Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Nouveaux Mutants / New Mutants
Mystery Men
Rocketeer
Bloodshot
Birds of Prey

Catégories

Flashback #47

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : Nova 125 (juin 1988, Editions Lug)

 

La semaine dernière, Flashback s’intéressait au numéro de Nova où les lecteurs ont pu assister à un combat entre les Fantastiques et le masque du Dr Fatalis, laissant supposer que ce dernier avait survécu à son combat contre le groupe. Cette semaine, Flashback avance de quelques mois pour proposer un nouvel épisode dans le feuilleton du mystère Fatalis : Nova 125.

 

Flashback : Nova 125

Nova 125
Juin 1988 – Editions Lug

 

Les 4 Fantastiques – Fatalis Story (Byrne)

Episode VO : Fantastic Four #278 (1985)

 

Pour ce premier épisode du diptyque proposé dans ce numéro, John Byrne joue un peu avec les nerfs du lecteur : on commence par penser que Fatalis est en fait bel et bien vivant, puis très vite on s’aperçoit que non, vu que l’auteur confirme sa mort.

Profitant de l’occasion pour raconter les origines du souverain de Latverie en modifiant subtilement certains faits, notamment autour de son visage défiguré, John Byrne plante ensuite les graines d’une prochaine histoire avant d’entrer dans le vif du sujet.  D’ailleurs au sujet des origines, certes on peut reconnaitre cette manie de l’auteur de s’approprier les titres en altérant leur continuité mais on peut tout aussi bien se dire qu’il s’agit de la vision de Fatalis lui-même et ce dernier a souvent montré qu’il n’est pas la personne la plus fiable en la matière.

L’idée sous-jacente de cet épisode passionnant est très bonne, avec à la fois une utilisation du jeune Krystof – jeune orphelin recueilli par Fatalis – qui fait froid dans le dos mais aussi un cliffhanger qui avait de quoi terrifier les lecteurs ! Une fois encore, les lecteurs français avaient de la chance d’avoir les épisodes par paquets de deux pour ne pas rester un mois avec un truc pareil sous le coude !

Côté dessin, John Byrne est en grande forme et signe de très jolies planches dans son style reconnaissable entre mille.

 

Un excellent épisode, captivant et très efficace pour que le lecteur réclame sa suite à cor et à cri !

 

Les 4 Fantastiques – Tombés du ciel… (Byrne)

Episode VO : Fantastic Four #279 (1985)

 

Bien entendu, on se doutait que les Quatre Fantastiques survivraient à la destruction de leur QG mais il restait à savoir comment ils allaient s’en sortir et quitter l’espace où ils étaient piégés. Mais il ne faut pas sous-estimer John Byrne, dont l’imagination fertile a trouvé un moyen astucieux et reposant sur le bagage scientifique de Mister Fantastic tout autant que sur les pouvoirs de ses collègues.

Cette seconde partie est intéressante, mais on peut déplorer que l’accent soit tellement mis sur le retour des Fantastiques que la suite est un peu expédiée avant que l’auteur n’embraie directement sur son histoire suivante. Pour le coup, on aurait bien aimé une troisième partie de bagarre contre le faux Fatalis ! En tout cas avec cet épisode John Byrne semble mettre un point final au mystère Fatalis, mais là aussi en matière de ruse il ne faut pas le sous-estimer !

Côté dessin, c’est une nouvelle fois très réussi avec notamment des passages très spectaculaires pour le retour des Fantastiques sur la terre ferme.

 

Un excellent épisode, au final cependant un peu trop expédié.

 

 

L’Araignée – Masque (Owsley / Geiger)

Episode VO : Web Of Spider-Man #29 (1987)

 

C’est un épisode un peu particulier qui nous est proposé là, Jim Owsley (Christopher Priest sous un nom de plume) nous racontant les funérailles de Ned Leeds qui s’est avéré être le Super Bouffon. Forcément Spider-Man culpabilise à mort et souhaite quitter (une nouvelle fois) le monde des super-héros tandis que la Rose, associé du Super Bouffon, commence à partir en vrille.

L’épisode se lit, mais vraiment sans plus. La narration est un peu laborieuse, et ce qui n’aidait pas à l’époque c’était le fait qu’il y avait des références à des choses non publiées par Lug. L’épisode Berlinois avec Spider-Man, Ned Leeds et Wolverine a en effet été publié bien plus tardivement, et malgré les références dans les séries publiées on sentait bien qu’il manquait des choses.

Le dessin est de son côté plutôt correct, mais sans plus. On n’est pas dans la pire période du titre, mais clairement pas la meilleure non plus.

 

Un épisode correct, mais sans plus.

 

Le Surfer d’argent – La Guerre (Engleheart / Rogers)

Episode VO  : Silver Surfer #6 (1987)

 

Après avoir vaincu l’Annihilateur, le Surfer – ainsi que le lecteur – a droit à un récit de ses origines. Le tout sur fond de nouvelle guerre entre les Kree et les Skrulls privés de leur pouvoir de changer de forme. D’ailleurs comme pour Spider-Man plus haut, les choix de Lug sur les publications adaptées ou non commençait à se faire sentir avec des références répétées à des choses inédites en VF, ce qui avait un petit côté frustrant.

L’épisode se lit plutôt bien, le récit des origines est original et plante bien le décor de l’intrigue en cours autour des Doyens. Le climat guerrier est bien exploité également, et la romance naissante entre Mantis et le Surfer – qui s’est décidément consolé bien vite de sa déconvenue avec Shalla Bal – est surprenante mais fonctionne plutôt bien.

Côté dessin, c’est toujours réussi avec le style de Marshall Rogers qui restitue très bien le climat cosmique de la série.

 

Un bon épisode, un petit peu longuet mais qui se lit bien.

 

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec un autre livre extrait des profondeurs des bibliothèques de la Watchtower ! 😉

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x