de son adaptation sous forme animée, avec une animation bien fluide, des scènes d’action très spectaculaires et un très bon rendu des pouvoirs des personnages même si parfois quelques objets 3D ne sont pas forcément très réussis (par exemple les avions de chasse lors de la cérémonie funèbre). En outre l‘aspect visuel de la série est très proche des comics, même si les personnages n’ont pas forcément exactement la même tête.

 

Invincible

 

Mais aussi il faut se souvenir que Invincible ne fait pas dans la dentelle sur papier, avec des combats souvent très gore… et pour ça, la série animée ne fait pas dans la dentelle non plus et offre des moments bien crado. La série est donc bien réservée aux spectateurs avertis qui ne sont pas rebutés par du sang qui gicle, des tripes qui dégoulinent et des têtes qui explosent (comme dans les comics, mais avec les sons dégueu en prime !).

 

En conclusion

Ces trois premiers épisodes constituent une très bonne adaptation d’Invincible, le comic book étant subtilement remodelé pour conserver des surprises pour les lecteurs qui tentent l’aventure de la série TV.




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

3 pensées sur “Invincible : Critique des trois premiers épisodes de la saison 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x