Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

uTipSoutenez-nous sur uTip !

Derniers films

Dr Strange in the multiverse of madness
The Batman
Spider-Man 3 : No way home
Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux

Catégories

Flashback #112

 

Flashback

 

Flashback vous propose chaque semaine la chronique d’un titre ancien, paru à une période plus ou moins reculée.

Au programme cette semaine : Le Motard fantôme 7 – Course contre la montre (juillet 1983, Arédit / Artima)

 

Après une aventure de la Ligue de Justice, retour chez Marvel : Flashback s’intéresse en effet à un album des aventures de Ghost rider (appelé ici le Motard fantôme) paru en 1983 : Le Motard fantôme 7 – Course contre la montre

 

Flashback : Le Motard fantôme 7 - Course contre la montre

Le Motard fantôme 7 – Course contre la montre
Juillet 1983 – Arédit / Artima

 

 


Le Motard Fantôme – Course contre la montre (Fleisher / Trimpe)

Episode VO : Ghost rider #60 (1981)

 

Flashback : Le Motard fantôme 7 - Course contre la montreC’est un team-up tout à fait classique qui nous est proposé dans ce premier épisode, le Motard Fantôme rencontrant un chasseur de démons sur un malentendu.

C’est en effet une mécanique bien huilée qui sert de socle à cet épisode : rencontre => malentendu => bagarre => dissipation du malentendu => alliance. Alors qu’il s’est fait voler sa moto sous son identité humaine, le motard venu de l’Enfer rencontre un chasseur de démons qui le prend pour une créature maléfique (bon là dessus il n’a pas tout à fait tort) et lui rentre dans le lard avant de réaliser son erreur.

Classique certes, mais efficace : la concision du récit est exemplaire, avec le temps d’un épisode l’introduction et la présentation d’un personnage sans qu’il ne faille tout un arc d’origines pour le faire (des auteurs modernes devraient en prendre de la graine) sans oublier les enjeux du récit. L’épisode est agréable à lire, même si le gangster afro-américain est particulièrement daté et caricatural.

Côté graphisme, même constat que pour l’écriture : classique mais efficace. Le design du costume du chasseur de démons est par ailleurs réussi.

 

 


Le Motard Fantôme – Eaux ensorcelées, 1ère partie : Sauvetage d’une ville (Fleisher / Kupperberg)

Episode VO : Ghost rider #61 (1981)

 

Flashback : Le Motard fantôme 7 - Course contre la montrePour cette première partie d’arc, Johnny Blaze essaie de sauver une petite ville, mais le remède peut être pire que le mal.

En découvrant une petite ville en train de se vider de ses habitants car il n’y a plus assez d’eau, Blaze se dit qu’un ennemi du Motard Fantôme dénommé le Magicien de l’eau pourrait bien aider la population en cherchant une nappe phréatique profondément enfouie. Pourquoi pas, mais comme il n’est pas le seul à avoir des vues sur le super-vilain cela va forcément mal tourner.

L’épisode se lit plutôt bien, même si son écriture repose sur des clichés éculés : la petite ville à l’agonie avec des brutes qui tabassent les nouveaux venus et le méchant cheikh caricatural… on va dire qu’on a déjà vu plus inspiré. L’idée de base est bonne, avec le paradoxe d’une créature venue de l’Enfer qui emploie un super-vilain pour sauver une ville, mais cela aurait pu être un peu mieux fichu.

Côté dessin, on descend d’un cran par rapport à l’épisode précédent mais cela reste plutôt bon.

 

 


Le Motard Fantôme – Eaux ensorcelées, 2ème partie : Les génies du pétrole (Fleisher / Kupperberg)

Episode VO : Ghost rider #62 (1981)

 

Flashback : Le Motard fantôme 7 - Course contre la montreSuite et fin de l’arc en cours, où le Motard fantôme essaie de nettoyer son bazar !

Le Magicien de l’eau est en effet employé pour semer la terreur en Arabie saoudite, grâce à ses pouvoirs qui ne se limitent pas au contrôle de l’eau. Johnny Blaze doit donc s’endetter pour aller sur place neutraliser celui qu’il a remis en liberté.

Comme dans l’épisode précédent, il y a de bonnes idées mais le côté très caricatural des personnages donne un côté involontairement parodique à l’histoire. Rien que le personnage du Chevalier arabe, qui coche toutes les cases des poncifs et clichés de l’époque, est une vraie caricature ambulante (le personnage sera tué par la suite pour le remplacer par une version moins cliché) !  Le team-up fonctionne plutôt pas mal, et tout rentre dans l’ordre même si la résolution du petit souci financier de Johnny Blaze est tout de même un rien facile.

Le dessin de l’épisode est meilleur que dans la première partie, avec une mise en image efficace des pouvoirs du Magicien de l’eau.

 

 

 

La couverture et les informations sur ce titre proviennent du site ComicsVF.

 

Flashback vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec un autre livre extrait des profondeurs des bibliothèques de la Watchtower ! 😉

 




uTip Cet article vous a plu ? Vous appréciez notre travail et vous voulez nous soutenir ?
Watchtower Comics est un site indépendant, qui vous offre depuis 2006 des contenus quotidiens sans publicité.
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à poursuivre notre activité en faisant un don sur notre page uTip !

 

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x