Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Thunder Force
Wonder Woman 1984
Zack Snyder's Justice League

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men

Catégories

Flashback #67

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : Strange 220  (avril 1988, Editions Lug)

 

La semaine dernière, Flashback s’était intéressé à Dazzler et au Fauve dans un album qui leur était consacré dans la collection Un récit complet Marvel paru en 1987. Cette semaine, nous changeons radicalement de registre pour repartir en 1988 en parlant d’un numéro d’une revue bien connue des lecteurs de longue date : Strange 220.

 

Flashback : Strange 220

Strange 220
Avril 1988 – Editions Lug

 

La Division Alpha – La vie en violet (Mantlo / Ross)

Episode VO : Alpha Flight #41 (1986)

 

Avec cet épisode, c’est un arc qui commence mettant en scène un nouveau personnage : la fille de l’Homme pourpre. Adolescente paumée à la suite de la découverte de ses pouvoirs, Kara Killgrave croise le chemin de la Division Alpha en voulant rencontrer son idole : Jean-Paul Beaubier, alias Vega qui dévoile d’ailleurs son identité secrète dans cette histoire.

L’épisode est plutôt plaisant à lire, même si comme d’habitude sous la plume de Bill Mantlo les Alphans sont un peu pénibles avec l’omniprésence de leurs états d’âmes. C’est aussi intéressant de voir que Vega, qui est le membre de l’équipe le plus présent dans l’épisode, est à sa façon tout aussi paumé que Kara Killgrave.

Côté dessin, les planches de Dave Ross sont plutôt réussies.

 

L’Homme Araignée – Le jour du jugement viendra… (Owsley / Larsen)

Episode VO : Amazing Spider-Man #287 (1987)

 

Nouvel épisode de la fameuse guerre des gangs qui faisait rage dans les séries de Spider-Man à l’époque, mettant en scène toutes les factions criminelles en exercice à New York tandis que l’ombre du Caïd plane sur tout ceci.

Jim Owsley (en fait Christopher Priest) orchestre justement dans cet épisode le retour du Caïd, en parallèle de plusieurs intrigues secondaires… et justement celle qui implique la Rose est d’une lourdeur ! Autant l’idée était bonne au départ mais son traitement est pour le moins laborieux. La confrontation idéologique entre Spider-Man et Daredevil est intéressante, opposant le point de vue du super-héros naïf et celui de l’homme sans peur post-Born again (d’ailleurs c’était un peu acrobatique de raccrocher les wagons en VF vu que les lecteurs n’avaient pas encore forcément pu lire Born again et sa suite).

Côté dessin, on est dans la fourchette haute de cette période inégale de Spider-Man, grâce à Erik Larsen dont le style était beaucoup plus classique que pour la suite de sa carrière.

 

L’invincible Iron-Man – Le ciel éclate (Michelinie, Layton / Bright)

Episode VO : Iron Man #215 (1987)

 

Avec cet épisode, la période un peu creuse et inégale d’Iron Man qui a suivi le départ de Dennis O’Neil s’achève tandis que revient le duo mythique David Michelinie / Bob Layton, ce dernier officiant en tant que co-scénariste et encreur. Forcément, la nouvelle a de quoi faire plaisir sur le coup, mais il y a quand même un hic.

Cela ne voit pas forcément dès ce premier épisode (encore que…) mais le duo créatif s’empresse de gommer tout ce que Dennis O’Neil a mis en place pour faire revenir « son » Tony Stark : clinquant et nettement moins profond que le personnage qu’avait décrit Dennis O’Neil dont le run est d’ailleurs souvent sous-estimé.

Nous avons en tout cas droit à un épisode tout de même intéressant, avec Iron Man qui a affaire à forte partie tandis qu’il essaie de rebâtir sa société. Il y a de l’action en armure, et de surcroit dans l’espace, et un cliffhanger particulièrement angoissant pour bien faire paniquer le lecteur ! (et le duo infernal est très fort à ce petit jeu)

Côté dessin, Mark Bright continue d’officier sur la série mais il bénéficie cette fois de l’encrage de Bob Layton en lieu et place de l’immonde travail de Akin & Gavey. Certes, l’encrage de Bob Layton est très dominant comme il pouvait l’être à l’époque où John Romita Jr tenait les crayons, mais il sublime tout de même le travail de Mark Bright dont le style de l’époque est très reconnaissable.

 

Les Vengeurs – D’un mythe à l’autre (Stern / Buscema)

Episode VO : Avengers #256 (1985)

 

Un début d’arc également pour les Vengeurs, avec un épisode qui démarre sur une note légère avant que le rythme ne finisse par furieusement s’emballer. Roger Stern met en effet le super-groupe face à une menace sur l’existence même de leur groupe suite aux agissements de Vision (en parallèle avec la balade dans l’espace de Captain Marvel) avant de donner des indications sur ce qui les attend dans cette mission.

L’épisode est intéressant de par cette montée en pression, avec aussi un cliffhanger saisissant que les lecteurs auront toutefois pu deviner à travers les indices semés ici et là.

Côté graphisme, le duo Buscema / Palmer est toujours aussi efficace pour livrer des planches à la fois très classiques mais aussi très agréables à regarder.

 

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec un autre livre extrait des profondeurs des bibliothèques de la Watchtower ! 😉

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x